Le projet suicidaire d’un pont entre la Tunisie et l’Europe en Sicile achèvera le naufrage du Vieux continent

pont-tunisie-sicile

Plutôt que les naufrages de migrants qui essaient de rejoindre l’Europe en bateaux, demain c’est l’Europe qui risque de faire naufrage, un naufrage démographique.

Un projet est en préparation pour la construction d’un pont qui relie le Cap Bon (en Tunisie) à la Sicile (Italie). Il s’agit du projet « TuneiT ».

Suite

8 commentaires

  1. Posté par BML le

    Avant tout faut il designer qui aurait il plus de profis, le made in italy d’a côté ou le made in china d’ailleurs. Les italiens ont bien compris et savent très bien que leur intérêts sont plutôt en Afrique qu’en le vieux continent. Un grand défi à gagner.

  2. Posté par Marie-France le

    Quand on regarde le croquis, on se dit qu’il est assez cocasse et complètement crétin d »envisager un pont entre la Sicile et la Tunisie alors qu’il serait plus urgent et compréhensible me semble-t-il d’en construire un entre la Sicile et sa métropole , l’Italie …
    J eme demande si cette info est vraiment sérieuse..

  3. Posté par Claire le

    Voilà qui va faire plaisir à l’antipape François, lui qui préfère les ponts aux murs!
    Cela dit, il faudrait qu’il fasse abattre celui qui protège le Vatican et ses magnifiques jardins, et qu’il accueille quelques milliers de migrants. Sinon c’est fais comme je dis, pas comme je fais.
    Il en est d’ailleurs de même pour tous les bobos gauchos islamo-collabos qui, fric aidant, s’abritent dans les beaux quartiers , pendant que « ceux qui ne sont rien » (dixit Macron) profitent des joies du vivre-ensemble.

  4. Posté par Léo C le

    Tune i!T nous le vend comme un vecteur d’échanges, je cite, scientifique et culturel entre professionnels, académiciens et étudiants des deux rives de la Méditerranée.

    Ben voyons..

    Le culturel du Maghreb, on a donné. Les créations et le domaine scientifique, que je sache, ne semblent pas faire partie de leurs compétences avouées.

    Quant au financement, vous aurez compris que la répartition des contributions sera encore celle que nous connaissons.

    Après cela, ils n’auront même plus besoin d’aller voguer sur la Méditerranée pour déferler sur Europe.

    Ce n’est qu’un projet à l’étude; sans doute reculeront-ils devant les coûts prohibitifs mais il y aura toujours un politicard dans l’UE pour s’exalter en nous débitant les mêmes discours éculés sur la rencontre bénéfique des cultures et s’atteler à le faire concrétiser.

  5. Posté par bigjames le

    C’est la dernière excellente idée de Soros pour gaspiller ses milliards ???

  6. Posté par Vautrin le

    Démentiel, bien à l’image de la folie des monopoles ! Une voie rêvée pour la racaille invasive. Mais où ont-ils la tête (ailleurs que dans leurs coffres-forts) ?

  7. Posté par Michael Furrer le

    Et un tapis roulant de Mogadiscio à Berlin?

  8. Posté par Fanfouet le

    Et la marmotte elle emballe le chocolat dans le papier d’alu… Faut être un peu C.. pour construire un pont de 140 km de long sur la mer, en sachant qu’il sera fermé plus souvent qu’à son tour en raison des vents violents qui peuvent y régner. Et mine de rien, le Détroit de Gibraltar, lui, ne fait que 14 km de large…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.