RTS: débat autour de la situation présentée dans « La Suisse, plaque tournante islamiste » de Saïda Keller-Messahli

rts_nettoyer-ecuries-augias

Cenator : Débat qui remet en question le livre de Mme Saïda Keller-Messahli. Elle qui a fait un travail de recherche très documenté, on la confronte avec un musulman qui pratique l’art de la taqiyya.

À la fin, on la fait même taire : le débat ayant été placé en fin d’émission, il ne reste plus de temps pour entendre ses derniers arguments.

**************

RTS, Forum du 21 septembre 2017, 18h47

Y a-t-il des dérapages dans les mosquées suisses? Débat entre Saïda Keller-Messahli, présidente du Forum pour un Islam progressiste, auteur du livre "La Suisse, plaque tournante islamiste" (NZZ Libro), et Montassar BenMrad, président de la Fédération d'organisations islamiques de Suisse.

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/debat-autour-de-la-situation-presentee-dans-la-suisse-plaque-tournante-islamiste-de-sada-keller-messahli?id=8917365

5 commentaires

  1. Posté par Jim Droz-dit-Busset le

    Oui, la RTS continue son long cheminement du degout en continuant a spolier les telespectateurs de leurs droits a une information de qualite et non pas toujours la meme sauce nauseabonde , servie par les collaborateurs de la gauche bobo associes aux mondialistes , veritables criminels qui devront etre condamnes le plus rapidement possible !

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    BenMrad n’est qu’un islamiste en costard cravate.

  3. Posté par UnOurs le

    Le problème avec les divers activistes anti-islam d’origine extra-européenne, c’est qu’ils ne sont jamais contre l’immigration.

  4. Posté par Yolande C.H. le

    Quand Montassar BenMrad déclare que c’est à la Suisse (à ses services de renseignements) de faire le travail pour savoir qui (je simplifie) est dangereux ou non pour la sécurité publique, il introduit deux faits :
    1) Qu’il y a des musulmans qui sont néfastes pour l’état de droit. Ces derniers peuvent être résidents ou « invités ».
    2) Que s’ils parviennent à s’exprimer sur le territoire, c’est la FAUTE à L’ETAT qui n’a pas mis suffisamment de moyens pour les détecter !

    Notons que dans un autre forum, Ludovic Tirelli, avocat à Lausanne, dit qu’actuellement, il n’y a pas, dans notre législation, d’infraction liée au terrorisme (et pour cause, notre pays est admirablement pacifié) et que les prévenus (fussent-ils terroristes) ont des droits.

    On voit donc s’installer sur notre territoire des agents musulmans politisés qui utilisent notre droit pour le détruire, en comptant sur des fidèles qui, par leur passivité se dérobent, s’affranchissent de toute responsabilité, bien qu’obéissant à une idéologie à géométrie variable et labyrinthique pour mieux l’arrimer sur notre sol.

    Impossible donc de séparer le bon grain de l’ivraie, et c’est pourquoi notre système, fondé et légitimé par une population de citoyens loyaux, est en grave danger. Devoir définir, comme la justice suisse devra le faire pour les trois inculpés, ce qui est de la propagande (défense du djihad coranique) ou du niveau documentaire (dénonciation de l’application d’une partie des sourates et des hadiths du Coran), met complétement en lumière comment on peut jouer sur les deux tableaux. Or un état de droit ne peut reposer que sur une unanimité de son engagement envers lui.

    LA SECURITE D’UN TERRITOIRE EST UNIQUEMENT LIEE A LA FIABILITE DE SES HABITANTS, citoyens ET résidents.

    IL N’EST PAS NORMAL, DANS UN ETAT DE DROIT, DE DEVOIR ENGAGER AUTANT DE FORCES ET DE MOYENS FINANCIERS POUR EXERCER UNE SURVEILLANCE DE TOUS LES INSTANTS D’UNE PARTIE DE LA POPULATION DONT ON NE SAIT A QUI ELLE OBEIT !

  5. Posté par Aude le

    Sauf erreur, Mme S.Keller-Messahli est Présidente des Musulmans progressistes de Suisse.
    À ma souvenance, elle participe trop peu souvent lors de débats télévisés à la RTS.
    Et bien, je dirais que cette une immense chance que d’avoir une telle personne en Suisse.
    Car elle peut être une source d’information très importante pour nos renseignements. Qui plus est, elle connaît l’islam de l’intérieur étant musulmane, elle parle 4 langues dont parfaitement l’arabe.
    Oui, c’est une grande chance pour la Suisse, dans le contexte actuel de l’extension d’un islam radical, en Europe. Elle partage son inquiétude, a fait de multiples recherches, ( ce que ne peut faire avec autant de précisions un service de renseignements occidental et cartésien) le fait savoir publiquement avec calme et grande pondération.
    Concernant Mr Montassar-BenRaad, remarquez qu’il n’a pas une voix tres rassurante, répète ce que dit le journaliste pour aussitôt accuser cette dame de COMPLOTISTE. Rien que ça.
    Exposer une vérité est à leurs yeux, un complot, ben voyons, si facile lorsque l’on est à court d’arguments. Elle doit être, à leurs yeux, une renegate, une traitre de l’Ouma.
    J’ose espérer que Mme S.Keller-Messahli est bien protégée, car ils doivent nourrir une haine à son égard.
    Il est certain qu’il s’agit d’être très prudent envers certains migrants Musulmans en Provenance des Balkans: Kosowo, Macédoine, Bosnie-Herzegovine, car il y a un grand foyer de radicaux islamistes avec trafic d’armes non négligeable tout autant que certaines relations prouvées avec l’Arabie saoudite et l’expansion d’un islam rigoriste: salafistes, wahhabistes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.