Les gauchistes islamophiles prennent les musulmans pour une race

post_thumb_default
Les gauchistes islamophiles prennent les musulmans pour une race
L'écrivain marocain, réfugié en Suisse, Kacem El Ghazzali, après avoir donné une interview au Bund, s'est vu critiquer sur Facebook par la conseillère d'Etat socialiste zuricoise Jacqueline Fehr, qui l'a qualifié de "musulman attaquant l'Islam", alors qu'il est athée. Ce faisant, elle a utilisé la tactique bien connue des islamophiles gauchistes, qui considèrent les musulmans comme une race, de même que la présidente de la commission fédérale contre le racisme, qui a organisé à Fribourg un séminaire sur l"islamophobie", dépassant ainsi ses compétences.  Dans la Basler Zeitung, El Ghazzali a maintenant réagi contre Jacqueline Fehr, dont la prise de position avait reçu les louanges écrites du Conseil central islamique suisse, fondé par Nicolas Blancho.
Traduction (Claude Haenggli) : Prendre les musulmans pour une ethnie est typique pour les multiculturalistes. Un être humain né comme musulman reste pour eux pour toujours un musulman, même s'il est devenu athée. Cette façon de penser nie la posssibilité d'une émancipation personnelle au sein de la société. C'est particulièrement problématique de la part d'une directrice du département de la justice, car dans un Etat de droit comme la Suisse, il est permis d'abjurer sa religion, ce qui n'est pas le cas dans les Etats islamiques. Aux yeux de nombreux musulmans, je mériterais la mort comme punition.
Cordialement
Claude Haenggli, 19.9.2017

7 commentaires

  1. Posté par Panache l'Écureuil le

    Les gauchistes ont une raison pour proclamer contre toute évidence que les musulmans, du Maroc jusqu’en Indonésie, constituent une race. Car ainsi, dès que vous vous revendiquez islamo-critique, islamo-vigilant, islamo-réfractaire, cela leur permet de vous traiter de raciste.
    Remarquez, on peut les prendre à leur propre jeu et, lorsque par exemple ils ont des propos clairement haineux viv-à-vis des chrétiens, on peut à notre tour les accuser d’être racistes. Mais le simple mépris envers eux suffit.
    Surtout ne haïssez pas ces gauchistes islamophiles! La haine est une une émotion; et toute émotion est une énergie. De ce fait il vaut mieux canaliser notre énergie en colère se muant en action. C’est moins déprimant, moins usant, et surtout bien plus gratifiant.

  2. Posté par Charles Alexis le

    Cette idiote utile semble être méchamment atteinte du syndrome de Stockonne !

  3. Posté par jsg le

    C’est à ce jeu que les gens se haïssent, quand des connards jouent de l’interprétation des mots, ils commettent un crime contre l’esprit, qui peut entraîner des conflits et des crimes de sang. Des gens comme ça devraient être privés de leurs droits civiques pour incitation à la haine. Remarquons simplement que cette habitude nous vient des médias qui abusent de ce genre d’interprétation, ce qui explique leur perte de crédibilité, et du résultat des élections de France, où les gens voulaient avant tout un peu de fraicheur. Certains n’ont pas encore compris le message, c’est leur droit.
    Radio Paris n’est malheureusement pas mort !

  4. Posté par Claire le

    Petit rappel utile, que chacun devrait conserver dans ses tablettes:
    « Le Haut Conseil à l’intégration rappelle unanimement qu’en République, la critique de la religion, comme toutes les convictions, est libre, qu’elle est constitutionnellement garantie et qu’elle fait partie de la liberté d’opinion et d’expression. Elle ne saurait être assimilée au racisme et à la xénophobie, que les membres du Haut Conseil à l’intégration réprouvent et combattent activement.
    La pratique de la religion étant libre, l’islamophobie, c’est-à-dire la peur ou la détestation de la religion islamique, ne relève pas du racisme. »

    Le Haut Conseil à l’intégration
    Rapport annuel 2005

  5. Posté par G. Vuilliomenet le

    Si les connes volaient, elle serait cheffe d’escadrille !

    Chacun peut ainsi apprécier le niveau de culture d’un certain nombre de gauchistes. Et ça travaille à la justice si j’ai bien compris. Cela explique bien des choses.

  6. Posté par Champ la lioure le

    « islamophiles » ? Ils ont été transfusés à la bêtise ?

  7. Posté par Aude le

    Quelle ignorance!
    Aucune religion n’est une race. Car n’importe qui peut se convertir à n’importe quelle religion.
    Allez on répète l’islam dans son interprétation rigoriste est une politique et une religion.
    Toute religion et toute politique peuvent faire l’objet de critique. Mais les Musulmans intégristes refusent toute critique, c’est un fait. Critiquer l’islam peut faire l’objet d’une fatwa. Soit d’une peine de mort, tel Rushdi. Il fut une époque où cet écrivain était protégé par l’Occident.
    Aujourd’hui, il y a des gens stupides et plus royalistes que le Roi, dont cette pauvre sotte.
    Si le racisme n’existait pas, ces gens-là l’inventerait.
    Nous ne sommes pas responsables si des Musulmans tuent des chretiens, des Juifs et des athées au nom de l’Islam, nous en sommes les VICTIMES.
    Il ne faudrait pas inverser les rôles au nom de la tolérance.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.