France : un Tunisien agresse sexuellement une jeune fille de 13 ans, il repart libre en raison des « différences culturelles » !

viol

Un ouvrier agricole de 22 ans, ne comprenant pas le français, a été présenté hier après-midi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Carpentras, pour l’agression sexuelle d’une jeune fille de 13 ans commise le 11 août dernier à Monteux.

Ce jour-là, avant midi, la victime est abordée par un homme qui lui propose une cigarette, qu’elle refuse, puis la suit. Il la plaque contre une voiture, tente de l’embrasser, lui caresse un sein et pointe un doigt entre ses fesses. Une plainte est déposée le même jour. Les caméras de vidéo-surveillance permettent aux policiers d’avoir le signalement d’un suspect.

Les policiers font le lien avec une agression du même type dont une jeune fille de 17 ans a été victime le 30 juin à Monteux, sans dépôt de plainte. Les enquêteurs identifient le suspect quand son employeur reconnaît son vélo. Hier à l’audience, par l’intermédiaire d’un interprète, le prévenu reconnaît seulement “avoir pris un bisou”. Il dit que dans son pays on ne voit pas les choses comme ça du tout.

Le substitut François Arlaud, juge “détestable” ce qu’il qualifie d” alibi culturel”. Il requiert quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt à l’audience. Pour la défense, Me Léa Marguet, après avoir rappelé que le casier judiciaire du prévenu est vierge, insiste au contraire sur la dimension “culturelle” du dossier : “Il vient d’un village reculé de Tunisie, Il n’a jamais vécu au côté de jeunes files vivant avec nos codes à nous. Je suis convaincue qu’il a compris et qu’il ne recommencera jamais ».

Le tribunal a finalement condamné le prévenu à 30 mois de prison dont deux ans avec sursis et mise à l’épreuve, ce qui fait six mois ferme, mais sans mandat de dépôt. L’ouvrier agricole est donc sorti libre hier soir, mais avec sans doute l’impression de revenir de très loin.

Source : http://www.ledauphine.com/vaucluse/2017/09/08/six-mois-ferme-pour-une-agression-sexuelle

Via CivilWarInEurope

11 commentaires

  1. Posté par savalli le

    bonjour
    nous nous battons comme nous pouvons face à cette marée de crimes et délits commis par des ordures protégées par la « justice » française. Je vous transmets cette pétition concernant ma fille, qui a été poignardée par son époux -marocain de Casablanca-, qui a fini ses études en France, travaille à Lyon, que nous avions accueilli dans notre famille, et qui cultive mensonges et diffamations après les violences commises contre sa femme, ma fille. Si vous pouvez signer et partager, merci. https://www.change.org/p/emmanuel-macron-justice-pour-les-violences-conjugales-%C3%A0-l-encontre-de-pauline-r?recruiter=775106224&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition&utm_term=autopublish&utm_content=nafta_copylink_shortlink_1%3Areal_control

  2. Posté par Azty le

    Et encore une fois, la défense est représentée par une FEMME!!!
    Quelles conclusions en tirer?

  3. Posté par MC Foreign-Office le

    Ce sont nous les chiens !!

    Nous laissons nos femmes et nos fillettes se faire violer !!

  4. Posté par MC Foreign-Office le

    Au nom de quelle morale les européens laissent-ils leurs filles se faire violer ??

    Posez-vous la question !!

  5. Posté par J.J. le

    Ben moi dans ma culture européenne, la vraie celle qui a bâti des cathédrales et sublimé l’art, la science et le génie humain sous toutes ses formes d’expression, il est sourdement stipulé que je dois punir de manière exemplaire ce qui est punissable et rejeter la médiocrité de cultures néfastes… euh… serait-ce un « alibi culturel » si d’aventure je venais à suivre ces principes?

  6. Posté par Ilmryn le

    En réalité si les « indigènes » s’amusaient à ça dans leurs villages de Tunisie, le frère ou le cousin de la jeune fille viendrait leur faire un « sourire kabyle » (égorgement au couteau). Ce type savait parfaitement que c’est un tabou absolu.

    Excuser les agressions de jeunes filles n’est visiblement que dans une seule culture sur terre: celle des bobos de gauche et ils sont en plus raciste au dernier degré pour oser prétendre que c’est « normal chez ces gens là ».

  7. Posté par Pholos Bob le

    Le mensonge par contre même dans son village reculé il le connait sur le bout des doigts.Et les avocats fidèles à eux-mêmes, toujours aussi fourbes et ignobles.

  8. Posté par Michel le

    Je pense qu’il faudrait organiser des stages de « droitdel’hommité », dans les centres d’accueil de ces soi-disant migrants, pour les enfants des personnels des tribunaux français et pour ceux de nos hommes/femmes politiques, enfants adolescents, qui n’ont pas la chance de côtoyer journellement, les représentants de ces belles cultures, si diverses, si surprenantes, cultures dont ils auront beaucoup à apprendre.
    Ils sauront ainsi comment réagir, sans doute mieux que ne l’a fait cette jeune fille de 13 ans, non préparée culturellement, lorsqu’ils rencontrerons ces merveilleuses diversités qui ne demandent seulement « qu un bisou”.

  9. Posté par frederic le

    22 ans, s’intéresse aux jeunes filles de moins de 15 ans c’est leur culture aussi ????

  10. Posté par Bussy le

    Par contre la jeune fille de 13 ans, psychologiquement, elle a pris à perpétuité, sans sursis !
    Et j’espère qu’il n’y a pas de cannibales parmi cette riche diversité, l’alibi culturel ……

  11. Posté par poulbot le

    j’enverrai l’avocat faire un stage d’une semaine 24/24 dans un centre pour clandestin venant du continent africain , on verra après si elle ne change pas d’avis sur ces gens la.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.