France. Toulouse: des policiers et des passants agressés par un homme aux cris de « Allah akbar »

policier français

Un individu qui agressait des passants avenue Frederic-Estebe, dans le quartier des Minimes à Toulouse, s’est retourné contre quatre policiers qui intervenaient pour le contrôler, vers 16h15 ce mercredi. Seuls trois d'entre eux ont été blessés.

En criant "Allah akbar", l’homme s’est jeté sur les fonctionnaires de l'unité d'intervention de la compagnie de sécurité et d'intervention (CSI) qui ont pris des coups mais sont parvenus à maîtriser l’individu. Cet homme a été arrêté. Trois policiers ont été blessés par des coups de pied et de poing. Avant l'intervention des policiers, quatre passants ont également reçu des coups.

« On était en train de discuter et il nous a sautés dessus. Il s’en est d’abord pris à mon fils puis il a tabassé ma fille. On a couru… », raconte ce père de famille, qui peine à trouver ses mots.

 

 

 

 

Pour une raison encore inconnue, l'individu né en 1975, s’en est pris à plusieurs passants en les rouant de coups et en hurlant « Allah Akbar ». Prises de panique, les victimes ont réussi à prendre la tangente pour rejoindre le boulevard des Minimes et alerter une patrouille de la compagnie de sécurité et d’intervention (CSI) de Toulouse. Les fonctionnaires n’ont eu à faire que quelques mètres pour tomber sur l’homme surexcité. Lors de l’interpellation, l’individu a continué à crier « Allah Akbar ».

Trois policiers ont été blessés au tibia, à l’épaule ou encore aux cervicales. Dépêchés sur place, les sapeurs-pompiers de la Haute-Garonne les ont pris en charge. Quatre civils ont également été blessés par l’agresseur présumé. Deux d’entre eux ont été transportés à l’hôpital de Toulouse-Rangueil. On ne sait pas encore sur quel établissement de soins les fonctionnaires blessés ont été évacués.

Deux patrouilles de l'unité d'intervention de la CSI de Toulouse ont été envoyées en renfort sur place. Pour l’heure, très peu d’éléments filtrent sur le profil de l’individu interpellé. Il serait inconnu des services de police. L'agresseur présumé a séjourné en hôpital psychiatrique d'où il est ressorti en avril dernier. Et lorsque les fonctionnaires ont enfin réussi à le menoter, l'homme a fondu en larmes.

Source

 

8 commentaires

  1. Posté par Gérard le

    Encore un déséquilibré, je suppose. C’est quand même nos médias et nos bienpensants et politiquement corrects qui insistent sur le fait qu’une agression au nom de l’islam est l’oeuvre d’un déséquilibré: serait-ce une religion de psychopathes?

  2. Posté par Achille 75 le

    « Pour une raison « inconnue » »… Pas si inconnue que cela: cela s’appelle l’islam. Il a montré des symptômes clairs de la maladie mentale en question, due à un vibrion coranique islamocoque bien connu: cris inarticulés, réaction agressives incontrôlées à la vue d’un uniforme…

  3. Posté par Dupond le

    En France il n’y a plus de fric a distribuer …..Ils petent les plombs CQFD . Pendant des années l’assistanat et l’économie souterraine a fait vivre des milliers de melons …la source est tarie et ils s’en prennent a tout le monde

  4. Posté par UnOurs le

    Et dire que ce merdier a été créé par des gens responsables, des gens « éclairés », des gens compétents, des gens qui présentent bien !!!

  5. Posté par Tommy le

    Encore un dérangé musulman?
    Une victime du racisme?
    Un rejeté de la société?
    Un fiché S à son insu?
    Un prédicateur incompris?
    Un ancien colonisé?
    Un marginal clandestin?
    Un requérant débouté?
    …..

  6. Posté par Sergio le

    Pour une raison inconnue, mais qui n’a rien à voir avec l’islam, un individu, né en 1975…Votez Macron, Maudet, Renzi, Merkel, Van der Bellen, etc., et toute la racaille prospèrera aux frais et au détriment des citoyens de nos pays.

  7. Posté par Christian Hofer le

    Tiens c’est amusant, Superman n’est pas là?

  8. Posté par Goupil mains rouges le

    La police dispose de tous les moyens pour immobiliser définitivement ce genre d’imbécile musulman. Il ne faut pas hésiter !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.