Bâle. Depuis 2001 à l’aide sociale, 135’000 Francs de dettes et bientôt à l’AI

Stop Y en a marreAbus Sécu

Bâle. Depuis 2001 à l'aide sociale, 135'000 Francs de dettes et bientôt à l'AI.

 

Un propriétaire d'immeuble s'est adressé à la presse, car il a constaté que c'est devenu la règle que des gens qui n'ont rien à faire en Suisse reçoivent de l'aide sociale. "Comme propriétaire de logements à louer, je reçois régulièrement des demandes des services sociaux qui veulent placer chez moi des immigrés ayant des dettes importantes." Il a reçu récemment la candidature d'un Tunisien, au bénéfice depuis 2001 de l'aide sociale et ayant 135'000 Francs de dettes, qui voulait louer un appartement coùtant 1600 Francs par mois pour sa famille. Cet immigré est soutenu par l'association IG Wohnen, elle-même subventionnée par le canton de Bâle-Ville.

 

https://bazonline.ch/basel/region/basler-sozialstaat-umsorgt-tunesische-familie/story/20856315

 

Traduction (Claude Haenggli) : Lorsque la Basler Zeitung atteint le Tunisien par téléphone, il admet qu'il est à l'aide sociale depuis 2001, pour cause de maladie. "J'ai peur des gens et de la police. Et des chiens." Il n'y a rien de plus à apprendre de lui. Sa sœur vient au téléphone. Elle raconte que son frère, après un examen médical, a adressé une requête pour une rente d'invalidité à 100%. Son avocat l'a appelé récemment et lui a dit que ses chances étaient bonnes. Les dépenses sociales du canton de Bâle-Ville ont augmenté durant les cinq dernières années de 20%, pour s'élever à 697 millions de Francs.

Claude Haenggli, 12.9.2017

 

17 commentaires

  1. Posté par Loulou le

    Le pauvre, il a peur des flics, des chiens et des gens! Surtout des koufars…il serait temps, par humanisme, de rapatrier cet homme, sa moukère et ses œufs dans un pays Halal. La Tunisie par exemple. Dire que ma sœur, lourdement handicapée à 18 mois grâce à la chimie médicamenteuse bâloise a dû faire des pieds et des mains pour ne pas crever de faim auprès des sociaux. Dire que l’on a dû se battre très haut pour obtenir l’AI. Il est vrai que c’est une sale Suissesse de souche…

  2. Posté par regardons autour de nous le

    En France aussi, on a le même problème. C’est à cause des responsables politiques pour qui les électeurs votent naïvement. Vous êtes comme nous des veaux ! Bienvenue au club !

  3. Posté par Sergio le

    @ Stefan. Je vous cite « Elle se sent obligée de les aider, sinon où iraient-ils? » C’est bien là que réside toute l’imposture, c’est « où irait-elle? » qu’il faut dire. L’industrie du social est hyper-florissante, le système fait vivre des milliers de fonctionnaires-parasites qui vont de l’assistante sociale bidon, au conseiller AI en passant par les organisations caritatives, aux ONG et autres institutions internationales aussi ruineuses que pléthoriques. Continuons dans cette voie et il vaudra mieux avoir le SIDA plutôt que bonne conscience.

  4. Posté par pépé le moko le

    au sommet de la pyramide nous avons nos 7 conseillers fédéraux !
    Ils sont les garants de notre patrie et ils ne font absolument rien !!!
    Y compris nos deux UDC Parmelin et Maurer qui sont sensés nous soutenir !
    UDC ! agissez ou disparaissez !

  5. Posté par hausmann conrad le

    Quelques fois je n’ose pas lire ces « news » car je pourrais devenir dangereux et comme je me refuse de bouffer duValium… Je passe à autre chose!Les socialos bàlois sont aussi c. que partout ailleurs!

  6. Posté par Antoine le

    C’est une histoire qui se répète à l’infini … Il y a quand même une limite : Le contenu de la caisse de l’AI. On a une bande d’irresponsables aux services sociaux qui acceptent ce genre de personnage  »parfaitement intégré ». C’est une aberration de continuer à les aider, on arrivera à un catastrophe d’ici quelques années … Nos politiciens polichinelles feraient bien de prendre une fois pour toute leurs responsabilités et de retrousser leurs manches. Il y a du boulot !!

  7. Posté par Giscard le

    Les héberger? Il faut les foutre dehors, oui! Retour-express en Tunisie.

  8. Posté par Isamoche le

    Et moi , j’ai peur des musulmans !!!! Puis-je avoir une rente d’invalidité à 100% ????

  9. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Et pendant ce temps, un ami proche qui a eu le malheur de subir une AVC et devenir hémiplégique après avoir cotisé toute sa vie, voit ses séances de physio et soins diminuer!
    C’est plus que scandaleux.

  10. Posté par Stefan le

    Merci au propriétaire qui non seulement a refusé mais aussi dénoncé ce cas. Lisez l’article jusqu’au bout; il y a un double discours de l’assistante sociale; d’un côté elle se dit « gênée » de voir des gens ainsi endettés à la charge de la société (tandis qu’elle paie ses taxes) et d’un autre elle se sent obligée de les aider, sinon où iraient-ils?
    C’est là à mon avis où notre système d’immigration a depuis longtemps atteint ses limites.
    Ne devrait être considéré comme réfugié accepté dans un pays que celui ou celle qui répond à un certain nombre de critères, comme parler la langue du pays d’accueil et être capable de subvenir à ses besoins et ceux de sa famille.

  11. Posté par philippe le

    Il faut réformer l’Administration et leur apprendre qu’ils sont responsables de la gestion des biens publiques .Et révoquer les aides abusives avec abus de bien sociaux et réexpédier ces nuisibles.

  12. Posté par Christian Hofer le

    Merci pour cette traduction encore une fois centrale Monsieur Claude Haenggli.

  13. Posté par Dupond le

    Vous avez raison de citer le nom des assoss qui encouragent ces fainéants a venir parasiter les cons tribuables . Il faut que ces traitres soient dénoncés et punis d’une maniere ou d’une autre !!!

  14. Posté par bigjames le

    Tellement facile pour les étrangers…..
    On est vraiment priseurs des cons.

  15. Posté par Willy le

    Des comme lui il y en a combien en Suisse ? Des milliers ? Des dizaines de milliers ? C’est inadmissible ! Nous devons payer pour des profiteurs (toutes la famille inclue) qui ne participent en rien à notre société, et si ça se trouve, qui prônent leur secte dans notre pays (bah ils ont tout le temps vu qu’ils ne travaillent pas). Comment est-ce possible d’accepter cela ? Les droits de l’homme ? L’humanisme aveugle ? Il est plus que temps de faire le ménage. Ces gens doivent dégager manu-militari. Le social et l’Ai doivent profiter aux Suisses, et uniquement. WTF

  16. Posté par Bussy le

    Depuis 2001 à l’aide sociale, donc ce parasite, comme l’autre de Bienne, a aussi dû coûter entre 600’000 et 700’000 en 16 ans, sans compter les dettes dont on sait bien qui devra les payer !
    Combien de centaines de milliers de boulets dans ce cas ?
    Et d’obliger les honnêtes citoyens à entretenir toute cette racaille, est-ce moralement admissible ?
    Tout cet argent serait mieux utilisé à aider les gens dans leur pays, ceux qui en ont vraiment besoin et dont personne ne se préoccupe, au lieu d’entretenir toute cette vermine chez nous !
    Ohé les bobos, vous aussi vous passez à la caisse, et si vous ne travaillez pas dans l’industrie de l’asile, où est votre intérêt ? Petits copains ? Bêtise ? Idéologie de pacotille ?

  17. Posté par UnOurs le

    De là ma remarque: « remplissez votre feuille d’impôts de façon « créative » ;-)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.