Allemagne.Malgré le prêt « électoraliste » du gouvernement allemand, les avions d’Air Berlin sont restés au sol

post_thumb_default
Malgré le prêt "électoraliste" du gouvernement allemand, les avions d'Air Berlin sont restés au sol.
Nous avions fait part de la décision électoraliste de Madame Merkel d'attribuer un prêt de 150 millions d'euros à Air Berlin pour maintenir artificiellement en vie cette compagnie durant les vacances (http://lesobservateurs.ch/2017/08/18/air-berlin-150-millions-deuros-des-contribuables-allemands-pour-aider-le-gouvernement-a-gagner-les-elections/). Plusieurs experts avaient critiqué cette décision et signalé que les contribuables n'allaient probablement jamais revoir leur argent. Quelques jours après que la commission européenne eut autorisé ce prêt du gouvernement allemand, les avions d'Air Berlin sont restés au sol en raison d'une grève et ce "grounding" risque de provoquer une cessation immédiate d'activité de la société.
Traduction (Claude Haenggli) : Jour de chaos en pleine procédure de redressement judiciaire. Plus de 200 vols ont été annulés aujourd'hui. Des milliers de passagers se sont heurtés à des guichets fermés en raison d'une grève du personnel. Franz Kekebus, qui est chargé de sauver la compagnie d'aviation, pense que la procédure de redressement judiciaire est maintenant gravement menacée. Si la situation ne change pas rapidement, les mesures de sauvetage et toute activité devront être stoppées. Cela veut dire qu'Air Berlin pourrait cesser immédiatement d'exister.
Claude Haenggli, 12.9.2017

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.