Commission fédérale contre le racisme ou pour l’islamisme ?

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national
kemal-Mahomet

Nous sommes nombreux à nous souvenir avec précision de ce que nous faisions à l'heure où l'obscurantisme le plus crasse s'en est pris au monde libre. En ce 11 septembre 2001, l'islamisme donnait sa pleine mesure et démontrait aux bonnes âmes ce que la religion de paix et d'amour version Ben Laden était capable de faire aux mécréants que nous sommes. Aujourd'hui, 16 ans plus tard, la bien mal nommée Commission fédérale contre le racisme tient un colloque public à l'Université de Fribourg consacré à la réalité de l'islam en Suisse.

Le constat est sans appel. Les actes hostiles à l'égard des musulmans sont à la hausse dans notre pays. Les organisateurs de ce raout islamophile n'y vont pas par quatre chemins, qui constatent que "depuis des années, les musulmans font les frais de ce type de propagande, qui exacerbe les émotions, sème la méfiance et génère de l'exclusion sociale". Ils évoquent bien sûr les réseaux sociaux, évidemment coupables de relayer les messages haineux émanant de ces fronts étroits insensibles à l'enrichissement culturel que les disciples d'Allah nous proposent.

Bien évidemment, il ne sera point question des appels à la haine que certains imams relaient régulièrement dans ces mosquées qui se transforment implacablement en centres de formation pour jihadistes. On n'entendra pas plus parler de ces terroristes partis faire le jihad après s'être radicalisés à l'écoute des guides de la foi ou simplement en consultant les sites idoines sur internet. Non, le musulman ne peut être que victime puisqu'autre, l'altérité étant par définition positive et enrichissante. Pas le moindre écho au sujet des vidéos régulièrement transmises sur le Net montrant les atrocités des égorgeurs qui s'apprêtent à profiter de notre naïveté pour revenir chez nous poursuivre leur combat suite à leur défaite sur leur terrain. Pour la présidente de la commission en question, Martine Brunschwig-Graf, le rejet dont seraient victimes les disciples d'Allah "est nourri par des faits qui n'ont rien à voir avec les musulmans en tant que tels, mais avec des événements internationaux". Des faits qui n'ont rien à voir avec les musulmans en tant que tels mais régulièrement perpétrés aux cris d'Allah Akbar, ce qui suppose une porosité certaine entre islam et terrorisme.

En fait de colloque, l'événement du jour vise une fois de plus à exonérer l'islam de toute responsabilité dans les horreurs qui endeuillent la planète un peu partout. Il s'agit d'une magistrale entreprise de propagande financée par les contribuables, ce qui allège d'autant le budget que l'Arabie saoudite consacre à la diffusion de la haine de l'Occident en Occident. A l'heure où les polices suisses mettent régulièrement à jour les conspirations islamistes en gestation plus ou moins avancée sur notre sol, la bien-pensance stipendiée par l'impôt s'agite en vue de présenter les auteurs comme victimes de ceux qu'ils massacrent avec enthousiasme. Si tant est que les membres de la commission aient eu quelque honneur, ils l'ont perdu ce jour, qui n'ont rien trouvé à redire aux propos d'Abu Ramadan appelant Allah à détruire les ennemis de l'islam, les Juifs, les Chrétiens, les Hindous, les Russes et les Chiites. Non, pour Martine Brunschwig-Graf et ses amis, pareil message ne pose aucun problème, seules les réactions hostiles de ceux qu'Allah est appelé à détruire doivent être flétries sur l'autel du vivre-ensemble.

Mustafa Kemal parlait de l'islam en ces mots : "Cette théologie absurde d'un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies". Pour empoisonner nos vies, il a vu juste mais il est à craindre que le cadavre ne soit plus vivant que jamais.

Yvan Perrin

17 commentaires

  1. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Peut être qu’ils auraient été opportun de commencer le colloque par le début – et de répondre déjà tout d’abord à la question à savoir: que font des centaines de milliers, sinon déjà des millions, de musulmans en Suisse? Qui les a laissée s’installer ici? est-ce que le peuple a été consulte? Qui a pris cette decision que de laisser ces hordes barbares et retrogrades venir ici? s’installer ici? s’imposer à nous? vivre sur nos crochets?
    C’est quand même invraisemblable!!
    C’est sont là les vraies questions qu’il aurait fallu poser à Brunschwing- graff et ses collaborateurs (dans tous les sens du mot), plutôt que de les laisser débiter leurs perfides élucubrations politiquement correcte de non sens.

  2. Posté par Maurice le

    Grand merci, Monsieur Perrin, pour ce texte admirable !
    Après, d’où qu’on vienne, on a presque envie de crier : « Calvin, reviens ! »
    « Reviens », car seul ton intégrisme pourra combattre l’intégrisme mahométan qui nous envahit.

  3. Posté par Peter K le

    M. Perrin, qu’attend votre parti, l’udc, pour deposer une motion urgente demandant pour le moins la dissolution immediate pour trahison et intelligence avec l’ennemi de la cfr? Quand votre parti, qui dispose de deux conseillers federaux (nains de jardin?) et de dizaines de deputes, va t’il enfin se reveiller, nous defendre et taper du poing sur la table? Ce n’est pas en gaspillant 9 milliards pour des avions us que vous allez remonter dans l’estime des patriotes!

  4. Posté par pepiou le

    Leurs arrières grands parents bouffaient du curé et eux, tout à leurs indignités servent la soupe aux musulmans et à leurs mollahs. Si la religion est l’opium du peuple alors la gauche bien-pensante travaille à la « junkisation » de la Suisse par assimilation d’individus atteints d’islamo-dépendance et dont les crises de manque se nomment terrorisme. La gauche a déjà par son attitude vis à vis d’une religion, trahi les convictions de ses ancêtres ; il ne lui reste plus qu’à trahir la société libérale qui l’a nourrie de ses valeurs ; en la faisant disparaître peu à peu par abandon de ses us et coutumes aux profits de traditions obscurantistes et ainsi la boucle sera bouclée. La gauche a abandonné l’idée du grand soir, rêve-t-elle a un hypothétique grand califat dont elle serait le bras séculier …

  5. Posté par Yolande C.H. le

    https://www.bluewin.ch/fr/infos/suisse/2017/9/11/alain-berset–contre-tout-amalgame-entre-islam-et-.html:
    « Alain Berset a mis en garde lundi contre tout amalgame associant islam et terrorisme. »

    Le problème de l’islam n’est pas en premier lieu le risque terroriste, mais le fait que c’est une législation en soi, avec, en plus, pour les communautés musulmanes, des liens étroits avec leur état respectif ( Albanie, Tunisie, Maroc, etc.).

    Il ne s’agit donc pas de juger si cette législation est bonne ou mauvaise; sans doute que dans certains pays gérés par la charia les musulmans vivent en paix. Mais dans nos états de droit, il est impossible d’intégrer une autre législation: ce n’est pas de la haine, ce n’est pas du rejet, c’est juste incompatible.

    Et nos législations en Suisse (23 états) n’ont pas à se modifier pour « respecter » un ordre théocratique à qui seul revient le droit de décider.
    C’est sans doute pour cela que la culture occidentale où l’individu, du fait que c’est lui qui décide et, de ce fait, est responsable de ses actes, peut être facilement dénoncée par ceux qui, n’ayant pas intégré la liberté de décider, ont beau jeu de les rendre responsables et de les accuser de ne pas comprendre. Sauf que la citoyenneté suisse n’as pas pour « devoir » de se « familiariser » avec une législation qui ne les concerne pas.

  6. Posté par chantal le

    cela s’appelle vendre son âme ……….son pays et ses enfants………….
    NOUS NE SOMMES PAS MUSULMANS, NOUS SOMMES DES CHRETIENS, DES LAÏCS AUSSI, nous ne voulons pas de religion d’obscurantisme dans notre pays !
    Madame et vos amis, collègues, souteneurs, suiveurs et autres désincarnés, cessez ce cirque qui nous fait honte, retrouvez votre bob sens votre logique individuelle, votre rationnalité et j’en passe. Virez de ce pays tout ce qui s’approche de près ou de loin à la pieuvre sorosienne dont l’Open Society est le support le plus perverti qui n’ait jamais été. D’autres pays courageux eux l’ont fait et je vous promet que l’air qu’ils respirent est bien plus sain que celui avec lequel vous voulez étouffer votre patrie et ses citoyens.

  7. Posté par Roland Marquis le

    Peut-on me donner le sens de ces sourates du Coran: (Sourate XXXVII, 4) Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage, et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.
    … Ce n’est pas vous qui les avez tués: mais c’est Allah qui les a tués… Allah est Audient et Omniscient.

  8. Posté par Bussy le

    Et faut pas s’y méprendre, l’hostilité à la hausse envers les musulmans ne vient qu’en petite partie du fait des attentats et imams haineux, mais en grande partie du fait de leur comportement, leurs revendications incessantes pour être traités différemment des autres, leur désir d’imposer leurs pratiques arriérées, les voiles signes de soumission qui crachent à la gueule de ceux qui sont profondément pour l’égalité homme/femme, leur présence de plus en plus pesante alors qu’ils n’apportent rien de positif à nos sociétés !

  9. Posté par Yolande C.H. le

    On peut traduire la taqia avec une expression bien de chez nous: on ne sait pas si c’est du lard ou du ……!

  10. Posté par philippe le

    La TSR ne peut pas mieux choisir en ce jour du 11 septembre quelle commémoration nous de la terreur !!!

  11. Posté par Sergio le

    Insupportable TSR qui soir après soir nous fait l’apologie de l’islamisme par le / la socialiste interposé régulièrement invité à s’exprimer sur les ondes. Ce soir c’est Brunschwig-Graf qui tenait le crachoir.

  12. Posté par ami le

    Il a déjà été démontré depuis longtemps que la CFR est noyautée par des islamistes à cravates et au sourire aussi révérencieux que suspect. Malheureusement, le site officiel de M. Alain Jean-Mairet est clos alors qu’il proposait bien des documents prouvant la collusion entre cette instance fédérale et les tenants de l’islam le plus réactionnaire.
    http://disneylover.e-monsite.com/medias/images/jafar.jpg

  13. Posté par alberto le

    Bravo..! M. Perrin..quel grand bienfait de vous lire..

  14. Posté par Gaston Siebesiech le

    Entre madame la présidente Graf et le Genoss Ziegler, Ziegler m’est presque plus sympathique!

  15. Posté par G. Vuilliomenet le

    « Mustafa Kemal parlait de l’islam en ces mots : « Cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies ». Pour empoisonner nos vies, il a vu juste mais il est à craindre que le cadavre ne soit plus vivant que jamais. »

    Vous auriez pu ajouter, mais je pense que la bienséance vous en a empêchée, de dire que ce cadavre est en train de pourrir les cerveaux de la Tata Martine et des membres suisses (de souche) du CSIS.

  16. Posté par G. Vuilliomenet le

    Je confirme les propos de Monsieur Yvan Perrin.
    Le CSIS et la CFR sont sous la coupe de la pire engeance qui soit: des islamistes qui ont arboré, pour l’instant, les couleurs de l’esprit républicain, démocrate. Je me demande juste à quel moment ils jetteront le masque.
    Durant tout ce colloque, je n’ai entendu que des discours lénifiants sur les musulmans. Si allusions il y a eu sur le terrorisme et le radicalisme, jamais à aucun moment il n’a été fait mention du malsain Coran.

    Oui, Le Centre suisse islam et société est un cheval de Troie des islamistes pour accélérer l’islamisation de la Suisse. Madame Brunschwig-Graf , Monsieur Hansjörg Schmid ainsi que tous ceux qui ont collaboré à ce colloque se sont fait les complices de nos futurs bourreaux, je devrais plutôt dire les bourreaux de nos enfants et petits-enfants.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.