Rimini: L’Etat avait alloué 20’000 euros pour rapatrier la famille des Marocains violeurs il y a 3 ans. La mère avait refusé. Toute la famille est à la charge des Italiens!

Italie rimini

Le 20 Minutes en français nous présentait le père positivement parce qu'il avait incité ses fils à se rendre à la police italienne alors qu'en réalité, il a lui-même trafiqué la situation à son avantage.

Le scandale est encore bien plus grand que nous l'imaginions mais gageons que le 20 Minutes se taira sur ces nouvelles révélations!

**********

Le maire de Vallefoglia, où les deux frères marocains sont accusés de viol à Rimini, révèle: "La mère a refusé 20 000 euros et le père, déjà expulsé, a réussi à retourner en Italie"

La famille des deux frères marocains impliqués dans les viols à Rimini aurait dû être rapatriée il y a trois ans, grâce aux 20 000 euros alloués par l'Etat, mais la mère a refusé cet argent. (...)

En effet, tout était prêt, la mère et les quatre enfants étaient allés à la caserne pour partir. "Après, je ne sais pas ce qui s'est passé" révèle Palmiro Ucchielli, maire de Vallefoglia où réside la famille des deux mineurs marocains accusés des viols de Rimini, à Resto del Carlino. (...)

Le problème est né car, en vertu de la loi, le rapatriement des enfants mineurs nés en Italie ne peut se produire que s'il y a le consentement des deux parents. La mère avait d'abord accepté les 20'000/25'000 euros et le voyage payé mais son mari a empêché l'accord car en faisant cela, il pourrait retourner en Italie, en dépit du fait d'être expulsé durant des années.

En revanche, la mère ira à un procès en raison des cinq plaintes déposées par la voisine, persécutée tant par la femme que par les enfants, envoyés pour l'insulter et la frapper. La femme a été pronostiquée de quinze jours de guérison alors que la Marocaine a été avertie pour harcèlement.

Les deux frères marocains sont bien connus de Vallefoglia, depuis l'époque du collège quand ils se comportaient comme des voyous. L'un de leurs professeurs explique: « Le vrai problème est que ces deux frères ont été abandonnés à eux-mêmes. Ils n'avaient pas à manger. Nous avons fait les achats à tour de rôle pour leur acheter des sandwichs et de la nourriture. Ils avaient du potentiel mais leur condition familiale effaçait tout". « Ils savaient qu'ils ne devaient rendre de compte à personne, parce que le père était au Maroc à l'époque, peut-être en prison, et ils étaient là avec leur mère, qui ne travaillait pas, et deux autres frères et sœurs. La ville payait des factures, des achats, des loyers, Caritas offrait des colis, mais les enfants n'étudiaient pas et ne voulaient rien entendre. Puisqu'ils n'avaient pas été formés pour le faire. Aujourd'hui, malheureusement, nous avons eu la preuve de ce qui a produit cet abandon ».

Source Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch 

18 commentaires

  1. Posté par Marika le

    Bravo et merci Christian pour votre réponse à la critique de Mymy.
    Il est plus facile de critiquer celui qui prend de son temps bénévolement pour apporter des informations , occultées par les médias mainstream, que d’agir soi-même pour lutter contre la désinformation.

    Je comprends et partage votre déception, votre découragement et ce sentiment d’écrire, de traduire pour des ingrats. La majorité ne veut rien voir, rien entendre, rien comprendre, mais elle a la critique aisée à l’encontre des personnes lucides, qui essayent de mettre leurs concitoyens en garde contre le danger mortel qui plane sur leurs petites têtes.
    Vous manquerez aux Observateurs et à ses lectrices et lecteurs.
    Mes meilleurs voeux de réussite dans votre nouvelle vie.

    Codialement!

    Marika

  2. Posté par Victoria Valentini le

    @mimy. Comment ça, le commentaire de Monsieur Hofer serait mal placé, selon vous ? J’espère pour vous que aucun italien lira votre post. Vous rendez vous compte de ce que vous dites? Ces migrants violent des femmes de 82 ans ! Rien que pour humilier le peuple italien! Tous ces viols sont perpétrés pour infliger une humiliation et vous parlez de faire un don… C’est à cause des bien-pensants comme vous que toute l’Europe se trouve dans cette dramatique situation! Et si la traduction ne vous plaît pas vous pouvez lire l’article à la source.

  3. Posté par bigjames le

    @mimy
    Allez. Quelques petites excuses et un gros don.
    Et on vous pardonnera votre commentaire mal placé.

  4. Posté par Christian Hofer le

    Merci à vous. Mais je ne m’en fais pas trop. Vous avez su mettre des articles de grande qualité.

    L’avenir des Observateurs est entre de bonnes mains.

  5. Posté par Danielle Borer le

    Je vous comprends, Christian. Mais votre départ est une grande perte pour les observateurs.ch

  6. Posté par Christian Hofer le

    Vous avez raison Danielle.

    Ce sont souvent des gens qui ont longtemps voté à gauche ou pour la fausse droite qui nous donnent encore des leçons…

    Ils ne se posent jamais la question de savoir le temps que cela nous prend, si nous ne préférons pas être avec notre famille ou nous occuper de notre vie plutôt que d’être ici à traduire pour des ingrats.

    Les gens méritent pleinement la situation présente. C’est ce dont je me rends compte. Le plus souvent, ils se fichent de ce qui se passe. Mais quand ils se réveillent, tout à coup, tout doit être parfait, gratuit, automatique. C’est tout juste s’il ne faut pas les payer pour partager les informations que nous leur mettons à disposition.

    Le monde à l’envers!

    Mais son commentaire m’a décidé à passer le cap. Je vais devoir faire mon université et ainsi abandonner les Observateurs. Penser enfin à moi.

    Informer n’en vaut plus la peine.

  7. Posté par Danielle Borer le

    @Christian Hofer : bravo ! Les gens ne se rendent pas compte du travail énorme fait par notre petite équipe de bénévoles. Décourageant.

  8. Posté par Christian Hofer le

    @Mymy

    C’est pénible à lire ou peu clair? Vous avez ici un article qui a été recherché, traduit, mis en page et mis gratuitement à disposition et que vous ne verrez jamais dans la presse romande parmi des centaines d’autres que nous avons faits! Pas un seul remerciement, non jamais! Rien que des critiques par des personnes habituées à ne pas lever le petit doigt et à avoir tout gratuit sur un plateau d’argent!

    Vous osez encore critiquer?

    Et vous, vous faites quoi pour nous? La prochaine fois, je vous donnerai l’article à traduire et vous le ferez dans l’heure. Qu’est-ce que vous en pensez?

    Incroyable de lire de pareilles provocations d’un individu qui n’a jamais rien fait de sa vie!

    Pour votre petite gouverne, l’italien possède des tournures de phrases qui sont loin du français et nous ne sommes pas des professionnels. Cela vous a déjà effleuré? Lorsque ce site crèvera de subir des gens comme vous, sans aucun financement, vous pourrez retourner sagement sur le Matin lire ses imbécilités!

  9. Posté par Loulou le

    @Mymy: proposez-vous comme traductrice.

  10. Posté par Loulou le

    Quelques coups de pieds au cul auraient convaincu la pondeuse. Un jour cela leur fera bizarre lorsque la violence et la rage se déchaîneront. Il partiront à la nage, une traînée de chiasse dans leur sillon.

  11. Posté par Wouly le

    On doit  »malheureusement » appliquer les LOIS en vigueur. C’est l’état italien qui en est responsable ! Donc il faut d’abord REFORMER les lois qui ont été établies dans un pays démocratique en paix pour des concitoyens honnêtes. Il faut les adapter rapidement pour des gens qui veulent profiter de l’accueil de l’Italie.

  12. Posté par Dominique Schwander le

    Tant que des élus et leur industrie du social sont et seront généreux avec l’argent des autres au lieu d’exiger que tous les immigrants s’assimilent et travaillent ou sont expulsés manu militari, nos collectivités dépenseront des milliards pour une telle racaille et se ruineront.

  13. Posté par Mymy le

     » La femme a été pronostiquée de quinze jours de guérison »

    Tout l’article est mal traduit. C’est pénible à lire et peu elair.

  14. Posté par Lesuffleur le

    Toujours beaucoup d argents disponible pour la vermine .le peuple autoctonne lui il peut crever .et pourtant les caisses du social sont rempli par les travailleurs.il faudra que l europe du peuple reprenne les renes du pouvoir.honte aux vendu mondialiste

  15. Posté par Sergio le

    Ils n’en loupent pas une. Partout, absolument partout où il y a une connerie à faire, ils la feront. C’est le lot des gouvernements ancrés à gauche. En Suisse, nous n’avons même pas cette excuse.

  16. Posté par TonnerreGrondant le

    fallait il vraiment demander à la mère son avis ?
    Ils fallait rapatrier toute cette famille de parasite au Maroc

  17. Posté par colt seavers le

    merci au gouvernement italien qui est responsable de sa ..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.