Mireille Vallette sur son livre « Le radicalisme dans les mosquées suisses » [vidéo]

radicalisme-mosquées

Vidéo réalisée par Dominique Bianchi

Fribourg, Bâle , Berne, Lucerne, Genève... école, hôpital, piscine, cimetière, prison... Pourquoi et comment les fondamentalistes influencent-ils les institutions suisses? Quelle est la différence entre djihad culturel et islamisation?

.

 

6 commentaires

  1. Posté par Yolande C.H. le

    Je l’ai déjà mentionné ailleurs : en Occident, un long processus a conduit à la liberté de penser, une logique qui est totalement opposée à celle dictée par le coran (d’autres sectes induisent le même lavage de cerveau), où la seule conduite pour être dans le juste, c’est d’appliquer ce qui est prescrit.
    Cette obéissance aveugle les protège de tout questionnement (d’où la paix qu’ils invoquent) ; ils sont donc prémunis d’une quelconque remise en cause de leur manière d’être, même si elle s’avère inopportune dans des cultures autres que la leur , car une autre logique que la leur est, pour la majorité, soit inutile, soit inaccessible.
    Cela ne les dérange aucunement de déranger de créer le trouble, et si ce n’est pas leur problème , cela ne peut être, dans leur conclusion, que celui des non musulmans.

    C’est donc bien un abîme qui sépare ces deux logiques inconciliables car on ne peut trouver une concorde qu’entre humains. Les sociétés européennes ne peuvent pas pactiser avec Allah!

  2. Posté par Bussy le

    Content d’en apprendre plus sur les lèches-babouches fribourgeoises et leurs fervents adeptes de la charia… et tout ça financé par les mécréants, bravo les cons !
    Et j’admire le courage de Mme Valette !

  3. Posté par Loulou le

    Ce que nous appelons « radicalisme » ici se nomme tout simplement islam dans un pays musulman. Des musulmans juste un peu plus musulmans que la moyenne.

  4. Posté par miranda le

    Comme toujours, les lanceurs d’alerte font le boulot. Et ne sont que très peu secondés par les gens. Saluons le courage de Madame Valette ET SOUHAITONS LUI SURTOUT UNE BONNE SANTE. Car sa tâche est dévorante.
    Suisse, prend bien soin de tes lanceurs d’alerte. Tu n’imagines pas ce que cela demande en force, en énergie, en dévouement, en sacrifice.
    Et achète son livre, c’est la moindre des choses.

  5. Posté par SD-Vintage le

    Parfait. Grande lucidité. Comme Joseph Kessel aux meetings du NSDAP dans les années trente.
    « Adolphe Hitler se croyait un si grand homme qu’il en avait persuadé ses auditeurs. Dans l’Allemagne enfiévrée, où j’avais déjà perçu tant de signes de dérèglement, celui ci était le plus profond, car il voisinait avec la démence (…) »

  6. Posté par UnOurs le

    Le radicalisme dans les mosquées suisses est un problème, un grave problème.
    Mais le problème de base, c’est qu’il y ait des mosquées en Suisse,
    et la population correspondante.
    Pas de problème islamique au Japon.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.