La diabolique alliance islamo-gauchiste

Michel Garroté
Politologue, blogueur
anti-racisme-1

EI-11

   
Michel Garroté  --  Après le national-socialisme, le fascisme et le communisme, voici l’islamisme et son cousin, l’islamo-gauchisme. Pendant la Guerre froide, des gauchistes ont soutenu le terrorisme, notamment dans les années 1970 (la RAF allemande notamment). Aujourd’hui, des gauchistes et des islamo-gauchistes légitiment, voire soutiennent, le terrorisme islamique. L'alliance - bien que contre nature - entre gauchistes et islamistes est réelle.
-
Un islamo-gauchiste, c'est quelqu'un qui déteste l’Amérique, qui déteste les blancs, qui déteste les Juifs dès lors qu'ils ne sont pas alter-juifs de gauche et qui déteste les Chrétiens dès lors qu'ils ne sont pas alter-chrétiens islamophiles et gauchistes. Ajoutons que les minorités islamistes et gauchistes ont des droits disproportionnés par rapport à ce qu’ils représentent. Enfin, rappelons que l'Europe est déjà crypto-musulmane. Elle a pris se virage dans les années 1990. Elle a gardé, depuis, ce mauvais cap.
-
Ce qui se passe aujourd'hui n'est que le prolongement de ce qui a été mis en place il y a vingt ans. C'est aussi le prolongement des accords conclus dès les années 1970 par les pays européens avec des organisations arabes (la Ligue Arabe), puis islamiques (l'Organisation de la Coopération Islamique). L'Europe de 2017 ressemble au Liban de 1975 : un pays au bord de la guerre civile. Pour mémoire, la guerre du Liban a duré de 1975 à 1990. Bonne chance l'Europe !
-
A ce propos, le géopoliticien Alexandre Del Valle écrit notamment (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : "Le "Calife" de l'Etat Islamique, Abu-Bakr al-Bagdadhi, avait déclaré en 2014 que l'Etat islamique s'étendrait jusqu'à Rome, indiquant par là une volonté de convertir le monde entier à l'Islam. Face à l'accumulation des attentats en Europe, l'Occident n'aurait-il pas intérêt à réaffirmer son identité chrétienne, en termes culturels et civilisationnels, afin de décourager l'adversaire, et de lui signifier l'impossibilité de la tâche qu'il se donne ?
-
Alexandre Del Valle : Il faut remonter pour comprendre cela à l'alliance qui unit extrême-gauche, politiquement correct et islamistes. Ce sont cette extrême-gauche et ce politiquement correct que l'on peut globalement définir comme les plus hostiles à la civilisation judéo-chrétienne qui  ont laissé prospérer sur le sol occidental les forces islamistes parce qu'elles avaient un même ennemi : l'Occident.
-
Alexandre Del Valle : La question d'une certaine façon induit la réponse : si l'Occident arrivait à vaincre le totalitarisme rouge, l'idéologie communiste et tiers-mondiste qui continue à diaboliser la société occidentale et à valoriser tout ce qui ne l'est pas – l'extrême gauche ayant toujours été l'allié des forces qui détestent notre civilisation – nous aurions plus de facilité à gérer notre sécurité.
-
Alexandre Del Valle : Nous aurions plus de facilité à contrôler les flux migratoires, les juges pourraient plus facilement appliquer les lois, les politiques ne seraient pas systématiquement traités de racistes ou de fascistes lorsqu'ils veulent défendre leur civilisation. On se rappelle sur ce point du cas Guéant, diabolisé parce qu'il avait osé parler du choc des civilisations pour exprimer l'opposition de l'Occident et de l'Islam.
-
Alexandre Del Valle : On voit bien que ce qui nous empêche aujourd'hui de lutter contre le totalitarisme islamique, c'est l'influence dans nos rangs du totalitarisme rouge qui contrôle les médias, le système universitaire et une partie du système judiciaire. Il agit comme une force qui empêche de lutter contre l'ennemi islamiste et de préserver nos valeurs. La dernière revue créée par Daech s'appelle Rumia, qui symbolise l'objectif très important pour les islamistes de conquérir un jour la chrétienté.
-
Alexandre Del Valle : Il faut évidemment reconquérir Al Andalus, la perle de l'ancien califat perdue au profit des rois très catholiques, mais aussi prendre Rome et c'est un élément très important de la propagande de Daech et de nombreux islamistes : selon un hadith - une parole attribuée à Mahomet qui a valeur de texte sacré - très souvent cité par des islamistes, y compris les non-terroristes tel Qardawi des Frères Musulmans, après Constantinople, Rome sera prise et l'Europe sera islamisée.
-
Alexandre Del Valle : Cette idée est très présente dans toute la logique de l'islamisme mondial : on voit donc bien qu'il ne s'agit pas de cas de terroristes isolés mais que cela découle d'un mouvement mondial néo-impérialiste. C'est un combat civilisationnel, et puisqu'il est pensé tel quel et que cette guerre est livrée non seulement par des terroristes mais aussi grâce à l'appui d'États tel l'Arabie Saoudite, le Pakistan ou d'association comme les Frères Musulmans.
-
Alexandre Del Valle : Face à une agression qui est le résultat d'un projet de révolution civilisationnelle revanchard, la réponse ne sera pas par la guerre mais la défense et le refus du vide. Le vide que nous produisons aujourd'hui dans la détestation de notre propre religion et de notre propre identité et est le meilleur allié des islamistes. Il nous manque aujourd'hui un projet civilisationnel commun. Nous devons mener cette politique des civilisations, conclut Alexandre Del Valle (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
Introduction & Adaptation de Michel Garroté pour Les Observateurs
-
http://www.atlantico.fr/decryptage/terroristes-ont-besoin-entendre-que-quoi-qu-tentent-occident-restera-tradition-judeo-chretienne-3140730.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1503180354
-
A lire, à relire et à diffuser :
-
Trump soutient le Groupe de Visegrád et L’Initiative des Trois Mers
-
https://lesobservateurs.ch/2017/07/18/trump-soutient-groupe-de-visegrad-linitiative-trois-mers/
-

11 commentaires

  1. Posté par Fan.. le

    Voici la liste des 21 mesures voulues par le pape François concernant l’accueil des migrants et des réfugiés, une priorité absolue

    Le Pape réaffirme, avec ces propositons concrètes, son opposition à toute restriction de l’immigration. Il se prononce notamment pour « l’octroi de visas humanitaires » et recommande de favoriser « le regroupement familial ».

    Ce n’est pas un programme mais une lettre annuelle rédigée par le pape pour la 104° «journée mondiale du migrant et du réfugié» du 21 août 2017. Les cinq pages très denses, signées par François le jour du 15 août, contiennent cependant 21 mesures concrètes, similaires à un programme d’action qui résument sa pensée sur la question des migrations. Elle vise, tant dans les pays d’origines, que dans les pays d’accueil, à rendre légale l’immigration illégale.
    Dans ce document, le pape promeut en effet un accueil large, généreux et légalement organisé des migrants et des réfugiés sans mentionner l’idée d’une quelconque restriction des flux migratoires qu’il avait toutefois évoquée et justifiée à son retour de Suède le 1er novembre 2016, restrictions fondées sur les capacités d’accueil.
    L’objectif de François, dans ce document, est de changer les mentalités et de faire pression sur la communauté internationale pour qu’elle adopte, avant la fin de l’année 2018, deux accords globaux, l’un sur les réfugiés, l’autre sur les migrants dont le principe avait été acquis le 19 septembre 2016 lors du sommet de l’ONU.
    «La garantie d’une subsistance minimum vitale»

    Pour le pape actuel, la question de l’accueil des migrants et des réfugiés est une priorité absolue. Le 8 juillet 2013, il avait dédié son premier voyage papal à cette thématique en se rendant sur l’île de Lampedusa, entre la Sicile et la Tunisie, pour demander aux Européens d’ouvrir leurs portes. Et dans sa réforme du Vatican, il a créé un nouveau ministère «le Dicastère pour le Service du Développement humain intégral» dont la section chargée des migrations et des réfugiés est placée, selon sa volonté, à titre exceptionnelle et symbolique, sous sa propre responsabilité.
    Quant au principe fondamental qui guide le pape François, il le rappelle dans sa lettre: «Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus-Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque, accueilli ou rejeté.»
    Voici la liste des 21 mesures voulues par le pape François pour l’immigration.
    1. Développer les «possibilités d’entrées sûres et légales» dans les pays de destination: notamment par «l’octroi de visas humanitaires» délivrés selon un mode «étendu et simplifié» et favoriser «le regroupement familial».
    2. Multiplier les «corridors humanitaires pour les réfugies les plus vulnérables» pour éviter les filières illégales.
    3. Créer un système de «visas temporaires spéciaux» pour «ceux qui fuient les conflits dans les pays voisins».
    4. Ne pas recourir aux «expulsions collectives et arbitraires» de réfugiés et de migrant non «adéquates» surtout quand elles renvoient des personnes dans des pays qui «ne peuvent garantir le respect de la dignité et des droits fondamentaux».
    5. «Toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale»: par conséquent «former adéquatement le personnel préposé aux contrôles de frontière» pour que le «premier accueil» des migrants et des réfugiés soit «approprié et digne».
    6. Trouver des «solutions alternatives à la détention pour ceux qui entrent sur le territoire national sans autorisation».
    7. Dans le pays de départ, créer un système d’immigration légale pour agir «contre les pratiques de recrutement illégal» par des filières.
    8. Dans le pays d’arrivée, «assurer aux migrants une assistance consulaire», le «droit de toujours garder sur soi les documents d’identité personnels», un accès à la justice, «la possibilité d’ouvrir des comptes bancaires», la «garantie d’une subsistance minimum vitale».
    9. Que soit accordée dans le pays d’arrivée «la liberté de mouvement, la possibilité de travailler et l’accès aux moyens de télécommunications».
    10. Pour ceux qui désirent rentrer dans leur pays la mise en place de «programmes de réintégration professionnelle et sociale».
    11. Protéger les «mineurs migrants» en évitant «toute forme de détention» et en assurant «l’accès régulier à l’instruction primaire et secondaire»
    12. Octroyer une nationalité à tous les enfants «à la naissance»
    13. Lutter contre «l’apatridie» de migrants et réfugiés en créant une «législation sur la citoyenneté»
    14. Accès sans limite des migrants et des réfugiés «à l’assistance sanitaire nationales et aux systèmes de pension» et «transfert de leur contribution en cas de rapatriement».
    15. Garantir à «tous les étrangers présents sur le territoire la liberté de profession et de pratique religieuse»
    16. Promouvoir «l’insertion socio-professionnelle des migrants et des réfugiés, garantissant à tous – y compris aux demandeurs d’asile – la possibilité de travailler, des formations linguistiques et de citoyenneté active».
    17. Prévenir les «abus» du travail productif de «mineurs migrants»
    18. Favoriser «le regroupement familial – y compris des grands-parents, des frères et sœurs et des petits-enfants – sans jamais le soumettre à des capacités économiques».
    19. Renforcer l’attention et le soutient aux migrants, réfugiés, demandeurs d’asile «en situation de handicap».
    20. Aider davantage les pays en voie de développement qui accueillent des réfugiés
    21. Intégrer «sans supprimer» chez les migrants leur «identité culturelle» par une «offre de citoyenneté» qui soit «dissociée des capacités économiques et linguistiques» et par une «offre de parcours de régularisation extraordinaire pour les migrants qui peuvent faire valoir une longue présence dans le pays».

  2. Posté par Fan.. le

    Ne pas oublier « catholique » !

    Sans le soutien aux envahisseurs par église catholique, nous n’en serions pas là !!

  3. Posté par colt seavers le

    pas mauvais comme résumé , c est vrai mais le problème c est les médias de gauche qui censure tout si bien que les populations sont anesthésié et ne savent pas la vérité

  4. Posté par SD-Vintage le

    J’oubliais : la pensée « occidentale » s’est aussi beaucoup construite en Afrique du Nord tout comme en Anatolie, avant l’Islam, et elle y est encore présente aujourd’hui chez un certain nombre d’intellectuels nord-africains ou anatoliens.

  5. Posté par SD-Vintage le

    Très bon article.
    Dans Juifs de gauche et Chrétiens de gauche, le mot important est « de gauche ».

    La « gauche » est également un agglomérat complexe. « Riposte laïque » désigné aujourd’hui « d’extrême droite » a été fondé par des laicards gauchistes et syndicalistes révoltés par les inégalités, mais capables d’honnêteté intellectuelle.

    Ce mouvement ne touche pas que les « blancs » mais tout ce qui défend « l’occident », cette culture naît autant à Summer, Babylone, Thèbes, Tyr, l’Ethiopie antique (citée dans la Bible), voire en Inde et en extrême orient, puis bien sûr à Jérusalem Athènes et Rome et dans le reste de l’Europe, et synthétisée aujourd’hui en « Occident », soit le monde libre rationnel et curieux, qui pratique aussi la solidarité comme valeur essentielle.

    La pensée « occidental » se développe aujourd’hui autant en Europe qu’en Afrique (le cardinal Sarah par exemple, mais il y en a d’autres), qu’au Japon, en Chine, aux USA chez des gens de toutes origines ethniques, qu’en Europe, en Russie ou au Proche-Orient.
    Souvenez-vous de la haine contre les évangéliques ivoiriens lors de la guerre Bagbo / Ouattara, ou de la diabolisation des « 500 » de Guyane, coupables de vouloir moins d’immigration et plus de sécurité : n’étaient-ils pas noirs ? Et les Israéliens « sionistes » ne sont-ils pas Juifs ? Les Vietnamiens qui ont lutté contre le communisme chez eux n’étaient-ils pas Vietnamiens ? Et les prisonniers politiques cubains ?

    Ils s’agit donc bien d’un combat de civilisation, au sens de Valeurs, pas de « Races ». Nous devons trouver ce qui nous unis, et le défendre. La gauche pratique d’ailleurs systématiquement l’amalgame religion, qui est une conception du monde, et race.

    Pour moi, la gauche ressemble aux tribunaux d’inquisition : se coucher le soir avec le sentiment d’avoir purifier le monde, de faire partie des purs à qui tout est permis.
    La gauche fait souvent appel à un faux sens de la générosité.
    La gauche imagine le monde : elle pense qu’elle peut le recréer.
    De ses différentes sources, la gauche qui prévaut aujourd’hui c’est la gauche hédoniste et nihiliste de Sade, Voltaire, Foucauld, Aragon et Sartres. Une bande de jouisseurs anti occidentaux et obsédés sexuels pour la plupart. Comme si au coeur de la pensée de gauche se trouvait le sexe loisir. Comme dans l’Islam, et dans une partie de la « droite ». Le « mondialisme » ne veut rien dire. La « Haute finance » n’est pas une idéologie. Soros n’existe que parce qu’il soutient la gauche.

    A noter que les musulmans, même les islamistes, préfèrent vivre chez les kouffards buveurs de vins qu’en terre d’Islam, car ils savent même s’ils refusent de l’admettre, que l’on vit mieux dans un pays ayant des valeurs issues du judéo-christianisme, « occidental », que dans un pays musulman, alors que l’Islam aurait tout inventé.

  6. Posté par Maurice le

    Merci à Michel Garroté et à tous les commentateurs pour leurs éclairages édifiants !

  7. Posté par Dominique Schwander le

    Les gauchistes internationalistes sont tous bolchéviques et aramellisés. Ils rêve d’instaurer un régime autoritaire soumis à quelques uns des leurs et d’enlever la souveraineté au peuple.. L’islam-idéologie veut aussi soumettre le monde à un régime idéologique autoritaire et mondial. C’est du pareil au même.

  8. Posté par AngePur le

    L’affirmation selon laquelle il y a une guerre entre judéo-chrétiens d’une part et islamo-gauchistes de l’autre ne résiste pas une seconde à une analyse un peu sérieuse.
    Exemple : Ceux qui mènent une guerre à mort (politique, voire physique) contre Trump sont en premier lieu les néo-conservateurs (Parmi de très nombeux documents :
    http://lesakerfrancophone.fr/les-neocons-poussent-les-usa-et-le-monde-dans-une-crise-dangereuse.)
    Ce sont d’ailleurs les mêmes qui mènent la guerre contre Poutine.
    L’islamo-gauchisme n’est qu’une ARME utilisée par l’oligarchie internationale (dont Soros fait partie : https://www.henrymakow.com/upload_images/soros987.jpg) afin de détruire le monde blanc chrétien, car considéré comme le plus dangereux (Il y a aussi comme un petit air de revanche…). Or, les blancs chrétiens voient l’arme (via les attentats notamment) mais non pas ceux qui la manipule !
    Les carottes sont donc cuites et, à moins d’une réaction de type de celle de Orban (qui désigne clairement l’ennemi : Soros), les blancs chrétiens vont subir un génocide (qui a déjà commencé) !

  9. Posté par lucie le

    Je voudrais vous offrir cette chanson

    Ne pas manquer les commentaires sous la video !

    Les « antifas » sont les premières raclures de bidet qui doivent être élimiéees. Avant meme les racailles importées!

    https://reseaulibre.org/site/2017/08/27/antifa-les-brigandes/

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.