Europe: la crise migratoire se déplace vers l’Espagne

espagne-plage-migrants

Par Soeren Kern

« Le gros des mouvements migratoires est encore à venir : la population africaine doublera au cours des prochaines décennies. L'Egypte comptera bientôt 100 millions de personnes et le Nigeria 400 millions. À l'époque du numérique, de l'Internet et des téléphones mobiles, tout le monde connaît notre prospérité et notre mode de vie. » - Gerd Müller, ministre allemand du Développement.

« Les jeunes ont tous des téléphones mobiles, ils savent ce qui se passe dans d'autres parties du monde, et cela agit comme un aimant ». - Michael Møller, directeur du bureau des Nations Unies à Genève.

« Si nous ne parvenons pas à résoudre les grands problèmes des pays d'Afrique, dix, vingt ou même trente millions d'immigrants débarqueront dans l'Union européenne au cours des dix prochaines années ». - Antonio Tajani, président du Parlement européen.

[…]

« La grande majorité des migrants en partance pour l'Italie au départ de la Libye sont originaires du Sénégal, de la Gambie, de la Guinée et d'autres pays d'Afrique de l'Ouest », a déclaré Joel Millman, porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations (IOM), au Financial Times . « Compte tenu de la répression qui sévit aujourd'hui en Libye, il semble naturel que les migrants abandonnent le dangereux désert de la Libye et optent pour une traversée par le Maroc ».

[…]

José Maraver, chef d'un centre de sauvetage de la ville de Tarifa, a déclaré au Telegraph : « Chaque jour, il y a des bateaux, chaque jour il y a des migrants. La situation devient très compliquée ».

Les migrants font preuve d'imagination pour se rendre en Espagne. Le 6 août, quatre marocains ont atteint la côte de Málaga en jet ski. En juillet et août, la police a intercepté au moins deux douzaines de migrants qui tentaient de rejoindre l'Espagne en jet ski. Le 10 août, la police a trouvé, à l'aide de détecteurs de mouvement et de capteurs d'images thermiques, 56 migrants, dont 14 enfants, cachés à l'intérieur de camions au départ de Ceuta vers le port d'Algesiras.

Le 9 août, le journal espagnol El País a reconnu dans un éditorial qu'il était « évident que la pression migratoire s'était déplacée vers la Méditerranée occidentale et que rien ne permettait de penser que la situation évoluerait différemment dans un proche avenir ». Il a ajouté:

« La pression migratoire enregistrée ces dernières semaines déborde déjà tous les dispositifs de surveillance et de contrôle. L'entrée massive de personnes en provenance d'Afrique subsaharienne qui sautent par-dessus la clôture de Ceuta, ou qui traversent la frontière d'El Tarajal, montre la difficulté qu'il y a à stopper l'entrée de ceux qui fuient la guerre, la famine ou les difficultés économiques ...

[…]

Article complet : Gatestone Institute

8 commentaires

  1. Posté par kitty le

    Depuis des décennies nous avons aidé l’afrique, ça n’a rien changé, ils ne savent même pas entretenir toutes les constructions, les écoles, chemins de fer etc , ils savent juste se reproduire comme des lapins et après venir pleurnicher car ils ne peuvent les nourrir, les soigner, les élever. Les africains collent à nos basques depuis toujours.

  2. Posté par Cenator le

    @ Fabien Friederich
    Il y a vraiment des traversées en jet-ski depuis le Maroc :
    http://fr.le360.ma/societe/immigration-clandestine-deux-harragas-rejoignent-lespagne-sur-un-jet-ski-vole-84559
    https://www.bladi.net/immigration-clandestine-jet-ski,42902.html
    La méthode servait depuis longtemps pour le transport de drogue :
    http://www.lepoint.fr/monde/des-jet-ski-pour-les-clandestins-22-09-2011-1380184_24.php
    Quant aux ONG, elles n’auraient certainement aucune honte à débarquer directement sur la côte espagole.
    Cela dit, il n’est pas impossible que la méthode bateau + jet-ski soit utilisée aussi, par des ONG ou des passeurs.

    L’important, c’est que la voie Maroc-Espagne est plus facile que la voie Libye-Italie, et que la migration va s’intensifier.
    Après Lesbos, Calais, Vintimille, y aura-t-il Port-Bou ?

  3. Posté par Fabien Friederich le

    Comme je l’ai déjà écrit ici: il est presque impossible de traverser de Ceuta (ou juste à côté, côté Marocain) jusqu’à l’Espagne en Jet-ski! Il y a plus de 40 kilomètres et il s’agit d’un détroit extrêmement fréquenté par d’énormes navires. Alors « quatre Marocains sur un seul Jet-ski », faire toute la traversée, laissez-moi rire… Qui plus est, ils se sont arrêtés à la station Shell à mi-distance? Ces salopards ont fait les 1500 derniers mètres en partant d’un navire de collaborationnistes humanitaires, un point c’est tout.

  4. Posté par Wouly le

    Les gouvernements européens sont tétanisés concernant l’immigration. Si on regarde bien, pratiquement tous ces gouvernements sont de gôche ou une tendance marquée à gôche. Si on continue d’approfondir, on se rend compte que ces gouvernements de gôche sont COMPLICES de l’IMMIGRATION massive incontrôlée. (Europe avec les portes grandes ouvertes ! dans le désordre le plus total … aucun contrôle ou très peu.) L’étape suivante est de vérifier qui tire les ficelles dans les coulisses (N.O.M., franc-maçon, intérêts privé genre Soros, gouvernements étrangers, autres …)

  5. Posté par Aude le

    C’était à prévoir……
    Là….c’est le Gouvernement marocain qui doit réagir….
    Évidemment..l’Espagne aussi…

  6. Posté par G. Guichard le

    Mais je croyais que depuis 1945, entre réorganisation des empires coloniaux, aide au développement, remises de dettes, etc. tout était sous contrôle depuis longtemps dans ces pays. Non, en fait?

  7. Posté par miranda le

    PAUVRE ESPAGNE.
    Il faudra que de courageux jeunes gens s’unissent comme ceux qui ont créé DEFEND EUROPE. A moins que DEFEND EUROPE décide de défendre l’ESPAGNE.

    Nous savons tous que LES MIGRATIONS ne sont pas finies. Ce n’est pas parce que la Lybie a décidé d’arrêter les migrations, que d’autres portes ne seront pas « enfoncées » pour pénétrer l’EUROPE.

    CETTE DEFENSE DEVRA DURER UNE ETERNITE, CAR L’AFRIQUE N’A PAS FINI DE LAISSER SE POURSUIVRE SA DEMOGRAPHIE EXPLOSIVE.

    Nous avons tous intérêt à enseigner tout ce peut être enseigné à l’AFRIQUE, pour son développement, pour permettre à ses enfants de se nourrir (comme la permaculture qui est une méthode saine et hyperproductive, et surtout de MODERER SA FECONDITE.

    POURQUOI L’AFRIQUE NE SERAIT PAS CAPABLE DE GERER SA DEMOGRAPHIE COMME L’A FAIT LA CHINE?

  8. Posté par Marcassin le

    Les personnes en provenance d’Afrique subsaharienne qui sautent par-dessus la clôture de Ceuta, pourquoi ne pas les remettre de l’autre côté de la clôture ?
    C’est pourtant pas compliqué ?
    Si on veut, on peut !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.