Le socialiste Levrat veut discuter de la place de l’islam en Suisse

Christian_Levrat

Emboîtant le pas au PDC, le PS évoque lui aussi l'introduction d'un article constitutionnel sur la religion. Le président du parti, Christian Levrat appelle à un débat de fond sur la place de l'islam en Suisse.

«Nous devons réfléchir si nous voulons reconnaître l'islam en tant que religion officielle», cela éviterait notamment de laisser «la formation et le financement des imams à des cercles étrangers, voire fondamentalistes», indique Christian Levrat lors d'un entretien avec le journal alémanique SonntagsZeitung. «Nous devons nous interroger sur un islam suisse».

Source et article complet

25 commentaires

  1. Posté par Julie Rochat le

    Non Monsieur Levrat, il n’y a pas à réfléchir si on doit reconnaître l’islam en tant que religion officielle, c’est NON, Punktschluss !! Le sujet est clos, merci.

  2. Posté par bonardo le

    Mais il est malade ce type ,ce n`est pas possible de déclarer de pareilles conneries ,moi j`ai une pensée particulière aux victimes ,et non pas de savoir si l`islam est bien pour notre pays ,mais franchement Monsieur Levrat ,vous avez un sérieux problème ,vous me faites peur ,et pour moi l`islam est incompatible avec nos valeurs ,donc fin du débat .

  3. Posté par Centsept le

    Et si Levrat proposait, dans la foulée, un cours de patois gruérien à Jérusalem? A réfléchir!

  4. Posté par Fanfouet le

    La place de l’islam en Suisse ? Mais aux chiottes, bien entendu !

  5. Posté par Yolande C.H. le

    Jamais on ne pourra « naturaliser » Allah et son prophète. Ni en Suisse, ni en France, ni partout ailleurs.
    Des « harams » s’imaginant pouvoir modifier ou annuler une seule sourate ou un seul hadith font preuve d’une prétention que ne supporteront pas les « hallals ».

    Affirmer, au sujet des attentats terroristes: ce n’est pas ça l’islam, c’est affirmer que seuls des non musulmans sont capables de telles atrocités. Tout est dit.

  6. Posté par Georges André Dumontel le

    Il ne faut pas oublier que l’international-socialisme dont Levrat est le meneur dans notre pays au nom du parti socialiste suisse, n’est qu’une étape afin d’instaurer le communisme ! La gauche a toujours soutenu l’islam, cette idéologie totalitaire qui, bien évidemment, n’a jamais été une religion, à commencer par le national-socialisme dans les années 1930 ! Le sionisme et le judaïsme talmudique sont deux autres idéologies totalitaires. Voir cette vidéo :
    https://youtu.be/Itn-QZujVrQ

  7. Posté par Marcassin le

    «Nous devons réfléchir si nous voulons reconnaître l’islam en tant que religion officielle»
    Mais NOUS NE VOULONS PAS de l’islam.
    L’islam cette théologie absurde d’un bédouin immoral est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies disait Mustafa Kemal Ataturk.

  8. Posté par Wouly le

    Le gôcho-collabo Levrat est un vendu. L’islam, secte mortifère vérifiée a chaque attentat terroriste islamique (puisque réclamé par lEI), est une idéologie et est INCOMPATIBLE avec les Droits de l’Homme.
    Voir : Arrêté du 31 juillet 2001 de la Cour Européenne des droits de l’Homme:
    « L’islam est incompatible avec les lois européennes ».

  9. Posté par JeanDa le

    Quand arrêtera-t-il de nous saouler avec ses idée à ls c** ??? Et dire qu’il y a encore des naïfs qui votent socialaud !
    A l’image de l’islam, ce type est un poison.

  10. Posté par Dominique Schwander le

    Encore un ignorant de politicien de gauche qui, manifestement, confond religion et idéologie. Pour cet islamo-collabo mondialiste une religion est « un système de croyances débouchant sur une pratique partagée ». Une telle définition ouvre la porte à tous les abus; cela signifie que tant les idéologies politiques autoritaires comme le nazisme, le maoïsme, le castro-chavisme, l’islam, etc, que des concepts à la fois économiques, sociologiques et politiques comme le capitalisme, ou des courants de pensée et de mouvances politiques comme le socialisme international, ou encore des orientations telles que la pédophilie, l’homosexualité, le mariage pour tous, la polygamie, la zoophilie, etc, seraient des religions. Ce n’est pas parce qu’on voue une sorte de vénération, un attachement passionné d’aficionado voire un culte à une des douze principales divinités gréco-romaines, un sportif dieu du stade, un petit dieu fils à maman, la politique, une idéologie, un führer, un sultan, un guérisseur, l’aveugle dieu du hasard, le dieu dollar, le politiquement correct, etc, qu’on les considère comme supérieurs, voir même qu’on a la conviction ou fait croire que tel dieu, telle divinité, tel guide, tel messager, tel guérisseur, tel dirigeant, etc, ont des pouvoirs surnaturels, qu’on a une religion. Il y a croyance et croyance, superstition et superstition, religion et religion, idéologie et idéologie, conviction, secte, chapelle, clan, coterie et foutoir. Levrat veut simplement que notre patrie devienne un foutoir de plus en Europe afin que lui et ses complices puissent instaurer un régime autoritaire où le Souverain n’est plus le peuple mais lui et sa clique à l’amarelle.

  11. Posté par My Suisse le

    Jamais, jamais! Le peuple Suisse ne doit en aucun cas accepter une telle inepsie. Les gauchistes sont totalement soumis à cette secte!

  12. Posté par Dufour R. le

    L’islam n’est pas, n’a jamais été et ne sera jamais une religion. Cette idéologie totalitaire doit être interdite dans tous les pays occidentaux. Ecoutez cette vidéo :
    https://youtu.be/Fh0x6Z12g2A

  13. Posté par jean le

    Il fallait le faire: mot : islam/ adjectif: suisse !!! Jen redemande ! Combien d’autres en avez vous dans votre sac ? Bravo m. Levrat !!! Les satanistes, pardon, salafistes qui vous haissent doivent se tordre de rire !!!
    La charia est elle compatible avec les valeurs suisses ? Cela serait la vraie question a poser ! Et la gauche n’ose pas la poser parcque la poser c’est déjà y répondre…..

  14. Posté par Mady le

    Cà fait quelque temps que l’on ne l’avait pas entendu débiter ses âneries. Un Islam de Suisse. Non mais je rêve. Chaque fois que je le vois, çà me donne la nausée

  15. Posté par philippe le

    Il faut qui ferme !!!!!!. Cette approche n’appartient pas à la politique.
    rappelez-vous le jésuites avaient interdites en Suisse ? Tant qu’il y a des troubles terroristes pas question d’entrer en matière . !!

  16. Posté par Sam Fisher le

    Le PS est l’anti-chambre de l’asile psychiatrique. Pour certain il conviendrait d’en accélérer l’admission. Ce Monsieur est parfaitement inutile à la Suisse, son action n’apporte aucune avancée sociale et y contribue même négativement, comme sa proposition de révision de l’AVS comme dernier exemple en date. Je crois que les Suisses s’en rendent compte, d’où l’importance pour lui d’élargir sa potentielle base électorale. Son manichéisme est grave pour la stabilité du pays à terme, car l’islam au delà d’une religion est un système politique, juridique et commercial qui est parfaitement insoluble dans notre organisation étatique et sociétal. Il n’y pas à aller chercher bien loin les exemples prédictifs d’une poltique laxiste en la matière, les ZSP de nos malheureux voisins français sont suffisament effrayantes pour que la question n’en soit finalement plus une.

  17. Posté par Sentinelle le

    Ecrire « Nous devons nous interroger sur un islam suisse » témoigne d’une méconnaissance totale du Coran ! Les frères Ramadan et Nicolas Blancho peuvent afficher leur sourire habituel – les idiots utiles continuent le travail de sape… Mais souvenez-vous du proverbe « Tant va la cruche à l’eau… » !

  18. Posté par pepiou le

    Si la religion est l’opium du peuple ; Levrat oeuvre pour la légalisation d’une drogue dure pour laquelle certains de ceux qui s’y adonnent vont jusqu’à se faire exploser au milieu d’une foule afin de bénéficier de moultes vierges et de délices éternels. Que Levrat arrête le narguilé pour le lard grillé ; de pays si possible.

  19. Posté par G. Vuilliomenet le

    N’oubliez pas qu’il y a un guignol au bout du Lac qui lui vantait un islam de gauche.

    Plus c** tu meurs!

    http://commecacestdit.blog.tdg.ch/archive/2012/10/25/pour-un-islam-de-gauche.html

    Ce pauvre type a même enlevé les commentaires, et il y en avait, mais ceux de ces potes islamistes modérés n’ont pas dû trop lui plaire car ils montraient leur vrai visage, celui de l’abjection.

  20. Posté par G. Vuilliomenet le

    «Nous devons réfléchir si nous voulons reconnaître l’islam en tant que religion officielle», cela éviterait notamment de laisser «la formation et le financement des imams à des cercles étrangers, voire fondamentalistes», indique Christian Levrat lors d’un entretien avec le journal alémanique SonntagsZeitung. «Nous devons nous interroger sur un islam suisse».

    Comment peut-on être aussi stupide?

    Mais celui qui recevra un enseignement sur l’islam aura de toutes manières des envies de connaître les sources de sa religion, alors comment peut-on être aussi c** pour croire que l’aspirant imam se satisfera juste des enseignements donnés en Suisse?

    Comment cela se passe-t-il chez les religieux chrétiens, ne font-ils pas au moins une fois dans leur vie un voyage en Terre Sainte?

  21. Posté par hausmann conrad le

    Parler pour ne pas dire grand-chose ! Je cherche deseperément une définition de « un islam suisse « ? Les socialos aiment tout ce qui est un peu exotique,équivoque,marginal…Mais un islam suisse ça il fallait le trouver !

  22. Posté par Bussy le

    Il y avait un islam de France…. j’ai l’impression que les Français (non musulmans) en sont revenus, même dans ce qui reste de socialistes…. et on nous parle maintenant d’un islam suisse…… toujours un temps de retard la Suisse, mais c’est peut-être un des défauts de nos qualités !
    M. Levrat sait-il ce qu’est l’oumma ?
    Et en quoi le fait de reconnaître l’islam diminuera l’emprise de cercles étrangers ? Les « centres culturels » musulmans auront simplement plus de moyens pour imposer leur culture arriérée !
    Et pourquoi en vouloir aux fondamentalistes ? Ils se basent sur le coran, l’appliquent certainement mieux et plus loyalement que d’autres prétendus modérés qui laissent simplement les fondamentalistes faire le sale boulot et déblayer le terrain !
    Ce qui aurait été courageux de la part de quelqu’un de gauche, c’est de se poser la question de la place de toutes les religions dans l’espace public….

  23. Posté par yvan le

    un Islam de Suisse?… c est comme la Chrétienté Saudite … ca n existe pas…

  24. Posté par Nicolas le

    L’islam n’a rien à faire en Suisse. Fin du débat!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.