Des jihadistes sous amphétamines à Raqqa?

post_thumb_default

 

En juillet, un rapport de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a réfuté l’idée, pourtant largement répandue, d’un usage généralisé de captagon par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh). Cette substance, surnommée la « drogue de Daesh », est un médicament psychotrope pouvant être utilisé comme un produit dopant. « Il semble que le […]

Cet article Des jihadistes sous amphétamines à Raqqa? est apparu en premier sur Zone Militaire.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Blocus le

    http://lesobservateurs.ch/2017/07/29/mythe-de-drogue-djihadiste-exprime-difficulte-societes-occidentales-a-penser-lennemi
    Article publié le 29.07.2017
    Cenator : L’establishment ne cesse de donner des explications psychologisantes aux actes des djihadistes et aux méfaits que le monde musulman commet contre la civilisation occidentale.
    Du loup solitaire auto-radicalisé sur internet à la personne psychologiquement perturbée, nous avons eu droit, comme toujours, à une palette d’explications d’experts, mais jamais, au grand jamais, ces explications ne désignent les croyances, les idées, les haines véhiculées par l’islam comme étant la cause de ces horreurs. Et cela, depuis toujours et en tout lieu.
    La nouvelle ci-dessous confirme notre propos.
    La pathologisation de tout acte criminel ne fait que refléter nos dérives actuelles concernant l’appréhension de la réalité, elle ne nous apprend rien sur les actes criminels eux-mêmes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.