Racket: La Libye demande 20 milliards à l’UE pour bloquer les migrants

UE Europe immigration migrants

Christian Hofer: Après la Turquie, l'appel d'air provoqué par l'invitation d'Angela Merkel entraine à présent d'autres rackets à l'encontre des kouffars européens qui se chiffrent à des milliards de dollars.

Pendant ce temps, Angela Merkel se représente pour un mandat et possède même de bonnes chances d'être réélue.

Que l'Allemagne passe donc à la caisse toute seule pour ce qu'elle a provoqué.

**********

Khalifa Haftar, à la tête de l'Armée nationale libyenne, estime que l'effort européen devra se porter à 20 milliards de dollars afin de gérer le flux de migrants.

Depuis des semaines, l’Union européenne parle de la nécessité de gérer le flux de migrants avant même qu’ils ne touchent le sol européen. Emmanuel Macron avait notamment annoncé la création en Libye de hotspots, des centres d’examen, afin de différencier réfugiés et migrants économiques, une annonce sur laquelle était revenu Gérard Collomb sans pour autant remettre en cause la volonté du chef de l’État de traiter la question migratoire depuis le sol libyen. Mais, pour l’homme fort de l’Est libyen, Khalifa Haftar, Bruxelles va devoir mettre une somme importante sur la table si elle veut aider à bloquer les flux de migrants à la frontière sud du pays.

Ainsi, Khalifa Haftar estime à « 20 milliards de dollars sur vingt ou vingt-cinq ans » l’effort européen nécessaire pour aider à bloquer ces flux, dans un entretien paru samedi. « Le problème des migrants ne se résout pas sur nos côtes. S’ils ne partent plus par la mer, nous devons les garder nous et la chose n’est pas possible », a-t-il expliqué dans un entretien au quotidien italien Corriere della Sera. « Nous devons au contraire travailler ensemble pour bloquer les flux sur 4 000 kilomètres à la frontière désertique libyenne du Sud. Mes soldats sont prêts. Je contrôle plus des trois quarts du pays. Je possède la main-d’œuvre, mais il me manque les moyens », poursuit le chef d’une force autoproclamée Armée nationale libyenne (ANL).

Armes, munitions, drones, etc.

Le président français Emmanuel Macron « m'a demandé ce dont on a besoin, je suis en train de lui envoyer une liste », précise le maréchal Haftar. Dans la liste figureront « des formations pour les gardes-frontières, des munitions, des armes, mais surtout des véhicules blindés, des jeeps pour le sable, des drones, des détecteurs, des lunettes de vision nocturne, des hélicoptères ». L'idée est d'installer des campements mobiles de 150 hommes au minimum tous les 100 kilomètres, a-t-il encore détaillé. Un vaste programme qu'il estime à « environ 20 milliards de dollars sur vingt ou vingt-cinq ans pour les pays européens unis dans un effort collectif ».

À titre de comparaison, « la Turquie prend 6 milliards » à Bruxelles « pour contrôler un nombre infiniment inférieur de réfugiés syriens et quelques Irakiens », a-t-il fait remarquer. « Nous, en Libye, nous devons contenir des flux gigantesques de personnes arrivant de toute l'Afrique. » Fin juillet, Khalifa Haftar et son rival Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement d'entente nationale, se sont mis d'accord sur une déclaration de principes en dix points dans laquelle ils s'engagent notamment à un cessez-le-feu et à organiser des élections le plus rapidement possible, lors d'une rencontre en région parisienne sous l'égide du président français.

Renfort maritime avec l'Italie

Dans les colonnes du Corriere della Sera, le maréchal a de nouveau critiqué Fayez al-Sarraj qui ne l'a pas consulté pour donner le feu vert à une opération de renfort maritime de l'Italie pour aider les gardes-côtes libyens à contenir les départs de bateaux de migrants. « Sa décision est un choix individuel, illégitime et illégal », estime-t-il. « Personne n'entre dans nos eaux sans permission », a-t-il répété, tout en prononçant des propos plus conciliants à l'encontre de l'ancienne puissance coloniale : « Les Libyens et les Italiens sont des amis. »

Le maréchal Haftar, revenu de vingt ans d'exil en 2011 au moment de la révolution libyenne, est soupçonné par ses détracteurs de vouloir prendre le pouvoir en Libye et de n'avoir aucune intention de se soumettre au pouvoir civil.

Source

16 commentaires

  1. Posté par pepiou le

    Un bon blocus maritime de la part de la France, de l’Italie et de l’Espagne devrait faire l’affaire à moindre prix et pour faire bonne mesure et prouver que ça ne rigole plus quelques salves bien choisies tirées par un ou deux destoyers devraient calmer les velléités de racket de ces irresponsables chef de guerre. PS : comme à son habitude Sarkozy a foutu la merde mais est parti sans tirer la chasse.

  2. Posté par zelectron le

    IL VAUT MIEUX DONNER 20 MILLIARDS A L’ITALIE ! ! !
    elle fera le travail bien mieux . . .

  3. Posté par pougatchof le

    je lis beaucoup de bon sens dans ces commentaires, mais en tant que Français je préfère éviter de comparaître devant le tribunal pour incitation à la haine donc je n’écrirai rien de plus…

  4. Posté par Palador le

    Si les politiciens européens avaient réagi comme les australiens dès le début de cette crise migratoire, il n’y aurait pas besoin de payer ces sommes pharaoniques. Petite récapitulation : Mare Nostrum, aura coûté par jour plusieurs millions d’euros, puis ensuite l’opération Triton, de nouveau des millions d’euros et au final les traversées en Méditerrannée d’immigrant illégaux n’ont pratiquement jamais faibli. Tout cet argent dépensé pour rien, alors que beaucoup d’européens vivent dans la pauvreté !

  5. Posté par SD-Vintage le

    Merkel « possède même de bonnes chances d’être réélue. » : le problème il est là.

  6. Posté par Yolande C.H. le

    Au lieu de promouvoir une réflexion dans les pays afin que leurs populations puissent se doter de conditions de vie acceptables (contrôle démographique, potentiel économique), les droits-de- l’hommistes et les no borders préfèrent, dans la parfaite sécurité des pays occidentaux, travailler la conscience des citoyens de pays qui ont construit le leur. Par leurs actions culpabilisantes, ils favorisent cette nouvelle économie (industrie) extrêmement lucrative que sontt devenues les migrations mais qui fait des ravages :

    -ressortissants qui quittent leur poste (médecine, enseignement, technicien) ou bien vendent leur exploitation, commerce, pour financer leur voyage.

    – déploiement, sur les axes de transfert, des activités hôtelières, des transports (bus, taxi), navigation.

    – mandataires sociaux d’encadrement de ces flux d’êtres humains.

    Les pays déjà construits sont sommés de densifier leur construction (logements, réseaux ferroviaires et routiers, entreprises pour fournir du travail, hôpitaux, écoles, structures administratives, interprétariat), ceci sans parler de l’augmentation de la consommation énergétique que ces déplacements induisent : un tourisme débridé que soutiennent à fond la caisse les no borders.

  7. Posté par Le Taz le

    Et si on faisait payer l’addition à BHL et les USA? ;-)

  8. Posté par miranda le

    IL SUFFIRAIT SIMPLEMENT QUE TOUTE L’EUROPE SURVEILLE SES FRONTIERES et modère LA RIGIDITE des ACCORDS DE SCHENGEN.

    Et renonce à cette folle immigration invasion, qui n’est de la part de ceux qui gouvernent l’Europe, AU LOIN, qu’un plan de déstabilisation visant à nous affaiblir, pour diverses raisons bien connues.

    Monsieur ORBAN sait protéger son pays. Le GROUPE VISEGRAD résiste avec lui. Et ils n’ont pas peur de l’U.E.

    ET PAS LES AUTRES ETATS EUROPEENS?

    Est-ce qu’après avoir été dans l’urgente nécessité de créer un DEFEND EUROPE maritime, nous allons devoir créé un DEFEND BORDER terrestre (frontières).

    SI CETTE FOLIE MIGRATOIRE CONTINUE, LES EUROPEENS RESISTANTS Y SERONT CONTRAINTS.Avec toujours les mêmes qui se sacrifient pour NOS LIBERTES, bien sûr.

  9. Posté par Palador le

    C’est un secret de polichinelle que les gardes côtes libyens se font arroser par les passeurs depuis l’élimination de Kadhafi qui était le seul rempart contre cette immigration hors contrôle. Mais maintenant il faut aussi arroser les ONG. Ca commence à faire cher. Il ne vas plus rester grand chose aux passeurs sur leur 1000 euros par migrant :)

  10. Posté par Hotch le

    Le terme de racket est une peu exagéré : 20 milliards sur 20 ans ne font qu’un milliard par an, et ça ne serait pas un mauvais deal pour autant que ce M. Haftar parvienne à tenir sa part du marché.
    Il faut juste que les commanditaires européens ne lui donnent aucun conseil sur la manière d’opérer et ne viennent pas l’emm… ensuite avec la cedh : il fait le job comme il l’entend; si ça marche on continue, sinon tant pis pour lui, on le lâche et d’autres se chargeront de le liquider et de le remplacer.
    A côté de ça, les européens devront juste veiller à bétonner les autre voies pour éviter que le dispositif puisse être contourné.
    Comme notre conseil fédéral semble préparer une nouvelle tranche d’un milliard à verser prochainement pour la cohésion universelle, il serait certainement plus utile que la Suisse paie la première année du contrat libyen, au lieu de financer des infrastructures hôtelières ou culturelles dans des coins où personne ne mettra jamais les pieds.

  11. Posté par philippe le

    Le plus grand raquette de l’histoire : La comm. E.U. incapable de défendre ses citoyens .Quelle faiblesse des autorités. C’est ça le bonheur promis par Bruxelles.????

  12. Posté par Claude le

    Nous y sommes, les masques sont en train de tomber !! En plus de récupérer en Europe toutes leurs racailles analphabètes, incultes et violents, la Libye demande maintenant une RANÇON !! Les pays européens et principalement Nazis-Merkel est entièrement responsable de cette situation. C’est plus économique d’utiliser les différentes marines (italienne, française, allemande, etc …) qui ont l’expérience nécessaire et le niveau de formation requis, que de payer cette RANÇON. Les pays ayant  »liquidés » Kadahfi (qui malgré tout avait la situation bien en main, c’était pas le chaos voulu par nos  »démocraties ») doivent prendre leurs responsabilités (la France en tête).

  13. Posté par Michel le

    Et voila, çà n’a pas traîné, c’est typique çà ! Nous voici arrivés à la demande de bakchich.
    Et micronl’éclair est déjà prêt à leur refiler tout ce qu’il a refuse à notre armée Française, tout ce qui pourrait sauver la vie de nos soldats et leur permettre de tenir leurs missions !!!
    Là, il y a de l’argent ! Et on va déshabiller qui pour donner à la Libye ?

  14. Posté par J.J. le

    Et si en lieu et place de leur filer du pognon on allait leur foutre sur la gueule histoire qu’il sachent une bonne fois pour toutes que nous en avons les moyens…. oups… il y a un hic… nos dirigeants n’en ont pas les c…….. et d’ailleurs n’appellent de leurs voeux que la destruction des peuples qu’ils sont sensés SERVIR avec la plus grande diligence et le plus grand souci. Si ça ce n’est pas de la trahison…

  15. Posté par Aude le

    Pardon..Mais c’est à SSSoros…qu’il faut demander ces milliards…car c’est bien lui et sa clique…
    qui ont programmé l’invasion de l’Europe..et je paris qu’il a déjà investi des millions pour ce faire…
    Aller…qu’il ouvre maintenant ses comptes bancaires…puisqu’il a volé ( légalement?) des milliards partout….

  16. Posté par aldo le

    Bientôt est venu le moment de tirer dans le tas et les pleurnicheries seront superflues.Ce sera eu ou nous. Et ceux qui voudront continuer le cirque seront dans le même trou. Il faudrait déjà envoyer un commando dans la Roya pour s’occuper du pédophile avant qu’il ne retourne chez ses parents soixante-huitards attardés, à Nice. .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.