Maroc: Harcelée en pleine rue par une horde d’hommes. (Vidéo)

Maroc

La séquence dure une dizaine de secondes: on y voit une femme habillée en jean et T-shirt, visiblement prise de panique, poursuivie par de nombreux hommes qui tentent de l'encercler sur une avenue de Tanger (nord).

 

 

 

Des images qui ont suscité des réactions contrastées sur les réseaux sociaux: si certains désapprouvent, d'autres s'en sont pris à la victime en jugeant sa tenue «indécente».

 

(...)

Source et article complet

Nos remerciements à 

9 commentaires

  1. Posté par colt seavers le

    bande de Barbares et c est ça que les cons qui nous dirigent nous impose ! ce sont les mêmes qui rentre chez nous

  2. Posté par SD-Vintage le

    La LDH devrait porter plainte. Contre la jeune femme naturellement : ne s’agit-il pas là d’une provocation islamophobe ?

  3. Posté par Claire le

    @UnOurs: pourquoi « mesdames »? Croyez-vous que toutes les femmes sont des sottes qui se réjouissent de l’invasion migratoire? Ce n’est pas parce que une minorité de gaucho mondialistes décérébrées accueillent les migrants qu’il faut mettre toutes les femmes dans le même panier.
    Cette pauvre femme, vêtue à l’européenne a été victime du « taharrush », charmante coutume arabo-musulmane qui consiste pour un groupe d’hommes à encercler une femme seule, à la déshabiller et à la violer, soit avec les mains, soit de façon plus « classique », si je puis dire. Une journaliste française en a été victime place Tahrir en Egypte, c’est ce qui est arrivé aux Allemandes lors de la triste nuit de la St Sylvestre à Cologne.
    Au lieu de dénoncer les abominations commises par les musulmans, nourris au livre de haine des juifs et des chrétiens, et de mépris à l’égard des femmes, qu’est le coran, les médias préfèrent nous anesthésier à coup de padamalgam et cépaçalislam. Fort heureusement, de moins en moins de gens en sont dupes.

  4. Posté par j.j le

    Je ne pige toujours pas mais VRAIMENT toujours pas pourquoi des touristes occidentales vont encore se faire ch… et emmerder dans ces pays d’arriérés mentaux et de frustrés du bas ventre… c’est dingue quand même! Et ce qui est d’autant plus « logique » est que ces mêmes nanas, à leur retour du Mediocristan, vont encore prôner l’ouverture des frontières et le vivre-ensemble sous prétexte qu’elles y auraient croisé une vieille édentée super souriante et un mioche « aux yeux tellement tristes et au regard si empreint de bonté que je me sentais une raclure avec mes Nike et mon Nikon autour du cou » ah ah ah!

  5. Posté par UnOurs le

    « Refugees toujours welcome », mesdames ?

  6. Posté par Bernard le

    Une meute de hyène contaminée par la bêtise. Ces imbéciles mériteraient que les femmes se barrent du Maroc et les laissent dans leur monde pourri.

  7. Posté par miranda le

    AH ! OUI une meute de chiens qui ont un pénis à la place du cerveau.

    Cela dit, des pays qui n’instruisent pas, qui n’éduquent pas suffisamment à l’école, QUI
    NE PRODUISENT PAS ASSEZ D’EMPLOIS ET PAR LEUR DEMOGRAPHIE FOURNISSENT DES JEUNES OISIFS A GOGO, ça donne ce résultat
    .
    On préfère AUSSI dans ces pays là, laisser les écoles coraniques faire l’éducation des garçons et on sait ce que le CORAN pense de la femme, n’est-ce pas?

    C’est une des rares religions qui peut AUSSI inciter un jour à la guerre « FEMMES-HOMMES. Car les femmes ont assez donné dans le masochisme pour survivre. Les jeunes générations n’y sont plus disposées.

  8. Posté par Léo C le

    Lorsque je vivais au Maroc, il y a une quarantaine d’années, les femmes européennes étaient déjà « sollicitées » mais une présence masculine avec un peu de stature était suffisante.

    Je gage que ça ne doit plus être le cas aujourd’hui.

  9. Posté par Thomas le

    « une horde d’hommes ». J’appelle cela une meute de clébards.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.