Décolonisation…

Gérard Brazon
Ancien Conseiller municipal et permanent syndical, souverainiste, responsable politique à Siel
décolonial

Nous savons tous la chasse  faite aux discours des patriotes, aux censures des internautes sur Facebook, sur Twitter, et autres sites comme Riposte-Laïque, Minurne, et combien d'autres, sans compter les poursuites judiciaires. Je pense à Sébastien Jallamion, Pierre Cassen, Pascal Hilout, Christine Tasin, Richard Roudier, Boris Le Lay, Mike Borowski,  et pardon pour tous ceux que j'oublie !

Tous ces lanceurs d'alertes voient leurs écrits examinés à la loupe, jugés, évalués sous l'angle "droits de l'hommisme", à l'aune de la bien pensance et puis traduits dans des tribunaux d'exceptions en vue d'être exécutés financièrement dans un premier temps.

Nous connaissons les bourreaux, ces profiteurs du système, ces associatifs qui attendent les jugements des Fouquier-Tinville de la justice Française, ceux du mur des cons et de "l'antiracisme" supposé, afin de couper les oreilles et les queues de ses taureaux-rédacteurs, et autre contributeurs et internautes qui ne pensent pas bien.  Tous se sont vu obligés d'expatrier leurs sites, voire de s'expatrier eux-mêmes, comme Sébastien Jallamion, et Boris Le Lay.

Qu'en est-il de ceux qui sapent depuis des années les fondamentaux, le socle historique de la France? Les démolisseurs de notre culture, les culpabilisateurs à plein temps ? Tous ceux qui agressent la liberté d'expression en permanence, les associations dit "droit de l'hommisme" comme SOS-Racisme, MRAP, CRAN, LICRA, LDH et que sais-je encore de ces vampires qui attendent le sang dégoulinant de l'estrade, venu de la hache judiciaire. Honte à ces militants, à ces islamo-collabos, à ces gauchistes voyant le mal chez les autres, et refusant d'analyser leur propre monstruosité autrement plus grave.

Qu'attendent ces "droits de l'hommistes" pour alerter, défendre, juger, ordonner, et exécuter ces racistes anti France, et surtout anti Blancs. (Source)

Qu'attendent par exemple, ces défenseurs de la justice  à deux vitesses, à double détentes, pour déférer des organisateurs de "camps d'été décolonial" ouvertement revendiqués raciste. Pourquoi ne portent-ils pas plainte contre Fania Noël, organisatrice de ces camps d'été avec Sihane Assbague ?

Fania Noël

Elle a 28 ans, elle est l'aînée d’une fratrie de six enfants. Elle est née en Haïti. Les joies du vivre ensemble, une richesse pour la France disent les socialo-gauchistes et autres bobos des beaux quartiers.

Son crédo est une citation d’Assata Shakur (militante afro-américaine exilée politique à Cuba, membre du Black Panther Party et de la Black Liberation Army) : “Personne dans le monde, personne dans l’histoire n’a jamais obtenu sa liberté en faisant appel au sens moral des gens qui les opprimaient.

Que veut-elle ?  “L’abolition du système de domination et pas seulement sa réforme".  L'abolition passe par quoi ? On peut le deviner facilement ! « Je suis afroféministe, marxiste et milite la grande partie du temps en non-mixité », Bel exemple d'une étudiante qui fit ses études, comme tant d'autres de ces femmes issues de l'immigration, aux frais des contribuables. C'est une haine en retour, une détestation de la France, une incompréhension totale du pays qui les a accueillis. Combien de cette espèce arrive sur nos côtes en ce moment? Dans nos campagnes, dans nos villes et qui s'ajouteront à la masse de haineux déjà conséquent aujourd'hui. Ce sont des gauchistes, des militantes recyclées à la sauce Karl Marx, de l'international socialiste et explique les liens et les sympathies réciproques avec les islamistes et leur Oumma !

Sihame Assbague

Ses parents, originaires du Maroc, ont cinq enfants, la famille vit dans la banlieue sud de Paris.  Sihame Assbague est titulaire d’un bac littéraire. Après être passée par une classe préparatoire, elle valide deux masters, l'un en lettres modernes et l'autre en science politique, là aussi  aux frais des contribuables

« Avec l'organisation du camp, nous n'avons pas voulu faire de la pédagogie à l'intention des Blancs – ce qui peut être utile et que nous pouvons faire à d'autres moments – mais nous concentrer sur les "racisés" comme nous, qui subissent les mêmes oppressions que nous, et qui ont besoin d'échanger sur ces questions-là. »

En clair, le racisme anti blanc est normal et utile. Pas question de faire de la pédagogie envers les blancs. Que font les dirigeants des associations anti racistes ? Imaginons si le Front National, le Parti de France, le SIEL et autres partis Patriotes et identitaires, voulaient organiser un camp réservé aux blancs. Un camp interdit aux noirs, aux métis, aux arabes, aux asiatiques ? Nous savons tous, à l'avance, les une des journaux, les cris d'orfraies aux 20h.

Que devons-nous penser de ces menaces à peine déguisées faites à Manuel Valls : « Vous risquez d’être encore plus frappé par ces générations qui arrivent et qui sont bien décidées à obtenir égalité et justice, ici et maintenant. Ce ne sont nullement des menaces. Ce sont des promesses. Des promesses républicaines. » Qu'a-t-il fait de ces propos le matador en sucre ? Rien ! Que dit-elle sur l'islam : «il n’y a pas de problème musulman, il y a un problème français».

Cette militante fut professeur de français dans un lycée de banlieue, dans une zone d'éducation prioritaire à Épinay-sur-Seine, avant de démissionner de démissionner de l'Éducation Nationale pour voyager en Europe et aux États-Unis. Au frais de qui ? On connait les salaires des Profs de l'Éducation Nationale.

Peut-on dire sans subir les foudres judiciaires, que ces deux exemples sont des indices probants d'une volonté de pourrissement par les fondements de notre pays. 

Il serait temps d'organiser une contre-attaque culturelle et réaffirmer nos fondamentaux. Voyez ce par exemple, son préjugé sur le film de Dunkerque.

Tous ces "braves gens" sont de la même eau que les Obono, Bouteldja, N'Diaye, Diallo, qui partagent la même haine de la France. C'est cette richesse tant vantée par nos politiciens de toutes les tendances !

Nos dirigeants sont des lâches. Ils sont veules et laissent pourrir une situation qui dégénère à grande vitesse.  Abderrahmane Azzouzi, ancien adjoint au maire d’Angers, n’hésite même pas : « Si l’État n’invite pas les musulmans à la table de la république, attention à ce que les musulmans ne lui retournent pas un jour la table sur la tête » Mais bien sûr, ce n'est pas des menaces. Juste un avertissement.

Les partis politiques, les électeurs Français, ceux qui ont votés socialiste, communiste, Front de Gauche, et les moins politisés d'entre eux, les naïfs, ceux qui regardent le doigt montrant la Lune, ceux qui ont votés Macron, sont les premiers responsables de cette situation qui ne va qu'empirer. Nous avions en 2017, l'occasion de "renverser la table" lors des Présidentielles. Les électeurs ont préféré finir leur assiette, en attendant de boire le verre d'eau et le pain rassis du futur et regarder la France pourrir sous leurs pieds.

Gérard Brazon

4 commentaires

  1. Posté par pierre frankenhauser le

    Suis-je raciste si dénonce le langage ordurier de 20min.ch, qui se permet de traiter le « nazi » les défenseurs de l’Europe ?

    Un bateau pro-réfugiés au secours du «navire nazi»
    http://m.20min.ch/ro/news/monde/story/24795369

  2. Posté par miranda le

    Elles n’auront même pas l’idée de créer des « marrainages de contraception » pour leur compatriotes femmes( dans les pays du sud) qui subissent des grossesses non désirées et qui font des enfants qui n’auront pas d’avenir, dans des pays qui n’innovent pas et qui ne créent pas d’emplois.

    Elles ne feront pas (dans les pays de leur racines) comme une certaine grande dame des médias qui a ouvert au cambodge une immense école internat afin que les petites filles puissent avoir un avenir.

    Elles sont trop bien dans leur jus haineux. Dans leur rumination pseudo-intellectuelle.

    Et en plus, elles pensent que le « PLAFOND DE VERRE » ne concerne que les enfants d’immigrés ou immigrés.

    Si elles voulaient bien s’informer, cela a concerné les classes sociales blanches aussi, qui ont été surexploitées dans un lointain et assez proche passé. Et qui n’avaient pas de possibilité d’élévation sociale. Et qui refont connaissance avec ce barrage.

    Je parie qu’elles ne sont même pas au courant de ce plan destructeur KALERGI qui nous instrumentalise tous, qui est parfaite DETESTATION DE L’HUMAIN. Afin qu’on se tape tous sur la…figure.

  3. Posté par Bussy le

    C’est aussi faire preuve de racisme que de ne pas condamner ces personnes parce qu’elles sont africaines et nord-africaines !
    Maintenant, au lieu de cracher dans la soupe, ces dames pourraient peut-être partir en Afrique, aider leurs semblables qui en ont besoin, ça serait plus positif que de profiter du standard créé par les européens blancs tout en leur crachant dessus, non ?

  4. Posté par Aude le

    Elle porte l’anneau du taureau…la gaillarde….
    À quand dans l’arène…..qu’elle révèle son sens du combat….Certainement pas comparable à celui du torillo espagnol….
    Point de cette noble race……
    Non…c’est plutôt du genre….je fonce par derrière et je t’en file l’estocade… applaudissement d’un public insoumis d’indigènes,moyennant pécule existentiel, de la République de France et de Navarre!!!!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.