Kosovo. Berne ne sait pas quels criminels reviennent faire des vacances en Suisse

Criminels EtrangersVotation28.2.16Affiche UDC

Kosovo. Berne ne sait pas quels criminels reviennent faire des vacances en Suisse

Le Blick consacre une série de reportages de propagande pour ce qu'il appelle le "27ème canton suisse". Bizarrement, un des premiers articles met le doigt sur une lacune du secrétariat d'Etat "aux migrations" de Madame Sommaruga, qui devrait s'occuper principalement d'immigration illégale.

https://www.blickamabend.ch/news/fuer-familienbesuche-und-hochzeitsvorbereitungen-warum-duerfen-ausgeschaffte-ferien-in-der-schweiz-machen-id7104841.html

Traduction (Claude Haenggli) :

Besijan Kacorraj (32), plus connu sous le nom de "Besko", nous confie : "Cette année, je peux faire deux semaines de vacances en Suisse à la maison". L'année prochaine, ce sera un mois. Et cela, bien qu'il ait passé six ans en prison en Suisse - notamment pour vols à main armée.

Comment cela est-il possible? Ces vacances sont prévues par la loi. Cela s'appelle en jargon bureaucratique "Suspension de l'interdiction d'entrée". L'autorité compétente peut par conséquent "exceptionnellement" et "pour des raisons humanitaires ou autres raisons importantes", suspendre provisoirement ou supprimer définitivement une interdiction d'entrée. A Berne, on ne sait toutefois pas combien de personnes en profitent par année. Le secrétariat aux migrations ne dispose pas de chiffres précis.

Claude Haenggli, 8.8.2017

14 commentaires

  1. Posté par Tommy le

    Réponse.
    Mec à tête en forme de carton à chaussures, nuque rasée, roulant en Audi ou BMW à vitres teintées, payée avec  » son salaire de peintre en bâtiment « , violent, inculte, rageur et revanchard.
    Les quatre adjectifs étant à mettre sur le compte de son statut de  » victime de guerre « .

  2. Posté par Tommy le

    Lorsque l’on prononce le mot « Kosovar », quelle image vient-elle à l’esprit?
    Tout est dit, me semble-t-il….

  3. Posté par pepiou le

    @Fanfouet. Joli le « coup de balai à commencer par le haut ». Belle image bien explicite.

  4. Posté par Astérix chez les islamistes le

    @Jean-Francois Morf
    Celui qui admire la vie de mohamet ( je ne met pas de majuscule exprès) est un(e) psychopathe et doit d’urgence consulter un psy

  5. Posté par Christian Hofer le

    Quand notre administration ne se trouve pas face à un Suisse qui a oublié de mentionner son changement d’adresse, elle est d’un laxisme criminel. Tout le monde le sait.

    « A Berne, on ne sait toutefois pas combien de personnes en profitent par année. Le secrétariat aux migrations ne dispose pas de chiffres précis. »

    C’est donc cela notre sécurité en Suisse? L’incompétence désormais revendiquée comme normale par l’administration même qui devrait être au courant et nous protéger?

    @ Monsieur Dominique Schwander

    Pour soutenir vos écrits encore une fois très pertinents, un excellent article ici:

    http://lesobservateurs.ch/2017/08/09/italie-lexperte-de-lafrique-remet-les-ong-a-leur-place-les-jeunes-africains-pensent-quil-suffit-darriver-en-europe-pour-faire-fortune/

  6. Posté par Fanfouet le

    Notre administration fédérale est d’une efficacité redoutable ! Voilà-t-y pas que des criminels étrangers, répertoriés, expulsés de notre pays (donc sûrement pas des voleurs de pommes…) reçoivent une autorisation officielle de revenir passer des « vacances » en Suisse. Et nos comiques fédéraux sont incapables de dire combien ils sont et où ils se trouvent, alors qu’il faudrait les surveiller comme le lait sur le feu ! Je pensais qu’on avait touché le fond, mais là chapeau ! ils arrivent à creuser encore plus profond… Un coup de balai s’impose, et comme pour les escaliers il faut commencer par la plus haute marche !

  7. Posté par Jean-Francois Morf le

    Lisez sur Internet quelques résumés de la vie de Mahomet.
    Ma conclusion: tout homme qui admire Mahomet est nécessairement un criminel en puissance.
    Au Kosovo, ils ont brûlé 200 églises, et en Suisse, au minimum 4…

  8. Posté par pepiou le

    Qu’une loi laxiste puisse permettre cela est déjà choquant en soi mais que l’administration fédérale concernée soit incapable d’en connaître les bénéficiaires est sidérant. La Suisse devient petit à petit une dictature administrative avec ses ressortissants natifs et une zone d’accueil pour tous ceux pour qui le « non droit » ainsi que les prestations sociales sont les règles de vie. Et dire que le binational Maudet rêve de pacifier nos relations avec l’UE si d’aventure il était élu au Conseil fédéral. Pauvre chouchou qui croit tenir son joujoux.

  9. Posté par Ange pur le

    @Chantal : « qu’elle est la finalité ou le but de ceci ? »
    Vous n’avez toujours pas compris ? Il faut vraiment le faire exprès pour ne pas comprendre ! Cherchez (sur le web notamment) et vous trouverez ! A condition de mettre de côté quelques préjugés induits par les merdiamenteurs !

  10. Posté par chantal le

    comme quoi notre société est psychorigide et autoritaire envers certains faits ou individus et psycholâche et laxiste envers d’autres…………..qu’elle est la finalité ou le but de ceci ?

  11. Posté par Bussy le

    On savait déjà que les réfugiés partaient en vacances dans le pays où ils sont soi-disant en danger de mort et maintenant on apprend que les criminels expulsés de Suisse ont le droit d’y venir en vacances ?
    On vit vraiment dans un monde où tout est fait pour ceux qui se conduisent mal et se foutent de la gueule du monde ! La raison en est-elle que ceux qui dirigent la manoeuvre leur ressemblent et se sentent proches d’eux et donc les soutiennent ?

  12. Posté par Tommy le

    Les Kosovars ont une appétence hors-normes pour le crime, la violence et la dissimulation.
    Un voisin gendarme m’avait d’ailleurs confirmé que, dans le cadre de sa profession, il rencontrait nettement moins de problèmes avec les Serbes, orthodoxes catholiques, qu’avec les Kosovars, porteurs de la  » religion de paix et d’amour « .
    Cette peuplade arriérée ne connaissant aucune loyauté.
    Seul le rapport de force compte.

  13. Posté par Dominique Schwander le

    La Suisse de la gauche angélique est devenue un vrai bordel: on accueille des faux réfugiés qui retournent en vacances dans leur pays à nos frais et on laisse revenir en vacances des criminels étrangers expulsés, au lieu de leur faire rembourser ce qu’ils nous ont coûté!
    Alors que ces migrants sont des envahisseurs. Plus des trois quart sont des hommes qui ne viennent en majorité ni de pays en guerre, et encore moins de Syrie et d’Irak. Ils viennent avant tout du Nigeria, de Guinée, de Côte d’Ivoire, du Bangladesh, de Gambie, du Sénégal, du Mali, du Maroc et, en Suisse, de plus en plus d’Erythrée.
    Défendons tous non pas le droit d’individus musulmans et ou africains à émigrer chez nous mais le droit du peuple suisse à préserver son identité, en particulier sa culture judéo-chrétienne, son histoire et sa souveraineté et que ce droit soit garanti de manière démocratique par le fait que c’est aux peuples de voter pour les politiques migratoires qu’ils souhaitent. Ce n’est pas pas aux juges droit-de-l’hommistes d’en décider.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.