Requérants musulmans, ils deviennent chrétiens: sincères ou pas?

loup-agneau

Le 21 juillet 2017, Romain Carrupt, journaliste à 24 heures, s’interroge :

« Requérants musulmans, ils deviennent chrétiens

En se convertissant, des demandeurs d'asile espèrent éviter d'être renvoyés. Sincères ou pas?

La justice a déjà dû se prononcer sur une trentaine de cas. »

Nous apprenons que la NZZ am Sonntag a regardé le phénomène de plus près, car en Suisse alémanique il est devenu monnaie courante.

« Les raisons sont bien sûr multiples et personnelles. Mais au-delà des questions de foi, certains demandeurs d’asile s’imaginent que, chapelet en main, ils pourront rester en Suisse. La loi sur l’asile empêche en effet le renvoi dans des pays pratiquant la persécution religieuse. En Iran, les convertis risquent la peine de mort. »

Mais l’obtention du sésame de l’asile n’est pas pour autant automatique, et le journaliste se garde de se poser des questions aussi politiquement incorrectes que celle du choix de notre pays plutôt que d’un pays plus proche du pays d’origine… un pays moins riche, où il pourrait œuvrer pour le Christ...

M. Carrupt ne manque pas de préciser que les autorités traquent les conversions suspectes et que cela provoque l’indignation des avocats de ces candidats à l’asile, « qui crient à la violation de la liberté de croyance et de religion, inscrite dans la Convention européenne des droits de l’homme. »

Il n’y a aucune statistique globale, ni même partielle, mais en Suisse alémanique il y a même des églises qui se spécialisent dans les traductions simultanées des offices religieux en farsi (persan) et en dari (afghan).

Nous connaissons depuis les années 80 les distributions de permis grâce aux « mariages blancs » ; depuis 20 ans, les faux homosexuels aspirant à l’asile ont vu leur nombre exploser ; et maintenant, c’est en simulant la foi en Christ que l’on pourra s’inviter à vie en Suisse, aux frais des contribuables. Et tout cela au nom des droits de l’homme !

Quand est-ce qu’une loi obligera notre arrogant establishment à faire passer les droits des citoyens suisses avant ceux du monde entier ?

Cenator, 22 juillet 2017

13 commentaires

  1. Posté par MAXIMUS le

    Ne leur faites JAMAIS confiance
    ils feront tout pour vous tromper

  2. Posté par leone le

    Et un saucisson neuchâtelois. Tommy vous mettez en plein dans le mille.

  3. Posté par kitty le

    Je n’y crois pas, c’est comme les faux homosexuels, les faux mineurs, les faux noms, les fausses nationalités. les fausses cartes d’identité. S’il y a véritable conversion à la religion catholique, c’est peut être de l’ordre de 1/ 1.000. Les musulmans peuvent même mettre des croix au cou pour mieux nous tromper. C’est permis. Tout pour tromper , ils sont très forts.

  4. Posté par Cenator le

    Bien sûr, il y a des musulmans qui se convertissent sincèrement au christianisme, aussi bien dans le monde musulman qu’en Europe.
    Mai quand la conversion survient justement au début de la procédure d’asile… là il faudrait vraiment des contrôles!

  5. Posté par Cenator le

    Aldo, qu’est-ce que vous avez fumé ? Il n’y a pas besoin de s’inscrire au PDC pour soutenir l’immigration de masse.
    Les marranes étaient des autochtones – la présence juive dans la Péninsule Ibérique est au moins aussi ancienne que la présence chrétienne – contrairement aux faux réfugiés actuels.

  6. Posté par aldo le

    Supergag, supermenteurs, supercrétins. En Suisse il y a un prolifération inquiétante de sectes dites abusivement « chrétiennes » (le nom n’étant pas déposé) qui investissent, c’est-à-dire font du fric avec l’immigration de masse en fabriquant des chrétiens selon la même méthode que les indulgences. Avec les juifs ce trucage a donné les marannes en Espagne et au Portugal A la clé une petit modification du nom, ou d’une lettre trop parlante et hop voici de nouveaux chrétiens, bons pour gonfler la statistique et les subventions. C’est le syndrome de l’Hidalgo à la mairie de Paris, qui se laisse tripoter lors de sa rencontre avec le maire musulman de Londres. https://fr.wikipedia.org/wiki/Marranisme. Dans des organisations catholiques il y avait des juifs qui ne s’en cachaient pas d’autres qui s’en cachaient, sürement pour finir au PDC à soutenir l’immigration de masse et d’autres conspirations. La tolérance trahie fabrique les guerres civiles du futur. Et le contentieux qu’il y a entre musulmans et juifs et en train de contaminer tous les pays, dont la Suisse. Même s’il y a des musulmans tués dans les attentats, ils s’en foutent complètement puisqu’ils font partie des héros sacrifés pour leurs guerres avec l’accès à tous les « avantages » suppposés, dont les fameuses 72 vierges. https://ripostelaique.com/musulmans-reflechissez-72-vierges-chacun-dans-le-paradis-eternel-comment-on-fait.html Ce qui en dit long sur la conjonction religion-obsessions sexuelles et naturellement les milliers de viols par les millions de migrants déferlant sur l’Europe grâce à la Merkel: c’est donc un prise de bénéfice à crédit, avant leur sacrifice ultime pour l’Etat islamique, ce qui doit être autorisé par allah…

  7. Posté par Tommy le

    Faites-leur avaler un papet aux porreaux, un taillé aux greubons ou un schublig de Saint-Gall.
    Exigez d’eux qu’ils se torchent le derche avec un Coran.
    Ou,…… qu’ils se mettent à travailler !
    Ensuite, on fera les comptes.

  8. Posté par Claire le

    Il est plus que probable que la majorité de ces « convertis » pratiquent la taqqiya, qui est recommandée par l’islam. Il convient donc de ne pas être naïfs …

  9. Posté par Maurice le

    La conversion fait peut-être partie de la taqiya, qui consiste à dissimuler son appartenance religieuse, et le christianisme est une bien bonne cachette.

  10. Posté par pepiou le

    Lorsqu’il s’agit d’intérêts sociaux-économiques toute conversion est entachée de suspicion. D’autant plus de la part d’individus imprégnés d’une religion totalitaire; et comme les convertis de la dernière heure sont les plus fanatiques; notre société judéo-chrétienne n’a rien de bon à attendre d’eux car par ailleurs le mensonge et la dissimulation est encouragée par le coran afin de tromper les mécréants que nous sommes.

  11. Posté par Blocus le

    Connaissant plusieurs membres d’une église chrétienne africaine, certains depuis les années 80, un constat général et constant peut être tiré, quelque soit l’âge ou le pays d’origine: L’HOMME BLANC EST COUPABLE, IL A PILLÉ, MIS EN ESCLAVAGE LES AFRICAINS. La haine du blanc est à fleur de peau.

    Ce genre d’explication est courant: « Si les blancs ont inventé la banane équitable, ce n’est pas pour rien, l’Afrique est pauvre parce que les blancs ne payent pas le juste prix ! »…« Même ici, vous donnez aux Africains les travaux que vous ne voulez plus faire. »
    Le discours est semblable avec ceux qui accèdent à des postes d’enseignants universitaires. L’étendue de la nuisance devient alors très vaste; ils enseignent les idées décrites ci-dessus, dans un jargon académique.
    Et ainsi, de nouvelles générations de jeunes sont formatées à la haine de soi.

    En leur demandant de faire le bilan de ce que la Suisse leur a pris et apporté, la réponse est invariable : les Suisses leur sont redevables ; si nous les aidons, c’est parce que nous savons que nous sommes coupables.
    Tous ont été assistés à un moment ou à un autre, beaucoup sont entièrement à la charge des contribuables, cela depuis leurs arrivées et beaucoup le resteront jusqu’à la fin… (La nôtre).
    La situation est meilleure avec les Africains qui préfèrent s’intégrer dans une communauté majoritairement blanche.

  12. Posté par miranda le

    L’être humain est doué d’une ingéniosité et d’une adaptabilité « infinie ». Donc certains ont saisi « le filon de la conversion ». D’autres sont peut-être sincères.

    Il serait intéressant de voir combien assistent réellement et régulièrement aux prêches. Car assister aux prêches, c’est forcément « intégrer » ce qui se dit et y adhèrer aussi.

    Donc, pour un musulman « convaincu », écouter des prêches chrétiennes, peut ressembler à de la torture mentale. Donc risque d’absence du prétendant à la conversion car l’écoute des prêches lui serait insupportable.

    Ce serait très intéressant de comptabiliser le nombre de jours de présence aux prêches ou d’exiger au moins un an de présence aux messes. AVANT DE FAIRE LE BAPTEME.On saurait qui adhère ou n’adhère pas.

    .Car la conversion est « chose » TROP facile dans le christianisme.

    S’il s’agissait d’une conversion au judaïsme, par exemple, celle-ci est beaucoup plus exigeante, beaucoup plus rigoureuse et beaucoup plus longue . Il y aurait évidement peu de convertis.

    AINSI ON VERRAIT QUI SONT LES FAUX ADEPTES.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.