Londres s’inquiète d’un plan français pour affaiblir l’économie britannique post-Brexit

post_thumb_default

 

Le Daily Mail s'est fait l'écho d'un mémo pour le moins inhabituel qu'auraient reçu les ministres du Royaume-Uni au sujet du Brexit. Celui-ci évoque la stratégie que mettrait en place la France depuis l'élection d'Emmanuel Macron afin d'«affaiblir le Royaume-Uni».

Ce rapport a été rédigé à la suite du voyage en France de Jeremy Browne, ancien ministre de l'Intérieur britannique et désormais représentant de la City pour les négociations du Brexit. Celui-ci, après avoir rencontré plusieurs responsables politiques, banquiers et diplomates français à Paris, notamment au Sénat, à Bercy et à la Banque de France, dit avoir été frappé par «l'ivresse» à laquelle les responsables français qu'il a rencontrés seraient en proie depuis l'élection d'Emmanuel Macron.

Le gouvernement français est activement engagé dans une entreprise de nuisance et de destruction du secteur financier britannique

«Le gouvernement français est activement engagé dans une entreprise de nuisance et de destruction du secteur financier britannique», affirme le mémo, qui évoque même un «sabotage». «Ils sont on ne peut plus clairs quant à leurs objectifs : l'affaiblissement de la Grande-Bretagne et de la City», peut-on également lire dans le document au sujet des responsables politiques français qu'a rencontrés Jeremy Browne.

Ce dernier s’inquiète d'ailleurs de voir «des représentants français tourner autour de Londres en proposant des sommes colossales aux entreprises installées dans la City pour s'installer en France». Les préoccupations dont témoigne ce mémo quant à l'attitude française sont en outre renforcées par les différentes prises de position du ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui a loué le Brexit comme «une opportunité extraordinaire pour la France». 

«Il est évident que la France perçoit désormais le Royaume-Uni comme un adversaire et non plus comme un partenaire», s'alarme Jeremy Browne, qui souligne plus précisément le rôle de la Banque de France. «Ce fut sans doute la pire rencontre à laquelle j'aie assistée», raconte-t-il à propos d'un rendez-vous à cette dernière, précisant que les Français étaient en faveur du Brexit le plus «dur» possible. Le mémo qu'il a rédigé affirme par ailleurs que tous les Etats européens ne partageraient pas la volonté affichée par Paris de rompre avec Londres, mais qu'ils ne seraient «pas en mesure» d'empêcher le gouvernement français de mener à bien sa stratégie.

Lire aussi : Trump propose à May un accord commercial post-Brexit : d'autres pays auraient aussi fait des offres

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par Jenkins le

    Depuis qu il y Macron, cela ne m etonnerai pas ! Il veut simplement tout bouffer ! Ouvertement il offre des emplois aux us citizens qui sont ecolos et contre trump, il veut etre le president de l Europe via une super commission, il demande a son gouvernement de se taire et d obeir aveuglement, veut faire des Cdi de projets a la majorite des francais (emploi precaire), mettre l etat d urgence ds la loi ordinaire ce qui lui permettra de controler ts les
    Mouvements de foule, alors bouffer les anglais ??? Il est de ceux qui ont reussi pas de ceux qui ne sont rien, alors Jupiter peut tout se permettre.
    Pauvre France qui va passer en regime autoritaire grace a un jeune qui n a meme pas fait son service militaire mais qui se permet d etre odieux face a un general qui lui, est grandiose et, dont l ego va certainement plus loin que l on ne l imagine.

  2. Posté par hausmann conrad le

    Les Anglais nous connaissons leur histoire. Donner un seul exemple -depuis 500ans- dans le quel ils ont agi avec correction ? Alors cet alarmisme est certainement une intox.Empire britannique, compagnie des Indes etc. nous connaissons leur politique : Diviser pour régner.

  3. Posté par Loulou le

    Son but est d’obtenir encore plus d’allègements pour son secteur. Son témoignage n’a donc aucune fiabilité.

  4. Posté par BERNARD le

    Of course; it’s true.
    Nous sommes dans le plan d’action élaboré par la DREAM-TEAM attali.
    It’s first time for you, my friends.
    Bye bye….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.