7 commentaires

  1. Posté par J.J. le

    Il est très intéressant de constater le nombre impressionnant de personnes, au gré de discussions et d’échanges pris à la sauvette, qui souhaiterait voir ces endroits brûler avec leurs locataires… ce mouvement si stupide qu’il ne se rend même pas compte par lui-même qu’il sert les intérêts de ce qu’il haït le plus suscite le rejet d’une majorité de la population laborieuse qu’il ose se targuer de représenter…

  2. Posté par Rémi Fassola le

    La police serait bien avisée de rester tranquillement dans ses locaux, au frais ! Les autorités locales sauront faire…peut-être…la différence entre une manifestation encadrée et la liberté d’expression vue par les gôchistes.

  3. Posté par Maurice le

    En effet, Marcassin, la police a dû recevoir l’ordre de ne pas intervenir, quoi qu’il arrive, comme dans toutes les autres villes suisses ; est-ce une décision de la police bernoise ou celle du Conseil fédéral ?
    Ces jeunes casseurs pseudo-idéologues revendiquent le droit de s’exprimer, qui est pour eux un droit de détruire, voler, agresser, incendier et dévaster.
    Rappel, tiré de l’article cité du 24 heures :
    « Une centaine de Suisses sont partis manifester contre le sommet du G20 à Hambourg. Un train spécial a été affrété pour les transporter de Bâle à la capitale allemande. Les tickets ont été vendus notamment par les centres alternatifs de la Reitschule à Berne et de l’Usine à Genève. Cinq d’entre eux ont été interpellés par la police après les violentes échauffourées. L’un d’eux a été écroué pour violences commises envers la police et un passant. »

  4. Posté par Claude le

    Le Reitschule, subventionnée par leurs petits copains de la Ville de Berne (la gôche), devrait être fermée, locaux mis sous scellés et TOUS ses membres mis au travaux d’ordre public pour tous les dommages qu’ils ont déjà occasionnés …

  5. Posté par Marcassin le

    La police mettra en place le dispositif nécessaire pour encadrer correctement la manifestation.
    Lire : protégera les petits amis du gouvernement contre une éventuelle contre-manifestation, même pacifiste.

  6. Posté par Bussy le

    Ce ne sont pas des anarchistes mais de vulgaires casseurs, qui mériteraient que la police cherche à envenimer la situation et leur passe une bonne raclée à ces raclures !

  7. Posté par Nicolas le

    Cette vieille bâtisse remplie de jeunes cafards pourrait être valorisée le 1er août.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.