France. Roubaix: Les photos des pièges utilisés par la racaille pour blesser grièvement les policiers

Piège

Suite à notre article déjà publié ici, voici le compte rendu de deux autres sources, des sites d'informations reconnus pour ceux qui doutent de l'état de la France.

Pour ceux qui veulent savoir qui peut être derrière ces actes immondes, voici une vidéo de la ville de Roubaix elle-même et de sa braderie.

**********

Info Actu17. Plusieurs témoignages et photographies nous sont parvenus de la part de riverains du quartier des Trois Ponts à Roubaix. Un groupe de jeunes individus a creusé des trous de 60 cm de profondeur en moyenne puis les a recouvert pour les camoufler.

Leur but ? Attirer les policiers dans des courses-poursuite pédestres la nuit pour les piéger.

Selon plusieurs témoignages concordants, ces pièges dignes des trappeurs d’Amérique du Nord, comportent des objets métalliques tranchants dans le but de blesser les fonctionnaires de police.

«  C’est une histoire de fou et, franchement, si ça se confirme, c’est du jamais vu à Roubaix et peut-être même en France  », se désole un fonctionnaire de police du commissariat de Roubaix, sous le sceau de l’anonymat. La semaine dernière, une patrouille de police secours qui circule dans le quartier des Trois-Ponts est alertée : des trous auraient été creusés dans un terrain vague, à proximité de l’avenue Kennedy, à Roubaix.

Le service de quart de nuit se rend sur place quelques heures plus tard et s’aperçoit, selon plusieurs sources concordantes, que les trous en question ont finalement été remplis d’objets tranchants et coupants avant d’être recouverts de branchages et de tôles «  de telle sorte qu’on ne puisse pas les voir  ». On parle de morceaux de verre, de plaques de métal ou de chaises retournées, les pieds en l’air. «  Des choses placées pour faire mal  ». La découverte a, heureusement, été réalisée avant que des personnes soient blessées.

tiger-trap

tiger-pit-2

6174163-tiger_trap-0

«  Quand les collègues se sont rendus sur les lieux, des jeunes du quartier âgés de 15 ou 16 ans leur ont expliqué qu’ils creusaient des piscines pour s’y baigner en cas de fortes chaleurs, dit une source syndicale qui confirme l’information. Par mesure de précaution, les outils ont été confisqués  ».

L’affaire est prise très au sérieux. «  C’est un lieu de deal notoire, continue le syndicaliste. C’est problématique pour mes collègues car quand ils partent à la courette (course-poursuite à pied, ndlr), ils regardent la personne qu’ils poursuivent, pas forcément le terrain où ils mettent les pieds. Idem pour les chiens de la brigade canine ou chargés de la détection de produits stupéfiants. C’est une nouveauté. C’est la première fois que nous sommes confrontés à ce genre de pièges.  »

La ville de Roubaix confirme cette découverte pour le moins étrange. «  Les services techniques de la ville se sont rendus sur les lieux pour reboucher les trous, explique Margaret Connell. Cette intervention n’a pu se faire que sous la protection de nombreux effectifs des polices nationale et municipale.  » Nous avons contacté la Préfecture du Nord, qui n’a pas répondu à nos sollicitations. Dans le quartier, les rares personnes qui ont voulu nous répondre ont expliqué ne pas être au courant, expliquant que les trous avaient été creusés pour les travaux de l’ANRU. Ceci dit, des photos explicites prises par des riverains ont bien circulé sur les réseaux sociaux.

Les auteurs n’ont pas été interpellés, pour l’heure.

Source Source2

12 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    @ Delcroix Jean-Marc.

    En voulez-vous en venir?

  2. Posté par Delcroix Jean-Marc. le

    Cette méthode est connue et a déjà été constatée et fait plusieurs victimes, ceci dans plusieurs régions. Ces pièges n’étaient pas en milieu urbain mais en pleine nature (sentiers ou chemins).Ils n’étaient pas l’oeuvre des personnes que vous citez dans vôtre texte mais construits et mis en place par » d’honnêtes gens »qui s’opposaient à l’utilisation de voies publiques par certaines catégories de véhicules. Des « accidents »mortels et des blessures graves y compris sur des enfants ont plusieurs fois été constatés.

  3. Posté par Aude le

    L’Art de la ruse….c’est bien l’Islam…..
    Qu’ils aillent faire leurs coups tordus dans la brousse africaine…..
    Ah…il faut les nourrir pour ces sabotages….les associations sur place sont des idiotes utiles..
    Ou plutôt des humanités inutiles…..

  4. Posté par Palador le

    Prochaine étape les mines anti-personnel fabriquées chez soi grâce à internet. On arrête pas le progrès…

  5. Posté par Charcutailleur le

    Voilà qui va émoustiller le pote mêlanchon !

  6. Posté par SAINT-MARC Jean-Paul le

    Par contre, le piège à tigre n’était pas encore au programme…

  7. Posté par Gérald le

    @Marie-France, je ne peux hélas que vous donner raison.

  8. Posté par kitty le

    Les racailles n’ont jamais été punies, c’était dès leurs premières attaques que l’Etat devait sévir, ça fait plus de trente ans que ça dure , c’est donc voulu, il ne faut pas venir se plaindre maintenant, la police doit prendre les choses en mains et faire en sorte que tous ces pièges se retournent contre les racailles ( je dis bien tous les pièges , feu de poubelles, caillassage, détritus, harcèlement de rue etc etc )

  9. Posté par Michel le

    De belles coutumes, un art de vivre qu’on ne connaissait pas…
    Merci aux importateurs de sauvages. Puissent-ils , Eux tomber dans ces pièges , subir les brimades, les coups, les viols perpétrés par ces racailles, et non des innocents.

  10. Posté par Marie-France le

    @Gérald: la gauche, la gauche… et la droite que fait-elle ? Rien, tétanisée à l’idée que cette gauche pourrait la qualifier de xénophobe , pire de l’amalgamer à l’extrêêêmeu Droâââte

  11. Posté par Gérald le

    C’est l’enrichissement culturel et la joie du vivre ensemble que la gauche nous impose.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.