La Suisse, le pays où fleurissent les jihadistes

Céline Amaudruz
Conseillère nationale UDC
suisse-islam

La Suisse, le pays où fleurissent les jihadistes

L'actualité nous réserve bien des surprises. Alors que nous venons d'apprendre que la ville de Zurich autorise malgré la mise en garde du canton la distribution du coran dans ses rues, il est question aujourd'hui d'un vivier jihadiste en train de se développer en Suisse selon l'expert Jean-Paul Rouiller. L'UDC le dit depuis un certain temps déjà mais ça va tellement mieux lorsqu'un spécialiste le confirme. L'homme ajoute que la propension au terrorisme islamique est désormais endogène, c'est-à-dire composée de personnes qui ont grandi en Suisse. Cette précision sonne comme une condamnation sans appel contre le laxisme qui prévaut depuis tant d'années en matière de prosélytisme islamiste. Combien de fois les autorités ont-elles cédé aux exigences de plus en plus exorbitantes des extrémistes sous couvert d'accommodements raisonnables ? Dispense de cours de natation, dispense de serrer la main d'une enseignante au prétexte qu'elle est une femme, suppression du porc dans les cantines, refus de condamner les mutilations génitales et autres aberrations n'ont pas suffi. Les islamistes ont bien compris qu'il suffit de demander pour que les pouvoirs publics cèdent, il leur suffit de maintenir la pression, ceci avec le soutien d'une gauche collaborationniste aux anges à chaque fois qu'il s'agit de détruire ce qui fait l'essence de notre pays. On peut à cet égard s'étonner que Corine Mauch, maire socialiste de Zurich pacsée avec sa compagne manifeste une si grande mansuétude envers une religion qui condamne à mort ce qu'elle est mais ce n'est pas la première fois que le raisonnement de gauche est difficile à suivre.

L'aveuglement, la veulerie face à l'inacceptable ont donc permis de créer en Suisse un biotope favorable à l'éclosion de terroristes endogènes, nés et "éduqués" si tant est que l'islam constitue une éducation, chez nous. En refusant de s'intéresser à ce qui se passe dans ces mosquées dont les imams tiennent un discours très hostile au pays qui les accueille, on a laissé l'infection prospérer en paix et maintenant, on constate avec étonnement que la gangrène a gagné du terrain. L'islamisme n'est pourtant pas une fatalité, il n'est que le fruit d'une trop longue tolérance, d'une trop longue complicité à tout le moins tacite du monde politique. Maintenant, la facture du laxisme est sur la table et nous devons la régler.

Qu'allons-nous faire de ces jeunes gens formés à la destruction de nos valeurs, à l'imposition des leurs par la violence ? Faudra-t-il créer des unités de déradicalisation au sein desquelles les jihadistes made in Switzerland seront décontaminés ? Comment pourrons-nous être sûrs qu'une personne formée à tuer a bel et bien abandonné ses funestes orientations ? Ces questions méritent des réponses à la hauteur de la menace, c'est-à-dire fermes et courageuses. Hélas, on en est bien loin.

Rappelez-vous la sanction infligée en décembre 2014 à un Romand parti en Syrie combattre aux côtés des jihadistes. Le triste personnage avait été condamné à 600 heures de travail d'intérêt général avec sursis, assorties d'une psychothérapie. Pour couronner le tout, au vu de ses capacités financières limitées, les frais de procédure à la charge du condamné ont été fixés à CHF 4'700.-- sur un total de
CHF 24'700.--, le solde étant laissé à la charge du contribuable. Cette clémence pourrait étonner mais elle est assortie de trois conditions drastiques. L'homme devra donc suivre un traitement ambulatoire de type psychothérapie de soutien, trouver une place de travail et réaliser, sur son temps libre, en Suisse, un documentaire photographique sur le thème "signes de paix". Conscient lui-même du caractère indéfendable d'un jugement aussi ridicule, le procureur général de la Confédération a tenu à préciser que les peines à venir pour d'autres cas ne seront pas forcément identiques. Nous voilà rassurés !

Céline Amaudruz, 28 juin 2017

 

 

16 commentaires

  1. Posté par Vivi le

    La Suisse est LE paradis des terroristes nazi-islamistes, il suffit de voir combien de politiciens et même de Conseillers Fédéraux qui se sont affichés et s’affichent avec les Dirigeants (multi-milliardaires) du Hamas, du Fatah, OLP, … d’autres qui soutiennent publiquement le Hezbollah, l’Iran, etc sans omettre Genève qui deploie Le Tapis Rouge aux Frères Ramadan. Même Nicolas ne me semble pas s’y embêté que ça …. Juste de la poudre aux yeux ?!? Et ceci n’est que la pointe de l’Iceberg … regardez nos Lois…. qui protègent les terroristes et les pédophiles, et le prosélytisme, et les mosquées qui poussent comme des champignons et sont innaugurées par certains politicards … sans compter la consentration de Banques, qui aident certaines transactions …. De plus la Suisse est située au centre de l’Europe et a un sacré rayon d’action …. C’est sourtout la crème du terrorisme (en) Suisse qui m’inquiète … pas que leurs sauteurs de pions …

  2. Posté par chantal le

    ET SURTOUT NE RIEN FAIRE !!! ces collabos passifs devraient être jugés illico presto ! ont-ils conscience que ce sont LEURS ENFANTS qui vont payer le prix fort de leur ignorance ??
    ce pourrait presque être mettre en danger la vie d’autrui ….

  3. Posté par Jean B le

    @ coocool (« Déchéance de la nationalité suisse, et expulsion vers le pays d’origine, pour tous les djihadistes ! ») :

    C’EST EFFECTIVEMENT LA SEULE ET UNIQUE CHOSE A FAIRE !
    EXPULSER TOUT DJIHADISTE POTENTIEL OU SYMPATHISANT DJIHADISTE !
    :-(

    Si les politiciens gauchouillards devaient en décider autrement,
    il s’agirait ni plus ni moins de non assistance à personne en danger et même de mise en danger de la vie d’autrui.

    Art. 12914. Mise en danger de la vie ou de la santé d’autrui / Mise en danger de la vie d’autrui
    Celui qui, sans scrupules, aura mis autrui en danger de mort imminent sera puni d’une peine privative de liberté de cinq ans au plus ou d’une peine pécuniaire.

    FAISONS BARRAGE ENSEMBLE :-)

    FAISONS BLOC :-)

    https://www.udc.ch/

    :-)

  4. Posté par pierre le

    Posté par Yvan Perrin le 28 juin 2017 à 19h51

    Bigjames@ Les nôtres sont réveillés. Voyez avec les autres.

    c’est une plaisanterie je suppose ? si ils sont au CF c’est bien parce qu’ils sont fait pour être dans le moule faut pas rêver pas besoin d’avoir été CN ou Cd’état pour comprendre comment les choses se passent Bigjames a raison c’est des gens de la trempe à perrin et freysinger qu’il faudrait ,en espérant bien sur qu’ils n’entre pas dans ce moule !

  5. Posté par LAMBERT le

    Des djihadistes en Suisse mais aussi en France, en Allemagne, en Angleterre etc. Mais c’est toute l’Europe qui est atteinte du cancer ISLAM. Incurable ? UDC = Unité De Combat(tants) …

  6. Posté par Fan. le

    Il y a 2 ans, c’était le fils de recteur de l’uni de Lausanne qui revenait de Syrie, alors qu’il a été dénoncé pour des crimes de guerre pendant son voyage initiatique, il a été accueilli en Suisse avec des couronnes et des médailles, actuellement alors que sa famille dispose de bons revenus, il est entretenu par le social et continue ses activités en totale impunité !

    Il continue de recruter et d’être hyper-actif dans les réseaux faisant circuler des assassins psychopathes convertis ou musulmans de naissances vers la Syrie et retours !

  7. Posté par Fan. le

    Ce n’est pas exactement « la Suisse », mais son système corrompu de haute volée et de nombreuses banques qui hébergent les centaines de milliards des réseaux islamistes à la tête des principales filières de trafiques en tous genres, principalement drogues et prostitutions !

    Principale responsable, la plus que corrompue MCR qui a octroyé des passeports diplomatiques et une délégation officielle en Suisse aux trafiquants du hizbollah !

    Plus de 150 milliards de dollars annuels qui ont trouvés asile en Suisse et cela grâce à celle qui se dit féministe et qui se voile à 4 pattes face aux exécuteurs les plus féroces de la planète, record mondial des condamnations à mort, proportionnellement 20 fois plus qu’en Chine !

    Example : depuis le début 2017, plus de 170 iraniens ont été exécutés pour homosexualité alors que le plus haut placé dans cette dictature se fait livrer des ados pour ses partouzes républicaines !

  8. Posté par bigjames le

    @Yvan Perrin
    Réveillés , peut-être ? Déterminés et combatifs, j’en doute.
    On aurait voulu les voir se révolter sur la violation de notre constitution.
    La volonté du peuple bafouée au nom de la sacro-sainte collégialité. Non merci.
    C’est des gens de votre trempe, ainsi que de M. Freysinger qu’il nous faudrait à Berne, car vous avez du courage et appelé un chat un chat. Vous n’avez pas peur de désigner nos véritables ennemis. Vous êtes un vrai patriote prêt à défendre notre beau pays.
    Vous avez toute mon estime, croyez-le.
    Quant à nos réveillés, je pense qu’ils ne font pas l’unanimité à l’UDC. Loin de là.
    Comme l’écrit Mme Amaudruz :
    …, il n’est que le fruit d’une trop longue tolérance, d’une trop longue complicité à tout le moins tacite du monde politique.

  9. Posté par Chouette le

    S’il est créé des unités de déradicalisation en Suisse, elles ne doivent pas être financées par le contribuable mais par Mme Calmy-Rey et tous les parlementaires qui ont permis cette situation.
    Dans le privé, les erreurs doivent être assumées personnellement, qu’il en soit enfin de même dans le service public!

  10. Posté par Yvan Perrin le

    Bigjames@ Les nôtres sont réveillés. Voyez avec les autres.

  11. Posté par coocool le

    Déchéance de la nationalité suisse, et expulsion vers le pays d’origine, pour tous les djihadistes !

  12. Posté par bigjames le

    C est bien beau tout ça.
    L UDC tire la sonnette d alarme depuis belle lurette nous dites vous…
    Deux conseillers fédéraux inapte et inutile.
    On se demande si ils sont conscients du problème magistral qui nous attend ?
    Possible de les réveiller un peu ces deux là ?

  13. Posté par Paul-Emile le

    Que les islamistes soient à l’ouvrage sur notre sol ne surprend personne. Ce qui est étonnant, c’est que tout-à-coup les autorités réagissent.

  14. Posté par Bussy le

    Contrairement à ce qu’on nous rabâchait, on vient d’apprendre qu’internet ne joue pratiquement aucun rôle dans la radicalisation.
    Actuellement, on nous dit que ce sont les imams officiant dans les mosquées qui radicalisent.
    Est-on sûr que ces radicalisés ont eu besoin d’imams, ou n’est-ce pas plutôt le fait qu’ils sont intègres, respectueux et cohérents et donc appliquent à la lettre le coran et ses sourates ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.