Macron contre Visegrád

post_thumb_default

 

Belgique, Bruxelles – Les dirigeants du V4 ont rencontré le nouveau président français Emmanuel Macron. La réunion s’est terminée sur une note mitigée.

Les tensions entre Macron et le V4 ne sont pas nouvelles. Au cours de sa campagne présidentielle et dès qu’il a été élu président de la République française, Emmanuel Macron a plusieurs fois attaqué les pays du Visegrád.

De plus, Emmanuel Macron a utilisé la délocalisation d’une usine française de Whirpool en Pologne comme thème de sa campagne présidentielle, menaçant de sanctionner la Pologne pour son rôle économique dans l’UE et pour son « manque de respect pour les valeurs européennes ».

Dans un entretien donné quelques jours avant la réunion de Bruxelles des 22 et 23 juin, Emmanuel Macron a tenu d’autres propos que les chefs du V4 n’ont apprécié. Pour Macron, le Brexit s’est produit à cause “des travailleurs d’Europe de l’Est qui sont venus occuper des emplois britanniques ». Le président de la République française a également souligné que les pays du V4 sont, pour lui, des profiteurs de l’UE qui ne sont pas disposés à faire leur part. « L’Europe n’est pas un supermarché. L’Europe est un destin commun. […] Les pays d’Europe qui ne respectent pas les règles devraient faire face à des conséquences politiques, » a ajouté Emmanuel Macron, ciblant les pays d’Europe centrale qui s’opposent à l’acceptation de l’immigration de masse.

À cela, Macron a rajouté que certains politiciens de l’Europe de l’Est avaient « tourné le dos à l’Europe » avec « une approche cynique de l’Union qui ne servait qu’à dépenser les crédits sans respecter les valeurs ».

Des tentatives difficiles pour un nouveau dialogue

Ces attaques d’Emmanuel Macron ne sont pas restées sans réponse de la part des pays d’Europe centrale. La Pologne a protesté contre l’utilisation de son nom dans la campagne de Macron. Plus tard, en ce qui concerne les attaques contre l’Europe centrale dans l’entretien publié dans huit grands journaux européens, le premier ministre polonais a exhorté Macron à abandonner « les stéréotypes et les clichés, parfois blessants ».

La Pologne a également rejeté les accusations de Macron concernant le manque supposé de liberté en contre-attaquant. Après la mort d’un chauffeur de camion polonais sur l’autoroute A16 française près de Calais, où des milliers de migrants errent depuis des années, le ministre polonais de l’Intérieur, Mariusz Błaszczak, a écrit une lettre à son homologue français, le socialiste Gérard Collomb, lui demandant de rétablir l’ordre et la sécurité sur les routes françaises, et pour ce faire, il a même offert l’aide de renforts polonais. « C’est ainsi que nous faisons preuve de solidarité », a déclaré le ministre polonais, rappelant que la Pologne aide déjà à sécuriser les frontières de la Hongrie, de la Bulgarie et de la Macédoine.

Le premier ministre hongrois, Viktor Orbán, a également fait des commentaires sur Macron avant la réunion, qualifiant le président français de 39 ans d’être un « nouveau garçon », dont « les débuts ne sont pas trop encourageant ; il pensait que la meilleure façon de montrer de l’amitié était de s’en prendre immédiatement aux pays d’Europe centrale. Ce n’est pas la façon dont nous faisons les choses ici, mais il va rapidement apprendre », a déclaré avec un sourire le premier ministre hongrois.

Toutefois les deux parties s’engagent à renouveler le dialogue, en reconnaissant des deux côtés des désaccords et des incompréhensions. Macron comme le V4 sont par exemple d’accord pour dire que les salaires bas des citoyens d’Europe centrale et orientale sont un problème pour tous les Européens.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

11 commentaires

  1. Posté par blum le

    Si l’Europe  » est un destin commun » africanisé et islamisé, les pays V4 ont bien raison de
    RESISTER.
    Les menaces d’un félon, d’un soumis on tout d’un chantage.
    La pratique manque d’élégance, et est empruntée à l’envahisseur.

  2. Posté par Jean B le

    @ Le Taz (« …le V4 n’est peut-être que le début, les serbes, les croates, les roumains et les bulgares ne sont pas de grands fans de l’islam… ») :

    Intéressant le scénario Serbie, Croatie, Roumanie, Bulgarie…

    Sauf qu’Erdogan poursuit son rêve de reconstruction de l’empire ottoman et, selon sa technique de prise en tenaille avec d’abord mise en place de son cheval de Troie à l’intérieur des pays de l’UE (arrivée de millions de musulmans), il est en train de faire construire une « super mosquée » (la plus grande d’Europe) à Bucarest, en Roumanie.

    Et sauf que la Bulgarie est juste en face d’Istanbul. Istanbul, Bulgarie, Roumanie……………….
    Chacun place ses pions et construit son corridor, lentement mais sûrement ……………………..
    Et au Nord d’Istanbul, en pleine Mer Noire, la Crimée, fief de la Russie, qui elle aussi place ses pions………………..

    En dehors de la domination politique, s’intéresser aux ressources…
    Notamment au BTC (Bakou – Tbilissi – Ceyhan), le pipe-line le plus politisé du monde…

    :-(
    https://www.google.ch/search?q=bakou+tbilissi+ceyhan&source=lnms&tbm=isch&sa=X&sqi=2&ved=0ahUKEwjV0Y7m7d3UAhWqLMAKHSEIDhAQ_AUIBigB&biw=1280&bih=675#imgrc=TcL7B_xg-ASzoM:&spf=1498560750389
    :-(

    https://images.lesechos.fr/archives/2005/LesEchos/19420/ECH19420075_1.jpg

    https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2008/08/18/photo-1219071088274-1-0.jpg

  3. Posté par Le Taz le

    @Jean B
    Bonne analyse et le V4 n’est peut-être que le début, les serbes, les croates, les roumains et les bulgares ne sont pas de grands fans de l’islam. La plupart de ces pays a déjà eu historiquement maille à partir avec les adorateurs d’Allah. Quant à l’Autriche, il est fort probable que la droite anti-UE gagne les prochaines élections. Espérons…

  4. Posté par Alexandra le

    De plus, pourquoi ne dit-on jamais que la Pologne a accepté plus 1 million (1 millon !), de réfugiés ukrainiens ! Avec cette attitude malhonnête, Macron, Merkel, Schulz & Co perdent tout crédit et donc toute influence dans ces pays. Trump va bientôt visiter la Pologne, je pense qu’il sera très bien reçu. Je suis certaine que ces pays quitteront l’UE si celle-ci continue dans la condescendance et le chantage.

  5. Posté par Alexandra le

    En échange de la libre circulation des travailleurs détachés, les pays de l’Est ont ouvert leurs marchés aux entreprises de l’Ouest, lesquelles, bien rodées, ont bien plus profité des subventions UE que les entreprises locales.

  6. Posté par Jean B le

    @ Elsaesser (« …En ajoutant que les pays de Visegrad pourront permettre aux europeens de l ouest de passer a l est en cas de guerre inter ethnique… ») :

    J’y avais déjà pensé…

    Sauf qu’en analysant les cartes politiques, on voit immédiatement que les pays du Groupe de Visegrád (Hongrie, Slovaquie, Tchéquie et Pologne) sont pris en cisaille, entourés par des pays membres de l’UE.

    A l’Ouest avec l’Allemagne,
    au Sud-Ouest avec l’Autriche, la Slovénie et la Croatie,
    au Sud avec la Serbie,
    au Sud-Est avec la Roumanie,
    au Nord-Est de la Pologne avec la Lituanie…

    Les Européens de l’Ouest pourraient donc rencontrer des difficultés s’ils voulaient et devaient un jour « passer à l’Est » : Les frontières pourraient alors être bloquées depuis les pays membres de l’UE vers les pays considérés comme dissidents.

    Il ne reste guère que le corridor Biélorussie qui permette un passage de l’Ouest vers l’Est, mais uniquement de la Pologne vers la Biélorussie…

    Ce sera compliqué…

  7. Posté par Le Taz le

    Le golem d’Attali ne fait que de tenir les positions devant mener à la mise en place d’une nouvelle URSS en Europe. Il est également favorable à la nomination du camarade néobolchevique Moscovici comme super ministre des finances européen. Ça se précise. A quand l’interdiction de la propriété privée immobilière??? Ils l’ont fait en Russie, ils ne vont pas se géner dans l’UE, ça n’est qu’une question de temps…

  8. Posté par Maurice le

    L’Union européenne a attiré dans ses filets les pays de l’Est et les pays balkaniques avec des promesses mirifiques de subventions, de prêts facilités, d’avantages économiques certains, de solidarités grandioses, et maintenant elle leur reproche d’avoir été appâtés.
    C’est encore une incohérence flagrante de ce système infect et de cette odieuse construction européenne que l’on dirait maintenant uniquement élaborée pour les banquiers états-uniens et européens et pour les bienfaits de l’Allemagne. Macron est une mini Union européenne à lui tout seul ; y’a qu’à voir comment il a séduit et alléché les Français avec des promesses à l’image de celles de l’Union européenne…
    Oui, sortez-en tous, de cette U.E., vite !

  9. Posté par Vautrin le

    Comme c’est étonnant ! Voilà qui révèle le vrai visage du Jupiter de pacotille : un mæstrichien pur et dur, partisan et agent actif de l’invasion. Nous le savions, nous autres qui, n’ayant voté ni pour lui ni pour ses sbires, ne serons jamais ses complices.

  10. Posté par Elsaesser le

    Je viens de sejours pendant pres de deux semaines dans l ile grecque de Corfou. Je n ai pas vu le moindre migrant, mais trois voilees a Kerkira et deux africains vendeurs de plage ambulants. Le premier proposait des montres, le second des tennis en « promotion ». Il en tenait quatre paires dans chaque main.
    Cela dit, j ai discute avec des touristes polonais et tcheques sur l invasion de l europe par des millions de predateurs mahometans dont la responsable est la demente-criminelle merkel. Je leur ai dit de ne surtout pas accepter un seul de ces envahisseurs s ils ne voulaient pas connaitre eux aussi le viol, l egorgement et les massacres au camion dans la foule et a la kalachnikov. En ajoutant que les pays de Visegrad pourront permettre aux europeens de l ouest de passer a l est en cas de guerre inter ethnique, ce qu ils ont reconnu. Quant aux Grecs ils auraient d apres l un de mes interlocuteurs 50% de chomeurs, cet homme de 40 ans environ n ayant pas les moyens de se refaire ses dents dans un etat lamentable. Inutile de dire que tous les autres Grecs avec qui j ai discute n eprouvent pas la moindre sympathie pour merkel.

  11. Posté par Bussy le

    A mon avis, plus Soros et ses petits copains attaqueront les pays d’Europe Centrale, plus ces pays vont se renforcer et être admirés par les peuples d’Europe de l’Ouest !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.