DÉCLARATION PUBLIQUE DU MOUVEMENT DU 9 FÉVRIER

9-fevrier

En décembre 2016, la Constitution fédérale a été violée. Rien de ce que le peuple a voté le 9 février 2014 ne sera appliqué. Strictement rien. Ni le retour de l’autonomie de la politique migratoire de la Suisse face à l’UE, ni le retour des contingents pour les migrants en provenance de l’UE. Ce que le peuple a voté a été remplacé par une loi vide imposée par le parlement et le Conseil fédéral. Le pouvoir et la souveraineté du peuple ont été confisqués pour être remplacés par le diktat d’une clique de politiciens. En droit constitutionnel  cela s’appelle un coup d’État.

Les exécuteurs des basses œuvres sont connus, ils réunissent les partis proeuropéens que sont le PLR, le PDC, le PS et les Écologistes. Des partis qui se réclament des droits de l’homme mais qui ont massacré les institutions centenaires de la Suisse en à peine deux mois.

La Suisse est devenue un pays coupé en deux, avec une classe politique et des médias sans conscience ni respect qui n’hésitent plus à marcher sur la majorité du peuple, croyant qu’ils peuvent glisser l’affaire sous le tapis. Comme si un coup d’État pouvait être glissé sous le tapis.

L’UDC a peu réagi, elle est soumise sans doute à d’autres contraintes. Mais des gens dans le peuple – nous le savons tous – ont été profondément choqués. Nous avons tous entendu de partout – sur les Observateurs notamment – des citoyens et des citoyennes dépités qui demandaient que faire.

Une réponse est aujourd’hui donnée. Elle se nomme le MOUVEMENT DU 9 FÉVRIER.

Ces individus qui croyaient pouvoir accaparer la Constitution en croyant qu’ils ne risqueraient rien vont devoir changer d’avis.

La Suisse est une démocratie directe et un État de Droit, il y a dans ses lois des principes éthiques et juridiques qui sont toujours en vigueur. Nous allons désormais demander toute leur application.

Le MOUVEMENT DU 9 FÉVRIER est un mouvement informel de citoyens, ce n’est pas un parti politique, c’est un mouvement de résistance constitutionnelle, à ce stade une plateforme internet d’échange mise à disposition de ceux qui voudront s’y joindre, la supporter, agir ou aider les citoyens qui ont commencé à agir dans des actions visant à défendre la souveraineté de notre peuple.

Trois plaintes pénales ont été déposées en mars contre les parlementaires et le Conseil fédéral qui ont refusé d’appliquer le vote du 9 février. Ces plaintes se fondent sur la violation du titre XIII du code pénal qui punit les atteintes à nos institutions, et les coups d’État.

Ces plaintes font 50 pages et ont été solidement étayées. Elles sont aujourd’hui entre les mains du Ministère public de la Confédération qui est en train d’étudier sa compétence pour savoir si c’est à lui de traiter cette affaire, ce qui est notre avis.

Nos actions visent ceux qui ont violé la Constitution et visent à faire comprendre à ceux qui  voudraient recommencer que désormais ils s’y brûleront les doigts. Notre mouvement  va soulever tous les moyens nécessaires à la restauration de notre souveraineté.

Un recours a aussi été déposé fin mai dans le canton de Vaud contre l’entrée en fonction au Conseil d’Etat de Mme Cesla Amarelle. Il n’est pas acceptable que lors de son entrée en fonction elle puisse prêter serment d’être fidèle à la Constitution fédérale alors qu’elle vient précisément de violer cette Constitution et de participer à un coup d’État. Les parjures doivent être exclus de notre vie politique. Les détails sont expliqués sur notre site web.

Nous aimerions remercier ici le citoyen Raphael Henry qui en son nom a déposé ce recours dans le canton de Vaud et dont nous sommes en train de nous demander si des proeuropéens n’ont pas cherché à lui faire des ennuis, des investigations sont en cours, le cas échéant nous introduirons des plaintes pénales. Si vous êtes un patriote et croisez Raphael Henry soutenez-le, il mérite votre reconnaissance. C’est un patriote. Comme d’autres en Valais qui nous ont apporté leur aide et que nous saluons ici.

Aujourd’hui ces manières de traiter le peuple de notre pays avec mépris ou de le duper c’est terminé.  Parce que maintenant cela suffit !

Nous ne nous laisserons plus faire.

Sur notre site vous découvrirez d’autres actions en préparation.  L’étude d’une plainte contre les dirigeants de la Suisse et contre l’Union européenne,  pour violation du Pacte international des droits civils et politiques qui protège le droit des peuples à l’autodétermination. D’autres actions sont encore à venir, cela ne fait que commencer.

Tout parti politique, politicien, individu, société, organisation, entreprise, qui s’attaque à notre démocratie et à notre souveraineté, s’attaque à une personne qui nous soutient, devra désormais s’attendre à nous retrouver juridiquement un jour ou l’autre sur son chemin.

Parce que maintenant cela suffit.

Si vous faites partie de ces nombreux citoyens, pleins de loyauté, qui ont envie d’agir contre la confiscation de notre souveraineté alors le MOUVEMENT DU 9 FÉVRIER est pour vous. En vous inscrivant à notre newsletter, même de façon anonyme, vous augmenterez la puissance de notre groupe et de nos actions. Visitez le site pour vous faire une idée.

www.mouvement-9fevrier.org

Agir c’est aujourd’hui, demain il sera trop tard. La Constitution est en train de nous être enlevée, notre pacte fondamental outragé.

Merci à vous.

Pour le Mouvement du 9 février.
Michel Piccand.

P.S. Je remercie ici Mr Uli Windisch et toute l’équipe des Observateurs, qui a contrecourant des médias corrompus qui ont passé sous silence le coup d’État de décembre, nous donnent la parole et portent avec nous les valeurs de respect et de démocratie directe dans notre pays.

11 commentaires

  1. Posté par Claude le

    Appliquons NOTRE droit suisse et notre constitution. C’est très clair, tout y est inscrit en détail. Je soutiens le Mouvement du 9 février. Le droit suisse est prioritaire par rapport à l’UE.

  2. Posté par Sergio le

    Dans « documents », il faut visionner la vidéo intitulée « violation de la constitution ». L’intervention d’Amarelle vaut son pesant de cacahuètes. Quand on sait d’où elle sort et ce qu’elle représente de haine et de ressentiment envers la Suisse, il faut avoir l’âme du martyr pour l’écouter plus de trente secondes. À se demander lequel des poisons est le plus violent ? Le PS, Cesla, un criminel de guerre ou l’envahisseur musulman ?

  3. Posté par Frédéric Alexandre Joshua le

    Il est probable que votre plainte n’aboutisse pas sous prétexte de « lutte contre le terrorisme ».

    Face à cette énormité, je m’explique: le TF peut agir hors-la-loi via la clause de police, qui concerne la sécurité physique directe de la Nation. Il l’a déjà fait en utilisant ladite clause pour justifier la destruction de facto du secret bancaire, au titre de protéger l’économie réelle suisse, et donc la « sécurité sociale », en quelque sorte..
    Or des accords viennent d’être passés avec la Commission Européenne concernant une législation commune de lutte contre le terrorisme.
    La législation de l’UE étant interdépendante, tout ou rien, ces lois dépendent aussi de Schengen. Donc faire appliquer la loi du 9 février reviendrait à annuler, via le fonctionnement de l’UE, les accords de lutte antiterroriste, donc de « mettre en danger la Nation », sur le papier bien sûr.

  4. Posté par Ralebol le

    Ah oui, bien, très bien. Virer somaruga du CF serait également une très bonne idée.

  5. Posté par bigjames le

    Bravo, vous avez mon soutien, bien entendu.
    On aimerait bien que l’UDC s’y mette aussi SVP.
    M. Parmelin, ayez le courage de soutenir officiellement ce mouvement, et faites en sorte que partout en Suisse on en prenne connaissance. C’est de votre devoir.
    Un peu de courage bon sang !!!

  6. Posté par Christ le

    Bravo au mouvement du 9 février et à monsieur Piccand pour ses livres.
    N’oubliez jamais que votre travail sert d’exemple à vos voisins.
    Cordialement.

  7. Posté par Christian Hofer le

    Un grand merci à vous Michel Piccand et à Raphael Henry.

    Tout notre soutien.

  8. Posté par Fanfouet le

    Je me suis inscrit illico ! Merci à ce groupe, et à bientôt pour des actions salutaires !

  9. Posté par JeanDa le

    Oui, bravo et enfin !
    Depuis le temps que nous disons « un jour ils se retrouveront devant des juges … », il est temps d’agir. Je cours soutenir le MOUVEMENT DU 9 FEVRIER !

  10. Posté par Dominique Schwander le

    Un grand grand merci à ces courageux défenseurs de notre peuple souverain suisse qui dénoncent les traîtres à la patrie qui violent notre constitution.

  11. Posté par Raphael le

    Je vais soutenir ce mouvement parce qu’il y en a marre de se faire rouler dans la farine par la politicomédiasphère et de voir les décisions du peuple systématiquement bafouées si elles ne vont pas dans le sens attendu par Berne.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.