Le pape François et Angela Merkel communient à la même idéologie immigrationniste !

post_thumb_default

 

Si les protestants et les catholiques ne communient pas encore à la même table comme il en rêve, le pape François doit quand même se réjouir de la communion idéologique qui l’unit à la protestante au pouvoir en Allemagne, fille d’un pasteur communiste, Angela Merkel.

Hier 17 juin, El papa argentin a reçu dans le Palais apostolique, la chancelière allemande pour une rencontre qui a été, selon la salle de presse du Vatican, « cordiale ». Comme toujours dirons-nous quand François se trouve en compagnie de personnes avec qui il est en symbiose idéologique ou en tractation…

Je vous laisse imaginer de quoi ont parlé ces deux personnalités. Un indice : il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour deviner, c’est le sujet de prédilection de François… Eh oui ! Des migrants et de la nécessité d’abattre les murs ! Pas les murs de vos maisons s’entend, bien qu’à la vitesse actuelle où progresse l’invasion migratoire, ceux-ci risquent de s’écrouler sous la poussée de envahisseurs. Il s’agit concrètement des murs, barrières, portes closes que certains pays érigent pour empêcher la submersion de leur territoire par toute la misère du monde. Il s’agit aussi, abstraitement, des murs de protection intellectuelle que certains hommes libres dressent dans leur tête pour ne pas succomber à la pensée unique immigrationniste, réchauffiste, européiste, mondialiste qui domine la planète, pape François et dame Merkel en tête.

Les migrants n’ont pas été en effet le seul thème abordé sur lequel les deux sont tombés d’accord. Ils sacrifient l’un et l’autre à la thèse du réchauffement climatique et ont donc regretté à l’unisson le rejet de l’accord de Paris par Donald Trump, qui peut être considéré comme une victoire pour les climato-sceptiques. Ils ont évoqué aussi la prochaine réunion des 20 grandes puissance de ce monde, le G20, qui aura lieu à Hambourg en juillet et qui dans l’optique de l’Allemagne devra engendrer un effort pour un monde multilatéral, ce qui signifie en langage clair tendre toujours davantage vers un monde uniforme globalisé gouverné par des organismes technocratiques mondiaux soumis à quelques grandes puissances mondiales, financières ou étatiques, tout en faisant croire hypocritement aux petits pays qu’ils sont partie prenante et active dans le processus. Processus d’ailleurs en phase avec les officines maçonniques puisqu’il concourt à établir la démocratie mondiale, le marché global et la diffusion de l’idéologie des droits de l’homme à l’échelle mondiale.

Le Pape François et Angela Merkel communient à la même idéologie immigrationnsite, destructrice de l’identité des peuples européens et cheval de Troie du mondialisme apatride.

Francesca de Villasmundo

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par Maurice le

    @Palador. Pourquoi ces deux-là penseraient-ils aux générations futures ? Ils n’ont pas d’enfants…

  2. Posté par Elsaesser le

    Ces deux immigrationnistes christianophobes devraient etre juges pour crimes contre l humanite.

  3. Posté par Palador le

    Le pape et Merkel comme la plupart des grands gourous qui nous dirigent ont une moyenne d’ âge de 75 ans, vu leurs statut ils n’ont pas trop de soucis pour leur avenir financier ni pour leur sécurité. J’aimerai leur poser une question, ainsi qu’ à tout ces grands humanistes : Ont-ils une pensée pour les générations futures ?

  4. Posté par Le Taz le

    Un pasteur communiste ça n’existe pas pour commencer! Concernant les croyances de Merkel il faut plutôt s’intéresser à celles de sa mère! Quand à ce Pape jésuite proche de la mafia mondialiste, il semble oeuvrer à la mise en place de noachisme, la semble être son unique objectif. Autant dire qu’il ne défend pas les chrétiens… Pas étonnant que ces deux là soient sur la même longueur d’onde…

  5. Posté par JDV le

    Les murs du Vatican seront-ils les derniers à rester debouts ? Nous sommes dirigés par des incapables sans convictions profondes ne cherchant qu’à nous culpabiliser.
    Le pape Bergoglio est « cordial » et en symbiose avec pas mal de monde, avec certains catholiques (pas tous), avec certains musulmans, avec certains orthodoxes, ou protestants ou évangéliques et que sais-je encore ? Du moment qu’il peut chevaucher pour ensuite amalgamer dans une super religion syncrétiste mondialiste.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.