« Lutter contre le djihad c’est combattre le symptôme, pas la cause » : Ayaan Hirsi Ali

Ayaan Hirsi Ali

« Lutter contre le djihad c’est combattre le symptôme, pas la cause »

Ayaan Hirsi Ali, Weltwoche du 31 mai 2017

Interview de Katerina Janouch 

 

L'islam est comparable au virus Ebola, et le multiculturalisme favorise sa propagation. Hirsi Ali fustige l'impuissance de l'Occident face à la plus grande menace qui pèse sur lui.

 

Pour Ayaan Hirsi Ali, l'islam est l'idéologie la plus misogyne au monde, mais au nom du multiculturalisme, il est souvent protégé par les défenseurs des droits des femmes – à gauche surtout. Menacée de mort aux Pays-Bas, elle vit aujourd'hui aux USA.

Dans son dernier livre, The Challenge of Dawa: ­Political Islam as Ideology and Movement and How to Counter It, elle nous met en garde : l’islam radical pourrait fort bien réduire à néant toutes les libertés et tous les droits des femmes en Occident. Et le multiculturalisme s'en fait le complice.

 

Où en est le féminisme aujourd'hui ?

Je pense qu’un nouveau mouvement féministe doit voir le jour, car l'ancien est mort.  Et le nouveau féminisme doit s'attaquer au nouveau défi auquel les femmes sont confrontées. En Europe, et en Occident en général, l’islam radical et la gauche travaillent main dans la main. Car aux yeux de la gauche, tout ce qui n’est pas multiculturaliste est mauvais. Le problème, c'est que le multiculturalisme est mauvais pour les femmes.

 

Aujourd'hui, plus personne n'est prêt à parler des groupes de jeunes hommes de pays islamiques qui agressent sexuellement les femmes occidentales, parce que d'une certaine manière nous considérons ce groupe d'hommes comme protégé.

 

Le multiculturalisme sépare l'humanité entre victimes et oppresseurs. Dans le contexte occidental, l'homme blanc est l’oppresseur, tous les migrants sont les victimes. C'est pourquoi le multiculturalisme ne permet pas de se pencher sérieusement sur la manière dont ces jeunes hommes traitent les femmes.

 

Ce problème ne concerne-t-il que les musulman(e)s ?

Bien sûr que non. Ce qui ne concernait auparavant que les femmes musulmanes (mariages forcés, excision, mariages de mineurs, crimes d’honneur etc.) menace de toucher aussi les femmes d'Occident. Nous en sommes là : en Europe occidentale, des femmes sont agressées sexuellement rien que pour avoir circulé dans l'espace public.

 

Dans mon livre, j'explique comment la radicalisation s'étend à la faveur d’une campagne mondiale qui complète le djihad (la guerre sainte). En arabe, cela s’appelle la « dawa ».

 

Y a-t-il plusieurs sortes d'islam ?

Non il n'y a qu'un islam, celui qui ne s'est jamais réformé. Mais il y a trois sortes de musulmans : ceux de Médine, ceux de la Mecque, et les réformateurs.  Les premiers sont fidèles à l'héritage islamique (Mahomet, le Coran, la tradition). Les seconds, très nombreux, ne sont pas politisés, la religion n'est pas très importante pour eux, et dans l'ensemble ils sont tolérants. Le troisième groupe est constitué de ceux qui commencent à se faire entendre. Ils refusent la charia, ils veulent la tolérance, la liberté, l'égalité entre hommes et femmes. Mais il leur manque une doctrine. Certains d’entre eux quittent l’islam, d'autres prennent la parole publiquement.

 

Qu'est-ce que l'Occident peut apprendre de l'islam ?

La leçon la plus urgente qu'il doit en retirer, c'est que l'islam est une doctrine de conquête, de domination. Il gagne du terrain grâce à ses agents radicaux, à des mouvements comme les Frères musulmans, et à des pays comme l'Arabie Saoudite et le Qatar. Leur agenda et celui de la domination.  Il faut que les Occidentaux sachent cela.

 

Certes, le terrorisme est bien réel. Mais la dawa, c'est comme un virus Ebola qui attaquerait le cerveau. Si on ne lutte que contre le djihad, contre le terrorisme, et qu’on ne fait rien contre la dawa, alors on ne combat que le symptôme et pas la cause de la maladie.

 

Peut-on espérer que les musulmans vivant en Occident s'assimileront ? Ou bien nous dirigeons-nous vers un conflit entre charia et droits constitutionnels ?

Le conflit a commencé depuis longtemps ! Bien sûr, il est possible d'éviter que l'islam conquière l'Europe, et d'empêcher une déstabilisation du continent avec des guerres civiles comme au Moyen-Orient et en Afrique. Mais le conflit est déjà en cours.

 

Que faut-il faire ?

Il faut démarrer le plus vite possible des programmes d’assimilation. L’Europe a relevé d’immenses défis dans son histoire. Un programme d'assimilation de grande ampleur est possible. Mais c'est une question de volonté politique. Et je doute que cette volonté existe.

 

Et à court terme ?

Il est très important de contrôler l'énorme flux de migrants d'Afrique et du Moyen-Orient vers l'Europe. Cela doit être une priorité politique.

 

Est-ce que ces migrants sont une sorte d'armée secrète cherchant à infiltrer les sociétés occidentales ?

Je ne crois pas que les migrants arrivent en Europe avec l'idée de prendre le pouvoir. Mais les leaders musulmans leur disent de le faire. Un exemple : les Turcs vont s'installer en Allemagne, à la recherche d'une vie meilleure. Leur plan n'est pas d’islamiser l'Allemagne. Mais le président turc exhorte les musulmans d'Allemagne à faire le plus possible d'enfants pour conquérir l'Europe. Les leaders musulmans dépensent beaucoup d'argent pour construire des mosquées en Allemagne. L'Allemagne n’oppose aucune résistance, et c'est la même chose en France ou en Suède.  Et pourtant, nous sommes face à une situation d’urgence. Comme une épidémie d’Ebola.

 

Source : http://www.weltwoche.ch/ausgaben/2017-22/artikel/der-islam-ist-wie-ebola-die-weltwoche-ausgabe-222017.html

 

Résumé-traduction Association suisse vigilance islam

 

 

17 commentaires

  1. Posté par Laurence le

    @ Melany : sur 4 exemples que vous donnez, 3 concernent des agressions occidentales, un seul concerne le monde arabo-musulman qui est pourtant beaucoup plus violent (et n’a jamais cessé de l’être). C’est très révélateur de la culpabilisation à laquelle vous avez été, comme nous tous, soumise à l’école. Je suis même surprise que vous n’ayez pas mentionné les croisades. Oui, les occidentaux sont des humains comme les autres, ils peuvent faire le mal. Ils peuvent aussi attaquer pour se défendre (voir les éléments déclencheurs des croisades et de la colonisation française en Afrique par exemple). Leur civilisation est comme toutes les autres, humaine donc imparfaite, mais avouez qu’elle a fait des progrès. Et elle peut disparaître s’ils ne se battent plus pour elle.

  2. Posté par Melany le

    En observant ce qui se passe et en vous lisant, je ne peux que constater qu’en fait, tout ce qui se passe, n’est qu’une répétition de ce qui s’est déjà produit par le passé (histoire)….Que ce soit lorsque les européens sont allés en Afrique coloniser, en Amérique éradiquer les amérindiens et voleur leurs terres; l’empire Ottoman contre les Arméniens, les allemands contre les juifs… Pourquoi ces peuples ont commencés à massacrer, envahir des territoires ? Tout simplement parce qu’ils connaissaient à cette époque, d’énormes difficultés économiques, et démographiques…. En fait, tout recommence comme avant… rien n’a changé si ce n’est l’armement et les technologies modernes en tous genres… Le problème à mon sens n’est pas uniquement les uns contre les autres.. mais bel et bien une prise de conscience individuelle sur ce qu’est l’équilibre en toutes choses…

  3. Posté par Noel Cramer le

    La « religion » est facilitatrice. Elle permet de légitimer des inventions de notre esprit en leur donnant un pouvoir non vérifiable. C’est encore le cas pour des croyances non encore réformées comme l’islam. On nous enseignait officiellement dans le passé que « Dieu avait créé l’Homme en son image ». J’ai il n’y a pas si longtemps entendu une petite fille dire « L’Homme a créé Dieu en son image » – et je pense que c’est la bonne interprétation de la vérité. Les actes humains ne doivent pas être rejetés sur un plan supérieur qui les éloigne de nous, mais doivent être assumés avec les conséquences qui leur sont associées.

  4. Posté par UnOurs le

     » Pour moi, l’important est qu’elle défende certaines valeurs. Et vu les risques qu’elle prend, on ne peut pas mettre en doute sa sincérité. Cette femme est à mes yeux l’exemple vivant d’une assimilation réussie… »

    Les « valeurs », ça va, ça vient.
    Ce qui est important, c’est de préserver ce qui n’est pas reconstituable une fois perdu.

  5. Posté par JSG le

    Marin Breton le 4 juin 2017 à 12h12
    Oui, je parlais d’Act-Sud dont un membre du gouvernement est proche; dans cette librairie, qui distribue le Coran, j’aimerais savoir s’ils proposent à la vente le « Mon combat » de ce « cher Adolf ». D’ailleurs j’ai lu, que certains s’étaient essayés à des comparaisons entre les deux ouvrages… Tout le monde devrait savoir qu’Adolf préférait l’islam à la religion catholique qu’il jugeait trop mole…
    ADOLF HITLER (le promoteur de l’holocauste, se serait­il inspiré de l’Islam ?)
    « Une religion qui croit en la diffusion de la foi par le sabre et dans le fait de subjuguer
    toutes les nations par cette foi. Une telle foi convient parfaitement au tempérament
    germanique. »
    « La religion de Mahomet … serait bien plus compatible avec nous que le christianisme.
    Pourquoi fallait­-il que ce soit le christianisme avec sa faiblesse et sa mollesse ? »
    (Paroles rapportées par Albert Speer – Mémoires page 138)

  6. Posté par S. Dumont le

    Tout mettre sur l’intégration est d’une lâcheté sans limite et je ne suis pas convaincue du résultat, car ce discours me semble être sur la défensive, trop répétitif et de surcroît, terriblement officiel pour ne pas dire provenant de la langue de bois de gauche.
    Pour des raisons électorales, les bienpensants se sont couchés lamentablement sur vos incessantes revendications musulmanes. Que se passe-t-il dans nos écoles, dans nos universités, dans nos piscines scolaires et dans nos cantines scolaires? Que se passe-t-il durant les vacances scolaires lorsqu’une fillette est envoyée dans son pays pour y être mariée de force, violée ou excisée?
    Chère Madame, ce sont vos frères, vos cousins, vos oncles qui commettent de tels actes!!!
    Quant à nos féministes, elles sont toutes de gauche et revendiquent une égalité religieuse, faisant fi de tous les problèmes se rapportant aux femmes et aux fillettes, alors ne comptez pas sur elles!!
    Si un occidental tente d’épouser ou viole une femme ou une fillette, les lois sont là pour le condamner, mais pour un musulman on parle d’intégration! Trop facile!! Ça suffit!!

  7. Posté par Laurence le

    @ UnOurs : « l’allogène Hirsi Ali… » : oui, elle vient d’Afrique, et alors ? Pour moi, l’important est qu’elle défende certaines valeurs. Et vu les risques qu’elle prend, on ne peut pas mettre en doute sa sincérité. Cette femme est à mes yeux l’exemple vivant d’une assimilation réussie. Une assimilation qui n’est possible qu’à certaines conditions, hélas rarement réunies, notamment un respect du pays d’accueil, la volonté de ce même pays d’accueil de se faire respecter, une libération de l’emprise de la culture d’origine. Cette dernière condition n’est réalisable qu’en présence d’une communauté peu nombreuse dans le pays d’immigration (d’où l’urgence, évidemment, de contrôler cette dernière).
    Cela dit je partage votre affirmation du droit des peuples européens à conserver une identité non africaine, au-delà du problème de la nocivité de l’islam. Il n’y a rien de raciste à cela.
    « …et ses commanditaires » : de quels commanditaires parlez-vous ?
    Enfin, concernant l’excision, si Ayaan Hirsi Ali a vraiment (un lien internet serait bienvenu) proposé d’examiner le clitoris de toutes les petites filles en Suède, même non africaines, c’était peut-être à une époque où, encore influencée par la gauche, elle pensait bien faire en « évitant de stigmatiser » ? Vous voyez bien que maintenant, elle a abandonné ce genre de niaiseries qui finalement protègent les responsables.

  8. Posté par miranda le

    @ Claire
    merci pour votre analyse. Je compte m’en servir pour conscientiser mes « chers bobos ».
    Mais je commence à avoir des soupçons sur le « laisser faire » de nos politiques.

    Si nous étions face à des politiques « intègres » et dans une « indépendance financière ou du moins une dette « légère », je crois des décisions très nettes seraient prises.

    Nous sommes empêtrés dans plusieurs pièges et nos conduites sont dictées ailleurs. Beaucoup de réponses peuvent’être proposées sur you tube. Il faut y voyager de temps en temps. En attendant vous pouvez apprécier  » l’immigration est financée par l’oligarchie bancaire mondialiste » sur you tube.

  9. Posté par Claire le

    Dans les politiques d’immigration en France, on a d’abord parlé « d’assimilation », mais comme on a encouragé les immigrants musulmans à garder leurs coutumes et leur langue, ils ne se sont bien évidemment pas assimilés.
    On a ensuite parlé d’intégration, qui ne s’est pas faite pour les mêmes raisons: tergiversations sur le port du voile à l’école, finalement interdit, mais autorisé à l’université, sur la nourriture halal à la cantine (certaines écoles en arrivent à ne servir que des menus végétariens pour ne pas avoir de problème!), sur les horaires aménagés pendant le ramadan, les horaires pour les femmes à la piscine, etc.
    Maintenant on parle « d’inclusion », ce qui signifie tout simplement communautarisme avec des zones de non-droit un peu partout régies par la charia.
    Même si l’on fermait complètement les frontières et qu’on essaie de remettre un peu d’ordre et de faire respecter les lois républicaines, on continuerait à avoir de gros problèmes car le ver est dans le fruit depuis trop longtemps, malgré les lanceurs d’alerte comme l’auteure de cet article ou Wafa Sultan, ou des écrivains remarquables comme Boualem Sansal qui prêchent dans le désert depuis des années. Or, on continue à faire exactement le contraire de ce qu’il faudrait faire, par idéologie mondialiste et immigrationniste, rejeton du libéralisme le plus échevelé et du marxisme.
    Macron, Merkel, Juncker, Trudeau sont tous sur cette ligne-là. Alors, leurs peuples peuvent bien aller à l’abattoir, ce n’est pas leur problème.

  10. Posté par UnOurs le

    « …Au-delà d’une certaine proportion de la population totale… »

    … proportion que vous estimez à quel niveau ?

    Si, demain ou après-demain, 500 millions d’Africains non-musulmans déferlaient sur l’Europe, ça ne poserait aucun problème à l’allogène Hirsi Ali et à ses « commanditaires »…

  11. Posté par UnOurs le

    « MERVEILLEUSE CETTE FEMME…. »

    … qui proposait, il y a quelques années en Suède, que le clitoris de TOUTES les petites Suédoises soit examiné, afin de combattre l’excision, vieille pratique suédoise comme chacun sait.

    Peut-être plus dangereux qu’un ennemi déclaré, le « faux-ami ».

  12. Posté par Marin Breton le

    @jsg, on interdit bien la publication de Mein Kampf, le misérable bouquin d’Adof Hitler. Dans la foulée on pourrait sans doute censurer le coran, qui n’a rien de saint et qui répand des idées tout aussi malsaines que celle de Mon combat.

  13. Posté par Bussy le

    Vu ce qui arrive et à court terme, la moindre des choses et la première étape serait de stopper complètement l’arrivée de musulmans en Europe.
    Si les traîtres islamo-collabos qui gouvernent l’Europe ne font pas ça, on va tous le payer très cher, y compris eux d’ailleurs…

  14. Posté par miranda le

    MERVEILLEUSE CETTE FEMME
    ELLE FAIT COMME BEAUCOUP DE MUSULMANS DISSIDENTS :ELLE NOUS ECLAIRE.
    CE SONT LES DISSIDENTS MUSULMANS QUI NOUS SAUVERONT. CAR EUX CONNAISSENT L’ENNEMI que refusent de voir nos BOBOS du perchoir gouvernemental et nos BOBOS des quartier poétiques et tranquilles de nos villes.

  15. Posté par Noel Cramer le

    Tous les éléments sont dits dans cet interview. Une conquête par des communautés qui, dans leur majorité, ne pensent pas participer à une conquête. Mais qui veulent conserver leur culture ancestrale après leur migration. Au-delà d’une certaine proportion de la population totale, on tend vers un changement de civilisation. Avec plus ou moins de violence. L’histoire nous en donne de nombreux exemples.

  16. Posté par jsg le

    Vous avez raison, nous ne redirons jamais assez ce que de noubreux auteurs Français serinent depuis des siècles. De plus, personne n’ose dénoncer les sourates et haddiths qui inspirent si fortement ces chers « djihadistes » qui se sentent protégés par Allah… Quand un livre qui se prétend saint, comprend dans ses versets des recommandations aussi haineuses on se demande pourquoi, il est en vente en France -voir Act-Sud…
    Si, pour ma part j’écrivais de telles recommandations, ce serait un tolé de la part de ces associations si promptes à dénoncer le moindre fait qui pourrait laisser penser, croire, etc… bref le vivre ensemble, sauf avec des gens qui se baladent avec le bras armé de ce livre….

  17. Posté par UnOurs le

    « Neocon alert ».

    Le danger, ce n’est pas le « multiculturalisme »,
    mais la submersion ETHNIQUE des pays blancs.

    Nous ne voulons pas plus d’une Europe islamisée que d’une Europe submergée par de « gentils » allogènes.

    On est chez nous.
    L’Europe aux Européens.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.