Un label « Sans halal » pour 300 bouchers

post_thumb_default

 

L’association Vigilance Halal et ses partisans taxés d’islamophobie. […] « J’ai cotisé pour l’association, je veux garantir une viande non halal ici ! » s’exclame Michel Brunon, en réajustant sa toque. « J’ai reçu une lettre de l’association et ça m’a convaincu. Le halal, ça va pas. C’est une question de souffrance animale. Sans étourdissement, […]

Cet article Un label « Sans halal » pour 300 bouchers est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par cathy catowl le

    C’est très bien qu’il existe 300 bouchers non halal mais il en faudrait davantage. Il faut les soutenir et faire en sorte qu’ils gaganet plus d’argent que les autres bouchers. Il faut donner de la valeur a la garantie ‘non halal, non cachère. En Belgique, le terme utilisé dans les circuits courts de viande non rituelle est ‘viande légale’. (effectivement ,un terme ‘positif’ et objectif)Il faut aussi développer un service à domicile car beaucoup de petits pensionnés sont ‘bloqués’ dans des quartiers sans boucherie pour Français ‘desouche’. On se croirait revenus pendant la dernière guerre. Manquerait plus que ce soit considéré comme illégal. En effet, si on vend à tous les ‘desouche’ ,le secteur rituel ne pourra plus liquider les excédents de viande rituelle non vendus aux judéomusulmans. (autant les mettre dans le même sac).

  2. Posté par Yolande C.H. le

    A mon avis, il serait bien plus judicieux de signaler que l’abattage est fait selon la législation française: cela a pour avantage de donner du poids à nos normes, plutôt que de mentionner une tradition qui n’en fait pas partie. Il est plus constructif de faire valoir avec ténacité nos références et éviter ainsi de renforcer leurs convictions en les dénonçant.

  3. Posté par henri le

    l’abatage rituel devrait etre interdit.merci au gourvernement francais pour avoir supprimé effacer les cultures et langue regionale de nos ancetres au profit maintenant d’une culture de bon a rien.
    « meme les cigales le chante »

  4. Posté par Phobie de l'islam n'est pas crime le

    Le halal n’est pas uniquement une question de souffrance animale, c’est une question de tradition étrangère et communautaire imposée unilatéralement à une société — à son insu.

    Née et élevée en France, je refuse de manger halal. C’est mon droit et je n’ai aucunement à me justifier. Je ne vis pas dans un pays de tradition musulmane et je ne suis pas musulmane : pourquoi serais-je contrainte à consommer des produits spécifiquement destinés aux musulmans ?

    Je partage tout de même deux raisons parmi celles qui me poussent à être particulièrement vigilante vis-à-vis du halal. La première est que je refuse de financer la société islamique sous quelque forme que ce soit par un achat dont une partie, même infime, irait à leurs réseaux communautaires. La deuxième est que je ne veux pas ingérer de produit « béni » par le représentant d’une idéologie que j’abhorre.

  5. Posté par Marin breton le

    Tous les acheteurs de viande doivent absolument s’assurer que leur boucher ne leur vend pas de viande halal et, si c’est le cas, renoncer. C’est un droit absolu.

  6. Posté par miranda le

    AH BON! Vigilance Halal serait taxée d’Islamophobie et pourquoi pas de Judéophobie, non plus?
    Il n’y a de racisme ni dans l’un, ni dans l’autre cas. Il y a que depuis quelques années, alors que les animaux étaient étourdis avant de leur donner la mort, dans beaucoup d’abattoirs, LA SITUATION A REGRESSE parce que l’immigration ayant augmenté prodigieusement, les abattoirs par souci d’économies ont préféré UN SEUL MODE D’ABATTAGE et ont donc privilégié le HALAL.
    CE N’EST PAS DU RACISME de penser à la souffrance de l’animal, qui vit ce genre d’abattage. Tant pis pour ces messieurs revendiquant le Halal, si la souffrance animale ne les émeut pas.
    LA VICTIMISATION POUR UN OUI POUR UN NON CA COMMENCE A PESER.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.