Macron supprime le Secrétariat d’État chargé de l’Aide aux Victimes du terrorisme

attentat france

A noter que la secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes, Juliette Méadel, avait annoncé son ralliement à... Macron.

**********

La composition du gouvernement d'Édouard Philippe, nommé Premier ministre par Emmanuel Macron, a été annoncée le 17 mai 2017. Celui-ci ne compte plus de Secrétariat d'État en charge de l'aide aux victimes du terrorisme. Un choix inattendu pour l'Afvt.org, association française des victimes du terrorisme, qui dit s'étonner « de la suppression brutale de ce Secrétariat d'État et s'interroge sur les véritables raisons qui ont motivé une telle décision ».

En attente « d'explications tangibles »

« L'AFVT.org s'interroge également quant au signal politique envoyé, à travers une telle décision, aux victimes du terrorisme et à leurs proches qui, à juste titre, considèrent que l'aide aux victimes doit être une grande cause nationale portée et soutenue par les plus hautes autorités de l'État », ajoute l'association dans un communiqué publié le 18 mai. Pour ces raisons, l'organisme interpelle le Président de la République et le Premier ministre à ce sujet. Et espère « obtenir des explications tangibles et convaincantes quant à cette curieuse décision ».

Assurer la résilience

En mars 2016, l'AFVT.org avait salué la création d'un Secrétariat d'État d'aide aux victimes, qui répondait, selon elle, à une réelle demande, malheureusement accentuée au lendemain de la série d'attentats ayant visé la France en 2015. « L'aide aux victimes doit s'articuler autour d'institutions dédiées au regard de la spécificité des besoins et des exigences. Un Secrétariat d'aide aux victimes doit également initier une politique de prévention afin de participer à prémunir la société contre de nouveaux drames, et ainsi assurer la résilience de tous ceux qui sont impactés par les crimes terroristes », rappelle l'association.

Source

Nos remerciements à Victoria Valentini

5 commentaires

  1. Posté par kitty le

    Ben voyons, les victimes doivent faire avec, par contre il faudrait peut être un secrétariat de l’aide aux réfugiés, ces pauvres bougres qui arrivent comme des grands mais qui n’ont jamais su se débrouiller chez eux. Alors ils viennent chez nous mendier. Leurs femmes là bas ben qu’elles se débrouillent.

  2. Posté par james le

    C’est honteux MACRON n’en a rien à foutre des victimes et aussi des Français il préfères ces amis islamistes et il est entrain de nous vendre à ces gens là honte à lui et à tout ces gens qui ont votés pour lui et une majorité sans lire son programme .

  3. Posté par Aude le

    Voilà un signal alarmant…..
    Aucune reconnaissance des victimes du terrorisme?
    J’ai une drôle de sensation concernant E.Macron….
    Il est francais….Neanmoins je ressens cet homme comme un Etre hors sol!!!!

  4. Posté par miranda le

    ETRANGE CETTE SUPPRESSION, alors que le risque d’attentats va en s’amplifiant.
    Peut-être que Mr MACRON veut « déconstruire » pour « mieux reconstruire », démontrant ainsi sa GRANDE vitalité au service des Français. L’image d’un homme EN ACTION.

  5. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    C’est normale – puisqu’on sait bien que les véritables victimes du terrorismes sont les musulmans, et eux sont déjà pris en charge par tous les autres ministères (famille, education, santé, intérieur, logement, etc), et du coup ce ministère devient redondant.
    Par ailleurs, sous Macron il n’y aura plus de terrorisme -comme il est en train de vendre la France et son avenir aux islamistes, il ne considère même pas nécessaire d’avoir un plan contre le terrorisme.
    Malheuresement cet arrogant inculte ne connait pas la fable « le scorpion et la grenouille » de La Fontaine, et mène la France vers l’abîme en chantant « En Marche! ».

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.