Allemagne – Pour combien de temps le parti de Merkel restera-t-il en tête ?

Michel Garroté
Politologue, blogueur
AfD-1

Angela-Merkel-1

Michel Garroté  --  En 2015, Angela Merkel a commis la terrible erreur de laisser entrer en Allemagne 1,3 million de migrants musulmans. L'aile droite de son parti, la CDU, y était opposée. La CSU bavaroise, qui est membre de la coalition au pouvoir à Berlin, y était également opposée. Et l'AfD, bien évidemment, y était totalement opposée. La CSU a même failli quitter la coalition. Depuis, Merkel a reconnu, à demi-mot, avoir commis une erreur en 2015. Mais elle a continué - et elle continue encore - de laisser  entrer en Allemagne des migrants musulmans.
-
Environ 60% des Allemands sont opposés à cette forme de migration. L'audiovisuel allemand (le service public ARD et ZDF) est utilisé par Merkel, pour défendre et valoriser, l'afflux de migrants. Des pressions sont exercées, sur la presse, afin de censurer toute information, sur les crimes et délits, perpétrés par des musulmans, en attente de régularisation ou d'expulsion.
-
La propagande gouvernementale contre Pediga et l'AfD bat son plein. L'on aurait été en droit d'attendre, que dans ce climat, l'AfD fasse d'excellents scores aux diverses élections régionales, dans les différents Länder. Or, il n'en est rien. L'AfD obtient - certes - plus de voix qu'auparavant ; mais sans réaliser une véritable percée.
-
Les sociaux-démocrates sont en baisse, ce qui une bonne nouvelle. La CDU remonte la pente, ce qui peut surprendre. Le fait majeur, face à la migration musulmane de masse, c'est que le peuple allemand ne se réveille pas. Du moins pas pour l'instant.
-
L'autre fait majeur, c'est que Merkel - quoi qu'elle puisse alléguer - continue de s'aligner, en matière d'immigration, sur les accords signés avec l'UE (comme si ces accords avaient une vocation éternelle et  infaillible) et sur ceux, moins connus du public (et pour cause...), convenus avec l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) et avec les Etats membres de cette organisation intégriste qui, soit dit en passant prône le Califat Universel (pas moins que ça...).
-
A propos des scores obtenus par les partis politiques, notons que les démocrates-chrétiens de la CDU ont remporté 33% des voix dans le Schleswig-Holstein, contre 26,2% pour le parti social-démocrate (SPD). Les Verts sont à 12,5%, le Parti libéral-démocrate FDP à 10,5% et l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) à 5,5%. Avec ce score, l’AfD entre au Parlement régional ; de fait, l'AfD entre ainsi - pour la douzième fois de suite - dans le Parlement d’un Land.
-
Les scores de la CDU et de l'AfD sont un sévère avertissement pour le nouveau président du parti social-démocrate, Martin Schulz, ancien président du Parlement européen, et, pour ses espoirs de faire vaciller Angela Merkel. Pour Schulz, il s'agit de la deuxième défaite consécutive dans une élection régionale cette année. Le SPD avait déjà été sévèrement battu en Sarre en mars.
-
Schulz, un brin arrogant et gauchisant, va devoir, à présent, affronter en position de faiblesse un test encore plus important pour lui : dans peu de temps, c'est en Rhénanie du Nord-Westphalie, l'Etat le plus peuplé du pays, que le SPD affronte un scrutin régional, le dernier avant l'élection législative, au niveau fédéral, du 24 septembre prochain.
-
A noter, également, que selon un tout récent sondage, effectué à l'échelle nationale par l'institut Insa pour le quotidien Bild, sondage publié le mardi 9 mai 2017, le SPD, partenaire minoritaire dans la coalition dirigée par la chancelière Angela Merkel, a perdu 1,5 point et dégringole à 27%. La coalition CDU-CSU compte encore de beaux jours devant elle. Mais pour combien de temps ?
-
Michel Garroté pour Les Observateurs, 10.5.2017
-

6 commentaires

  1. Posté par oxygène le

    Il n’y a aucune raison pour que les allemands se réveillent plus vite que les français qui eux, ont des années d’expérience avec cet « exotisme » imposé. A plus forte raison d’ailleurs, puisqu’ils n’ont plus d’enfants, donc après eux, le déluge… ou au mieux, le fatalisme face au nouvel Ordre Mondial.

  2. Posté par benz le

    L’europe va affronter ce que l’algerie a connu avec le FLN ET le GIA mais a beaucoup plus grande échelle il va falloir passer par un veritable film d’horreur pour que le peuple européens se réveille bon ben si il doit en être ainsi inchalla comme on dit si bien

  3. Posté par Bussy le

    @ Michèle
    Merci de m’avoir fait mieux découvrir ce plan Kalergi.
    J’ai jeté un coup d’oeil sur Wikipédia…. ça commençait pas trop mal, faire une Europe forte pour être indépendant des américains entre autres…. puis je suis arrivé à la partie « Idéalisme pratique » et là ça s’est gâté méchamment…. effectivement du métissage négroïdo-eurasien, on aura en fait plutôt un métissage négroïdo-balkano-maghrébin, métis dominés par une race supérieure issue de l’eugénisme….
    Etonnant qu’il ait eu des problèmes avec les nazis, je l’aurais assez vu copain avec le Dr Mengele !
    Par contre, les lauréats du prix ne semble avoir repris que les mauvais côtés du sinistre personnage, car paradoxalement, il semblait en faveur du droit d’initiative….. peut-être réservé qu’aux élites ?
    Est-ce que Merkel est fière d’avoir eu ce prix, si oui, est-elle vraiment pour l’eugénisme ou n’a-t-elle pas bien compris ce qu’elle recevait comme prix ?

  4. Posté par michèle le

    Ce n’est pas une erreur, c’est un plan qui est mis en application et à la virgule près.

    Le prix européen Coudenhove-Kalergi a été institué en son honneur. Tous les deux ans, il récompense les européistes qui se sont particulièrement distingués dans la poursuite de son Plan criminel. Parmi eux, nous trouvons des personnes du calibre d’Angela Merkel ou d’Herman van Rompuy.
    La Société Européenne Coudenhove-Kalergi a décerné le premier prix européen à Angela Merkel en 2010.
    Le 16 novembre2012 le prix Coudenhove-Kalergi a été décerné au président du Conseil européen Herman von Rompuy pendant un congrès spécial qui s’est déroulé à Vienne pour célébrer les 90 ans du mouvement paneuropéen.
    IL S AGIT DU GÉNOCIDE DES PEUPLES EUROPÉENS.
    http://resistantcitoyen.blog.tdg.ch/archive/2015/08/28/immigration-massive-le-plan-kalergi-de-destruction-des-peupl-269618.html

    Immigration massive: Le plan Kalergi de destruction des peuples européens.

    La migration massive que subit de plein fouet l’Europe est elle un hasard ?
    Est elle un mouvement spontané de populations ?
    Est elle dûment organisée et a t’elle été planifiée ?
    Mille migrants aujourd’hui, c’est dix milles demain, un millions après demain, et dix millions la semaine prochaine… Les routes de migrations deviendront des autoroutes à dix voies, et plus jamais le flux ne se tarira tant le réservoir de désœuvrés économique du moyen orient et de l’Afrique est un puits sans fond.
    Avez vous réellement conscience du dramatique de la situation ?
    Avez vous conscience que notre civilisation pluri millénaires, nos pays, nos cultures, vont totalement disparaître au profit d’une société multiculturelle, métissée, dés-identifiée, sans frontière, anxiogène, insécure, qui verra naître les ghettoïsations massive, le communautarisme ethnique, et les conflits sociaux et inter-ethniques ?
    Prenez quelques minutes de votre temps pour comprendre… QUI, COMMENT, et POURQUOI.
    Nous ne sommes pas dans le meilleur des monde de Huxley, ni dans 1984 de Orwell, ça n’est pas un scénario de science fiction, c’est actuel, c’est maintenant.

    95% des migrants sont des hommes, jeunes pour la plupart, ils ne fuient pas la guerre pour une grande majorité en laissant soigneusement femmes et enfants derrière eux « sous les bombes » mais la misère économique et le fait d’être des exclus dans leur propre société…
    L’élan migratoire est organisé, les réseaux de passeurs constitués et contrôlés, pour beaucoup payés par des entités troubles, liées à la CIA et à divers services de renseignements occidentaux atlantiste.

    Le roman de Jean RASPAIL est devenu une réalité, mais plus sournoise encore que l’écrit.
    Je vous le conseille.

    Laurent Leisi

    ***************************************************************************************************************

    LE PLAN KALERGI

    un génocide légal des peuples européens.

    Traduit de l’italien par: Winkelried. sitamnesty.

    L’immigration de masse est un phénomène dont les causes sont habilement cachées par le Système, et la propagande « multiethnique » s’efforce de nous persuader qu’elle est inévitable. Dans cet article, nous voulons vous démontrer une fois pour toute que cette immigration n’est pas un phénomène spontané. Ce que l’on voudrait nous faire croire comme étant une conséquence inéluctable de l’histoire est en réalité un plan étudié sur papier et préparé depuis des dizaines d’années pour détruire complètement le visage du Vieux continent.

    LA PANEUROPE
    Peu de gens savent qu’un des principaux protagoniste du processus européen est aussi celui qui a planifié et programmé le génocide des peuples européens. Il s’agit d’un obscur personnage dont les masses ignorent l’existence, mais que les « puissants » considèrent comme étant le père fondateur de l’Union Européenne. Son nom est Richard Coudenhove Kalergi. En coulisse, loin des projecteurs, il a réussi a attirer dans ses filets les plus importants chefs d’Etat. Ils soutiendront et feront la promotion de son projet d’unification européenne [1]. En 1922, il fonda à Vienne le mouvement « Paneuropéen », qui visait l’instauration d’un Nouvel Ordre Mondial basé sur une Fédération de Nations dirigée par les Etats-Unis. L’unification de l’Europe aurait été le premier pas vers un unique Gouvernement Mondial. Avec la montée du fascisme en Europe, le Plan a du être momentanément stoppé, et l’Union Paneuropéenne contrainte de se dissoudre. Mais, après la seconde guerre mondiale, Kalergi, grâce à une frénétique et infatigable activité, grâce aux appuis de Winston Churchill, de la loge maçonnique B’nai B’rith et d’importants quotidiens comme le New York Times, réussit à faire accepter son projet au gouvernement des USA.
    L’ESSENCE DU PLAN KALERGI
    Dans son livre « Praktischer Idealismus », Kalergi déclare que les habitants des futurs « Etats Unis d’Europe » ne seront plus les peuples originaires du Vieux Continent, mais plutôt une sorte de sous-humanité bestiale issue de mélanges raciaux. Il affirmait, sans demi-mesure, qu’il était nécessaire de « croiser » les peuples européens avec les Asiatiques et les Noirs, pour créer un troupeau multi-ethnique sans qualités spécifiques et facile à dominer pour les élites au pouvoir.
    Cité du livre:
    « L’homme du futur sera de sang mêlé. La future race eurasiato-negroïde, très semblable aux anciens Egyptiens, remplacera la multiplicité des peuples […][2]
    Voilà comment Gerd Honsik décrit l’essence du Plan Kalergi :
    Kalergi proclama qu’il fallait abolir le droit à l’autodétermination des peuples et, successivement, éliminer les nations en utilisant les mouvements ethniques séparatistes ou l’immigration allogène de masse.
    Pour que les élites puissent dominer l’Europe, il prévoyait de transformer les peuples homogènes en un peuple métissé; il attribuait aux métis des caractéristiques de cruauté et d’infidélité, entre autres. Ce peuple, selon lui, devait être créé et ce nouveau peuple métissé permettrait à l’élite de lui être supérieure.
    En éliminant d’abord la démocratie, à savoir le pouvoir du peuple, et ensuite le peuple lui-même avec le métissage, les Blancs devaient être remplacés par une race métissée facile à dominer.

    En abolissant le principe d’égalité de tous devant la loi et en préservant les minorités de toute critique, avec des lois extraordinaires les protégeant, on réussirait à contrôler les masses. Les politique de l’époque ont écouté Kalergi, les puissances occidentales se sont basées sur son Plan, les journaux et les services secrets américains ont financé ses projets. Les leaders de la politique européenne savent bien que c’est lui l’instigateur de cette Europe dirigée par Bruxelles et Maastricht. Kalergi, inconnu de l’opinion publique, […] est considéré comme le père de Maastricht et du multiculturalisme. Ce qui est révolutionnaire dans son Plan, est qu’il ne préconise pas un génocide pour atteindre le pouvoir, mais qu’il prévoit de créer des « sous-humains » qui, en raison de caractéristiques négatives comme [l’incapacité] et l’instabilité, toléreront et accepteront cette « noble race » [3] (ndt noble race = élite).
    DE KALERGI A NOS JOURS
    Bien qu’aucun livre d’école ne parle de Kalergi, ce sont ses idées qui ont inspiré l’Union Européenne d’aujourd’hui. Sa conviction que les peuples européens devaient être métissés avec les Noirs et les Asiatiques pour détruire leur identité et créer une unique race métissée, est à la base de toute la politique européenne face à l’intégration et à la défense des minorités.
    Le prix européen Coudenhove-Kalergi a été institué en son honneur. Tous les deux ans, il récompense les européistes qui se sont particulièrement distingués dans la poursuite de son Plan criminel. Parmi eux, nous trouvons des personnes du calibre d’Angela Merkel ou d’Herman van Rompuy.
    La Société Européenne Coudenhove-Kalergi a décerné le premier prix européen à Angela Merkel en 2010.
    Le 16 novembre2012 le prix Coudenhove-Kalergi a été décerné au président du Conseil européen Herman von Rompuy pendant un congrès spécial qui s’est déroulé à Vienne pour célébrer les 90 ans du mouvement paneuropéen.
    L’ONU pousse au génocide par ses constantes exhortations à accueillir des millions d’immigrés pour compenser la baisse de natalité en Europe. Un rapport de la division « Population » des Nations Unies à New-York (datant de janvier 2000), est intitulé : « Migrations de remplacement : une solution pour les populations vieillissantes et en déclin ».
    Selon ce rapport, l’Europe aurait besoin d’ici 2025 de 159 millions d’immigrés. On se demande comment il est possible de faire des estimations aussi précises, à moins que l’immigration ait été prévue et étudiée « sur papier ».
    En fait, il est sûr que la baisse de natalité chez nous pourrait facilement être inversée avec des mesures adaptées de soutien aux familles. Et il est tout aussi évident que ça n’est pas avec l’apport d’un patrimoine génétique différent que l’on protègera le patrimoine génétique européen, et qu’en agissant ainsi, on accélère sa disparition.
    Ainsi, l’unique but de ces mesures est de dénaturer complètement un peuple, de le transformer en un ensemble d’individus sans plus aucune cohésion ethnique, historique et culturelle.
    Bref, les thèses du Plan Kalergi ont constitué et constituent jusqu’à aujourd’hui labase de la politique officielle des gouvernements qui poussent au génocide des peuples européens à travers l’immigration de masse.
    G.Brock Chisholm, ex-directeur de l’OMS, nous montre qu’il a parfaitement appris la leçon de Kalergi quand il affirme :
    « Ce que les gens doivent développer en tous lieux, est le contrôle des naissances ET les mariages mixtes (inter-raciaux), dans le but de créer une seule race dans un monde unique et dépendant d’une autorité centrale« .[4]
    CONCLUSION
    Si nous regardons autour de nous, le Plan Kalergi semble s’être pleinement réalisé. Nous sommes au-devant d’une vraie tiers-mondisation de l’Europe.
    L’axiome de la « Nouvelle citoyenneté », c’est le multiculturalisme et le métissage forcé. Les Européens sont les naufragés du métissage, submergés par des hordes d’immigrés africains et asiatiques. Les mariages mixtes produisent chaque année des milliers d’individus métis : les « enfants de Kalergi ».
    Sous la double poussée de la désinformation et de l’abêtissement du peuple, grâce aux moyens de communication de masse, on a poussé les Européens à renier leurs propres origines, à oublier leurs propres identités ethniques. Les partisans de la globalisation s’efforcent de se convaincre que, renoncer à sa propre identité, est un acte progressiste et humanitaire, que le « racisme » est erroné, mais uniquement parce qu’ils aimeraient faire de nous des consommateurs aveugles.

    En ces temps, il est plus que jamais nécessaire de réagir aux mensonges du Système, de réveiller l’esprit de rébellion chez les Européens. Il va falloir mettre sous les yeux de tous que l’intégration [de l’immigration de masse] équivaut à un génocide.

  5. Posté par Cri-cri le

    Les bien nommés « merdias », voila la cause du malheur des peuples européens. Tant qu’ils ne seront pas touchés dans leur chair et leur sang par les joies de l’immigration et qu’ils continueront à mentir sans vergogne au lieu de tirer la sonnette d’alarme, comme cela est leur devoir et le sens meme de leur profession, les gens trop crédules et trop culpabilisés continueront à voter CONTRE leur propre intérêt. Je suis triste et de plus en plus pessimiste.
    Merkel est une criminelle. chaque viol, chaque meurtre commis par des envahisseurs sont de sa seule et unique responsabilité.

  6. Posté par Claire le

    Merkel risque de rester longtemps au pouvoir, d’une part parce qu’elle est soutenue par la caste politico-médiatique mondialiste, d’autre part parce qu’elle n’a pas d’opposition suffisamment nombreuse et constituée, les Allemands ayant également été bien décérébrés après la seconde guerre mondiale, encore plus que les Français. Par ailleurs, si Schulz était élu, ce serait bonnet blanc et blanc bonnet.
    Aucun espoir à avoir, l’UE a un bel avenir dictatorial devant elle, surtout depuis l’élection de Macron qui va s’aligner sur les positions de Merkel/Juncker.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.