Amnesty et la Croix-Rouge dénoncent une nouvelle fois les conditions d’incarcération du centre de renvoi de Granges

amnesty

Les sections valaisannes d’Amnesty International et de la Croix-Rouge dénoncent à nouveau les conditions d’enfermement qui régissent les détenus administratifs du Centre LMC de Granges. Selon elles, le centre n’est pas adapté pour des ressortissants étrangers en attente d'un renvoi.

Suite

12 commentaires

  1. Posté par Hexgradior le

    La Croix-Rouge? Encore une officine mondialiste au même titre qu’Amnesty. Bref à boycotter tout simplement…

  2. Posté par Vengeur le

    Ce que vous ne semblez pas savoir, c’est qu’il existe CR Industrie, comprenez Croix Rouge Industrie… renseignez vous et vous comprendrez beaucoup de choses. Soros, Conseil Fédéral, et tout le beau monde qui est mouillé jusqu’aux os dans ce bordel mondial…prenez la peine de chercher et de comprendre.

  3. Posté par JeanDa le

    Il faut VIRER CES MALPROPRES DE SUISSE et les poursuivre pour
    UTILISATION FRAUDULEUSE DE LA CROIX-ROUGE D’HENRI DUNANT !

  4. Posté par rikiki le

    Il faut être fou pour verser de l’argent à la Croix-Rouge sachant qu’à peine 20% du don arrive où il est attendu. Le reste, des dirigeants grassement payés voyageant en première classe… Amnesty, le même business !

  5. Posté par Claire le

    La plupart des ONG sont des repaires de gauchistes islamophiles à boycotter de toute urgence, Croix-rouge incluse. En France ces groupuscules prétendument humanitaires aident essentiellement les immigrés allogènes et laissent crever les Français de souche. A fuir.

  6. Posté par Sergio le

    Quand on a vu dans divers pays déshérités les personnels des ONG se la couler douce dans leurs gros 4 x 4. On comprend qu’elles sont obligées de se faire un peu de pub étant donné l’image détestable qu’elles traînent. De critiquer la Suisse, c’est stratégique, mais c’est surtout l’Hôpital qui se fout de la charité.

  7. Posté par Maurice le

    Je ne crois pas que la Croix-Rouge soit soumise à Soros, mais on ne sait jamais, car il a déjà infiltré, en les appâtant financièrement, bien des O.N.G. créées avant qu’il s’en mêle.

  8. Posté par Le Taz le

    Mais que l’on interdise cette ONG en Suisse. Qu’ils aillent se battre contre les conditions de détention des prisonniers en Afrique, au Moyen-Orient et aux USA, par exemple… Cette Manon Schick et son maître Soros commencent vraiment à nous gaver menu !!!

  9. Posté par JeanDa le

    La Croix-Rouge est aussi financée par Soros ?
    Beurk !

  10. Posté par Mady le

    Il ne faut pas les faire attendre, on les renvoie tout de suite et le problème est résolu. Ils peuvent les prendre chez eux en attendant leur départ, qui n’aura peut-être même pas lieu. Marre, marre et encore une fois de tous ces profiteurs.

  11. Posté par Carole le

    Qu’ils les prennent chez eux…

  12. Posté par Maurice le

    D’après l’article du Nouvelliste, le Maroc serait un pays en guerre…
    Qu’Amnesty-international se mêle de cela, c’est son boulot, puisque ses adeptes sont embauchés par George Soros pour semer le désordre un peu partout et ne dénoncer que ce qui les arrange.
    Mais que la Croix-Rouge s’en mêle, c’est plus grave : c’est une ingérence dans le choix politique d’un canton et cela la discrédite. La justice d’un canton a le droit de condamner un type arrivé ici pour ses propres intérêts et qui met le feu à son asile en mettant en danger les autres occupants !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.