Finkielkraut: « Le vivre-ensemble est un leurre, nous n’en sommes pas encore à la guerre civile mais à la guerre des yeux »

post_thumb_default

 

Alain Finkielkraut: "Le vivre-ensemble est un leurre, nous n'en sommes pas à la guerre civile mais à la guerre des yeux" #lesmatins — Matins FranceCulture (@Lesmatinsfcult) April 18, 2017 France Culture

Cet article Finkielkraut: « Le vivre-ensemble est un leurre, nous n’en sommes pas encore à la guerre civile mais à la guerre des yeux » est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Merci à Mr FRINKELKRAUT.

    QUAND ON RESTAURERA LA DIGINITE DE LA REPUBLIQUE, ET DE LA FRANCE beaucoup de citoyens français d’origine et français d’adoption se sentiront mieux dans leur âme. Mais ce n’est hélas pas pour aujourd’hui.

    Mais nous avons dans le présent (mais pas forcément pour l’avenir) des « mondialistes » qui ne cessent de vouloir l’abattre cette âme francaise et républicaine. Notamment par l’invasion multiculturelle qui doit absolument éteindre cette âme française trop vivante.

    Il est vrai qu’en général, ceux qui représentent cette tendance, A l’ABATTAGE, sont surtout issus du monde de la finance et de la caste « mondialiste.. Ceci explique cela.

    L’humain et « l’harmonie de sa culture » n’est pas le souci majeur pour les gens issus de ce système, au point que L’UN DES LEUR Mr Macron en a donné un exemple « éblouissant » lors de sa visite en Algérie, promettant,( après avoir déclaré « que le colonialisme était un crime contre l’humanité), de poursuivre chaque famille de pieds-noirs pour crime contre l’humanité et de dire « j’en prends l’engagement devant vous ».

    Si ce Monsieur Macron s »était documenté, il aurait sû que les colons propriétaires des terres étaient une minorité et que la majorité de ceux qu’on a englobé dans l’appellation de « pieds noirs » se composait de milliers et milliers de gens aux professions simples et utiles : plombier, electricien, épicier, boulanger, maçons, faiseurs de route, infirmières, magasiniers, aides soignantes, etc…sûrement pas des colonisateurs agressifs ou meurtriers.

    QUAND DECIDEREZ VOUS DE L’INSTAURATION DU TRIBUNAL QUI JUGERA CES PETITES GENS, MR MACRON FINANCIER DE CULTURE?
    .
    Ses propos dangereux démontrent son indifférence à l’égard « des pieds-noirs d’une part », mais surtout une indifférence qui s’adressera à l’égard des citoyens français qui devront se soumettre à son programme d’immigration massive future qui détériorera encore plus le vivre ensemble.

  2. Posté par Claire le

    Le vivre-ensemble est une utopie. Tous les animaux qui vivent en groupe rejettent systématiquement tout individu venant de l’extérieur, allant parfois jusqu’à le tuer, ce y compris chez les primates, qui nous ressemblent le plus.
    Les tribus qui vivent encore à l’âge de pierre font de même. Tout nouvel arrivant est automatiquement perçu comme un danger. C’est une simple mesure de sauvegarde du groupe.
    La société américaine du « melting-pot » n’a en fait rien mixé ni mélangé du tout. Les noirs, les latinos et les blancs vivent séparément. Seules quelques pseudo élites se mélangent un peu mais cela reste l’exception. Il n’est que de voir le merveilleux couple Obama, pas très mélangé!
    Il est d’ailleurs à remarquer que la plupart des gens qui prônent le vivre-ensemble, le multiculturalisme, le métissage, s’empressent en général de pratiquer l’entre-soi!
    Vouloir faire vivre ensemble des gens qui ont des cultures et des religions diamétralement opposées ne peut mener, au mieux, qu’au communautarisme (c’est le cas des asiatiques, qui ne gênent personne mais qui vivent entre eux), au pire aux affrontements. Nous sommes en bonne voie.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.