Italie. Turin: 60 Maghrébins prennent d’assaut un train durant 5 heures (Vidéo)

Italie

Christian Hofer: Voici les "pauvres mineurs africains" que l'Europe doit accepter selon les socialistes: "l'innocence, la naïveté, la pureté, sans aucun moyen de défense..."

**********

Les passagers d'un train pris en otage par un gang durant 5 heures.

"Soixante Maghrébins" sèment la panique dans le train régional de Ventimiglia-Turin avec des couteaux.

Environ 300 passagers ont eu le malheur de voyager dans le train régional de Ventimiglia-Turin le dimanche de Pâques. Une bande de soixante étrangers dont de nombreux mineurs, comme le raconte une voyageuse nommée Simona au journal « La Stampa », a causé des dommages dans un compartiment et des agressions.

La police des chemins de fer a réussi à identifier quelques ressortissants étrangers extra-européens, qui sont toutefois restés libres. Pendant ce temps, la compagnie ferroviaire a confirmé les dommages subis dans le train régional.

 

 

« Ce fut un voyage traumatisant. Je prends toujours le train pour aller à la mer, mais je n'avais jamais vu un tel spectacle », explique Simona.

Dans son témoignage, elle raconte que « le cauchemar a commencé à l'arrivée à Finale. A ce moment, un groupe de jeunes est monté dans le train. Il y en avait tant, je pense que c'était des Nord-Africains, je crois qu'ils étaient tous des mineurs.

Des filles italiennes en état d'ébriété les accompagnaient, ils ont continué à se déplacer à travers les compartiments et à proximité des toilettes pour éviter d'être trouvés par le contrôleur. La situation a dégénéré lorsque « l'une des jeunes fille a commencé à crier parce qu'un Maghrébin lui serrait les mains autour du cou.

"Un couple de retraités a demandé l'intervention du chef de train, et nous nous sommes arrêtés à la gare de Cengio. A ce moment - poursuit Simona - il y avait la police et ils ont fait descendre le groupe. Les ambulances sont arrivées. Trois filles ont été retenues: elles avaient 14 ans."

(...)

« Après près d'une heure et demie, le régional est reparti - déclare Simona - mais les soixante Maghrébins sont aussi remontés à bord du train. En fin de compte, ils n'ont même pas reçu une amende et ils ont passé le restant du voyage à se moquer de tous les autres passagers." Ils ont dit "Tu as vu? Ils peuvent rien faire".

Avant d'arriver à Turin, avec plusieurs heures de retard "ils ont laissé éclater leur colère sur les sièges du compartiment, en les déchirant avec des couteaux, et dans les toilettes rendues totalement inutilisables.

(...)

 

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

15 commentaires

  1. Posté par Palador le

    Excellent article Christian Hoffer, tout est dit :)

  2. Posté par Maria le

    A quand les ONG, l’ONU surtout, vont-ils enrayer tte possibilite de se fournir des armes –
    Il suffit de vouloir – tout est controle alors que l’argent des armes soit utilise pour construire et non detruire
    commencons par le debut…
    Et pour ttes ces personnes qui veulent rejoindre l’Europe il serait judicieux de les retenir avant leur ambarcation pour l’Europe et organiser sur place avant leur embarcation voire meme deja avant leur depart du pays d’ou ils viennent, des centres ou ces jeunes seraient recueillis, ou on les ferait travailler tout en les formant pour qu’ils deviennent des personnes responsables – le chemin est long mais pas plus long que le chemin que ces jeunes empruntent actuellement.

  3. Posté par Palador le

    Turin, ville du nord, près de la frontière Suisse…Tout est dit :)

  4. Posté par Palador le

    Avec tout les idiots utiles qui les amènent par cargos entiers tout ceci financé par les OMG. Destination unique: Lampedusa.

  5. Posté par Marc le

    Révoltant… aucune mesures judiciaires prises contre eux …l’islam ne leur a jamais enseigné le respect et la police sur ordre d’un gouvernement de lâches ne font rien contre eux … alors ils vont recommencer jusqu’à temps qu’ils commettent l’irréparable….Socialisme rime maintenant avec pro -islam et anarchie

  6. Posté par miranda le

    PLUS LE NOMBRE AUGMENTERA moins il y aura possibilité de réaction puisqu’il Y A manque des moyens en police et en justice.

    lorsque les incivilités auront atteint un niveau critique, tout comme au LIBAN quand les libanais étaient en réel danger,
    devrons-nous comme eux, commencer à créer des milices d’auto-défense.

    C’est peut-être cela que veulent les états d »Europe, au lieu de former des milliers, voire des millions d’appelés (pour un service national de sécurité) pour nous protéger.

    Va-t-on se laisser humilier? Doit-on se mettre à genoux pour obtenir une protection?
    A moins que cette non-intervention, cette non-réaction des états exprime le désir de nous voir épuisés, tétanisés soumis. PRETS POUR LE GRAND REMPLACEMENT qui donnera
    des individus sans racine les uns, les autres, en somme le mouton mondialisé DEMANDE PAR SA MAJESTE DOMINANTE MONDIALE quelque part dans sa ou ses tours d’ivoire.

  7. Posté par Bussy le

    @ Christian Hofer
    A moins de trouver un moyen de fermer les sites de ré-information, ça sera difficile de mettre la faute sur les lanceurs d’alerte !
    Des arguments du genre « tout se serait bien passé si on les avait mieux accueillis » ou encore « ces pauvres gens ont été cassés par la colonisation, normal qu’ils soient complètement incultes et violents, il aurait fallu engager plus de moyens pour les éduquer et les mettre à niveau » ne tiendront pas la route vu l’importance de l’invasion et l’âge des migrants.
    Comme avec des Macron, Merkel ou Schulz, l’invasion massive de l’Europe par des parasites va continuer voire même s’intensifier, on va très vite arriver au point de rupture, et là je pense qu’on assistera à un gigantesque retournage de vestes, les collabos étant débordés à la fois par les migrants de plus en plus agressifs car de moins en moins choyés, et par les peuples européens sortant de leur torpeur et sifflant brutalement la fin de la récréation !

  8. Posté par colt seavers le

    merci les socialistes au pouvoir dans tous les pays …

  9. Posté par Jean-Francois Morf le

    Mahomet leur a dit de se servir…

  10. Posté par hofer le

    Complètement ahurissant ! L’ordre n’existe plus, ni la justice, il n’y a plus de Pouvoir…. Un Mussolini ne serait pas du luxe ! On en arrive à penser ça ! Et la faute à qui ? A tous ceux qui favorisent cet envahissement ! DES TRAÎTRES !

  11. Posté par Béatrice le

    Ce genre d’incident ne risque pas de se produire en Russie. Poutine n’est déjà pas assez idiot pour ouvrir les frontières à ces sauvages.

  12. Posté par Maurice le

    Ah, mince, Christian Hofer, vos huit points sont un résumé de cette réalité inéluctable dans laquelle les gouvernements nous enfoncent aveuglément, et ça fait froid dans le dos.
    Et oui, merci à Schwarze Rose pour tous ses articles et traductions – cette rose tire-t-elle son nom du chant des légionnaires du même nom :
    http://www.carnetdechants.fr/modules/news/article.php?storyid=385

  13. Posté par Christian Hofer le

    Bien évidemment, dans un autre article italien, on apprend qu’ils étaient sans billet. Mais cela n’a pas empêché les policiers de les laisser totalement libres.

    « E, nonostante fossero senza biglietto, i 50 minorenni sono rimasti a bordo fino a Porta Nuova »

    « Et, malgré qu’ils fussent sans billet, les 50 mineurs sont restés à bord jusqu’à la Porta Nuova »

    http://www.corriere.it/cronache/17_aprile_18/treno-ostaggio-un-gruppo-vandali-viaggio-incubo-regionale-savona-torino-f3cf6fa4-241b-11e7-9ccc-1412672da04e.shtml

  14. Posté par Christian Hofer le

    Article très intéressant sur tous les plans et merci à Schwarze Rose de nous donner autant de son temps:

    1. Les autochtones, pourtant en surnombre mais hélas vieillissants, n’ont plus aucune force/courage pour s’opposer à des Africains très jeunes et violents.

    2. La police ne protège pas les Européens et est dépassée par les événements.

    3. Les migrants se régalent de notre faiblesse, savent à quel point nous n’avons aucune défense et provoquent sans rencontrer aucune limite

    4. Il n’y a aucun respect du pays d’accueil, aucune reconnaissance. La gentillesse est perçue comme une faiblesse.

    5. Nos juges ne condamnent pas ou peu ceux qui aident à l’invasion, comme cela a été le cas avec la socialiste tessinoise.

    6. Pendant ce temps, la gauche continue sa propagande dans les établissements scolaires en se fichant éperdument de nos victimes et en usant de notre argent contre notre propre patrie, notre propre sécurité.

    7. Nos dirigeants savent très bien ce qui se passe et préfèrent nous désarmer que de défendre nos terres, nos femmes, nos personnes âgées.

    8. Si nous ne nous débarrassons pas du socialisme et autres partis mondialistes, nous allons disparaître et nos enfants ne nous pardonneront jamais ce que nous avons laissé faire.

    etc. etc.

    « Tout cela va très très bien finir… »

    Mais le pire, j’en suis certain, étant qu’ils trouveront un moyen d’accuser la droite patriote de ce qui s’est passé.

  15. Posté par Maurice le

    Un incident « mineur », comme ceux qui l’ont provoqué, qui ne vaudra même pas un interligne dans la presse officielle. Faut pas affoler les gens, et surtout faut pas qu’ils sachent ce qui les attend.
    Et ces petites péronnelles italiennes ivres, accrochées aux basques de de ces « noirs » individus, elles feraient mieux de lire Oriana Fallaci, particulièrement « la Rage et l’orgueil », paru en 2002, dans lequel on reconnaît tout ce qui se passe actuellement, même si à partir de cette date la presse officielle a refusé, contrairement aux populations, d’accueillir positivement cet ouvrage.
    http://madame.lefigaro.fr/societe/mais-qui-etait-vraiment-oriana-fallaci-040815-97666

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.