Criminalité, médias et autruches

autruche

Par Xavier Raufer

ICÔNE gauche-caviar, ex-directeur de Charlie Hebdo et de France Inter, Philippe Val assène la sentence : "La presse agonise. Elle est sous perfusion de l'Etat et de financiers de plus en plus baroques". Pour Mediapart (11/10/16), la presse d'information est "en putréfaction... vendue au
capitalisme financier". Connivence et accointances : au total, ce mimétique banc-de-sardines dit la même chose, au même instant, dans le même sens.
.
Un sondage après l'autre, les citoyens crient que la presse "ne résiste pas aux pressions du pouvoir" (67%) ou du fric (58%). Les lecteurs de moins de 35 ans ? C'est pire : 70% ont perdu confiance. Question en direct sur RMC le 13 décembre passé (7958 votants) : les médias nous mentent ? Oui, 91% !
Les sondés dénonçant les manipulations, l'occultation des faits, leur tri arbitraire et partisan. Flèche du Parthe d'un pilier de France Culture : Brice Couturier crucifie (19/08/16) "ces personnages arrogants quoiqu'incultes, qui méprisent les faits, les chiffres, la réalité..."- les
bobo-journalistes, bien sûr.
.
A la botte de MM. Niel, Drahi & co., ce "Parti des Médias" entretenu et déconsidéré oblitère le réel-d'abord, en matière de sécurité. Il balaie, comme d'anodins "faits-divers", une criminalité qu'il occulte hystériquement.
Voici comment :
.
- Matraquage d' "édulcorants sémantiques", mots creux visant à endormir le lecteur, "personne
" (au lieu de bandit, violeur, assassin, malfaiteur) ; "produits " (au lieu de cocaïne, héroïne, ecstasy) ; toujours parler de "délinquant", jamais de "criminel",
.
- Oblitération bienséante de l'origine des bandits : toujours donner les noms exotiques des victimes, jamais celui des assassins ; oubli de la dimension clanique ou tribale, ou des fratries,
dans les diasporas criminalisées,
.
- Flagrant truquage, comme de donner pour "Roumains" ou "Bosniaques", les nomades criminalisés issus des Balkans,
.
- Etouffement de toute tentative d'exposer le coût réel du crime en France,
.
- Adhésion fanatique à l'inepte "culture de l'excuse", expliquant tout crime par la misère sociale, le chômage et le racisme-monochrome.
.
Dans un rare élan de lucidité, Le Monde écrivait (21/10/2016) que "L'occultation et le déni sont les pires manières de comprendre et d'agir".
Une sagesse que ce quotidien, et d'autres du "Parti des Médias", ferait bien de s'appliquer à lui- même.
.
Xavier Raufer - avril 2017

4 commentaires

  1. Posté par yves le

    Chantal,
    Votre analyse me fait irrésistiblement penser à André Pousse dans la 7ème Compagnie.

  2. Posté par chantal le

    http://lacaste3points.eklablog.com/le-franc-mac-macron-et-les-rothschild-a128049032

    Le monde politique est gangrené par la mafia maçonnique qui participe à la dégénérescence de la société.Mais la mafia maçonnique est étroitement imbriquée avec les puissances financières qui dirigent le monde.C’est ainsi que Macron s’est hissé aux plus hauts postes dans la banque Rothschild grâce à la mafia maçonnique et s’est enrichi en servant cette oligarchie judéo maçonnique.Ceci,en effectuant les fusions acquisitions de sociétés.Georges Pompidou,ancien directeur général de la banque Rothschild est devenu Président de la République Française en 1969.

    Avec son ministre des Finances Giscard d’Estaing,il élabora la loi du 3 janvier 1973 qui dans son article 25,interdit à la banque de France de faire crédit à l’Etat.

    Ceci a conduit la France à faire appel aux banques privées,dont la banque Rothschild et à payer des intérêts.

    Auparavant,l’Etat empruntait à la Banque de France sans payer d’intérêts.

    Cette loi Pompidou/Giscard/Rothschild est à l’origine de la dette publique.Or,voici que Mr Macron,agent de la banque Rothschild aspire à être Président de la République lors des prochaines élections en Mai 2017.En effet,c’est un Monsieur qui veut massacrer le service public en supprimant les fonctionnaires,en privatisant tout pour enrichir l’oligarchie.Mais ce n’est pas suffisant,il faut aussi supprimer la sécurité sociale et la privatiser pour faire se gorger et se vautrer dans des montagnes de fric les assurances privées.Il veut aussi affamer la classe ouvrière et le peuple en allongeant l’âge du départ à la retraite.En effet,une fois que les ouvriers seront morts précocement par la surexploitation au travail,il n’y aura plus de retraites à payer.Ceux qui survivront seront réduits à la misère.

    En effet,il ‘y a plus de travail.Et passé 50 ans vous êtes reconnu comme trop vieux,pas assez rentable.Les entreprises délocalisent à l’étranger,là où la main d’oeuvre est moins chère,grâce à la concurrence sauvage instaurée,prévue par l’oligarchie qui a fondé l’Europe.

    Et de plus les robots et l’informatique remplacent le travail humain.Déjà le métier de caissière est condamné,pour ne citer qu’un exemple.Fillon est lui aussi à rattacher à la mafia maçonnique. Macron est donc en réalité un membre de la mafia maçonnique et mondialiste.
    La différence entre Macron et Fillon c’est que :
    Macron est protégé par le cabinet noir de Hollande, manœuvrant la justice et les médias.
    Pourtant ils ont le même programme dicté par la communauté économique Européenne.
    A la différence que Macron veut accélérer le remplacement du peuple de France par une arrivée massive de migrants.
    Néanmoins Macron et Fillon sont actionnés par la marionnettiste Merkel. En fait nous allons voter pour des guignols animés par Merkel. En fait, ils ne pensent pensent qu’à leur carrière, en nous faisant croire qu’ils œuvrent dans notre intérêt.
    En fait en affichant leur adversité par les médias, sur des affaires virtuelles, ils ont évité de nous révéler le but de leur programme électoral.

     » massacrer le service public en supprimant les fonctionnaires,en privatisant tout pour enrichir l’oligarchie.Mais ce n’est pas suffisant,il faut aussi supprimer la sécurité sociale et la privatiser pour faire se gorger et se vautrer dans des montagnes de fric les assurances privées.Il veut aussi affamer la classe ouvrière et le peuple en allongeant l’âge du départ à la retraite.En effet,une fois que les ouvriers seront morts précocement par la surexploitation au travail,il n’y aura plus de retraites à payer.Ceux qui survivront seront réduits à la misère.

    En effet,il ‘y a plus de travail.Et passé 50 ans vous êtes reconnu comme trop vieux,pas assez rentable.Les entreprises délocalisent à l’étranger,là où la main d’œuvre est moins chère,grâce à la concurrence sauvage instaurée,prévue par l’oligarchie qui a fondé l’Europe. »

    VOTER POUR MACRON OU FILLON C EST SE METTRE UNE BALLE DANS LE PIED.
    Si vous ne votez pas MARINE VOILA CE QUE SERA L AVENIR QUE VOUS AUREZ CHOISI POUR VOS ENFANTS:

    http://www.politikversagen.net/frankreich-faellt

  3. Posté par miranda le

    ADHESION FANATIQUE A L’INEPTE  » Culture de l’excuse » expliquant tout crime par la misère sociale, le chômage et le racisme monochrome.
    Merci, pour cette formule on ne peut plus UTILE par les temps LAXISTES QUI COURENT où les valeurs semblent à l’abandon.
    Une mamy qui avait vu les guerres, le travail ouvrier, les difficultés financières, les maladies me disait un jour : PAUVRETE N’EST PAS VICE. Voulant dire par là, que ce n’est parce que l’on est pauvre ou modeste que l’on ne doit pas se respecter ou respecter l’autre. C’était une belle âme et une âme forte.
    Aujourd’hui, la violence faite à autrui, d’où qu’elle vienne suscite surtout l’indifférence.

  4. Posté par Bussy le

    Ce banc de sardines incultes, puantes et vendues finira avec d’autres collabos sur un autre genre de banc… à Nuremberg !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.