Allemagne. Comment Merkel a perdu le contrôle de la crise des migrants

Robin Alexander Die Getriebenen

Allemagne. Comment Merkel a perdu le contrôle de la crise des migrants

Le livre "L'engrenage - Merkel ou la politique d'asile", du correspondant de Die Welt Robin Alexander, est en tête des livres les plus vendus en Allemagne. Selon ce journaliste, qui accompagne les déplacements de la chancelière depuis des années, il en aurait fallu de peu que la vague des envahisseurs de septembre 2015 n'ait pas du tout atteint l'Allemagne. En effet, tout avait été préparé, à la demande du gouvernement bavarois, pour les arrêter à la frontière. Mais au dernier moment, les dirigeants du gouvernement fédéral n'ont pas appliqué les mesures de fermeture de la frontière promises à la Bavière, dont le désappointement a été tel qu'elle fut à deux doigts de faire sécession de l'Allemagne, ainsi que le précise un autre livre, "La Huitième Plaie", dont nous reparlerons.
-http://www.focus.de/politik/deutschland/buch-zeigt-das-politische-versagen-der-bundesregierung-die-getriebenen-wie-merkel-in-der-fluechtlingskrise-die-kontrolle-verlor_id_6875876.html-

Traduction (Claude Haenggli) :  Les responsables politiques ne purent se résoudre à renvoyer tous ceux qui voulaient entrer en Allemagne sans y avoir droit, entre autres les demandeurs d'asile. En fait, le gouvernement de la République fédérale d'Allemagne aurait dû appliquer l'accord de Dublin, car presque tous venaient d'un pays tiers, l'Autriche, où ils étaient en sécurité. Mais finalement la crainte d'avoir un chaos à la frontière fut la plus forte, car cela aurait pu provoquer des images négatives faisant le tour du monde et désavouant la politique d'accueil de l'Allemagne (...) Si l'auteur n'avait pas décrit la réalité en la respectant dans tous ses détails, son livre aurait pu aussi servir de trame pour un roman noir.

Claude Haenggli, 12.4.20217

 

 

 

 

3 commentaires

  1. Posté par Le Taz le

    @ UnOurs
    Excellente question, peut-être l’affaire Volkswagen, il faudrait vérifier les dates… Cette affaire relève de la guerre économique, si les ingénieurs allemands ont du magouiller pour respecter les niveaux d’émission dicter par les pseudos experts de l’UE, pensez-vous sérieusement que les ingénieurs italiens et français ont fait mieux ??? Ca sent l’enfumage à plein nez !

  2. Posté par UnOurs le

    Il y a quand même un vrai mystère là-dessus.
    Deux mois avant l’ouverture des frontières allemandes aux « migrants », Angela Merkel faisait pleurer une petite « migrante » dans une école, en lui disant qu’elle n’avait pas sa place en Allemagne. Et ensuite, l’exact contraire, « Deutschland, opération portes ouvertes ». Que s’est-il passé entre deux ?

  3. Posté par Bussy le

    Enfumage à l’approche des élections !
    Sinon, l’Allemagne, toute puissante en Europe, donnerait l’ordre aux Italiens et autres ONG d’arrêter d’aller en chercher !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.