A propos des Observateurs – Prendre le temps de lire avant de critiquer

Michel Garroté
Politologue, blogueur
LesObservateurs

    
Michel Garroté  --  Sur Les Observateurs, le 5 avril, je publiais "Attaque chimique en Syrie - Chercher le vrai coupable". Encore sur le même site, le lendemain 6 avril, je publiais "Est-ce que ce sont les islamistes qui profitent de l’attaque chimique en Syrie ?". Toujours sur le même site, le lendemain 7 avril, je publiais "Guerre fratricide entre Organisations Musulmanes de France". Bref, les 5, 6 et 7 avril, j'ai publié trois analyses, dont on peut constater, si l'on prend le temps de les lire calmement, qu'elles se complètent.
-
Or, les commentaires publiés par certains lecteurs, trahissent le fait qu'ils n'ont visiblement pas lu calmement ces trois analyses, et, de ce fait, leurs commentaires sont, en quelques sorte, à côté de la plaque. En effet, ces commentaires ignorent ou feignent d'ignorer certains passages-clé de mes analyses, et, fort de cette ignorance, ces mêmes commentaires m'attribuent, sans motif valable, des intentions et des convictions que je n'ai pas.
-
A cet égard, j'aimerais tout de même rappeler que l'ensemble des contributeurs de Les Observateurs font, du lundi au vendredi, du bénévolat gratuit et donc non-rémunéré. En retour, ces contributeurs apprécieraient que les lecteurs, avant de publier des commentaires, décalés ou pas, prennent au moins la peine de nous lire en entier.
-
Ou alors, ils se contentent d'une lecture partielle et superficielle, ce qui est leur droit, mais dans ce cas, ils sont priés de s'abstenir de nous prendre à parti et de nous attribuer, à tort, des raisonnements et des pensées que nous n'avons pas.
-
Enfin, j'apprécierais, aussi  --  peut-être même surtout  --  qu'un plus grand nombre de nos lecteurs fassent, spontanément et à intervalle régulier, des dons financiers substantiel, afin que Les Observateurs puissent continuer d'exister, tout simplement. A bon entendeur, salut !
-
Michel Garroté
-

5 commentaires

  1. Posté par Héradote le

    Médias neutres, on peut toujours rêver.
    Les médias nous abreuvent, avec un bel ensemble, de reproches adressés à la Russie pour son utilisation du droit de veto au conseil de sécurité.
    8 fois sur la Syrie, nous assènent les journalistes indignés.
    Pour une information neutre et dépourvue d’émotion, il serait bon que tout journaliste digne de ce nom mentionne que les USA ont utilisé ce droit 13 fois pour bloquer des résolutions concernant la politique de colonisation d’Israël
    Extrait :

    Les États-Unis utilisent pour la première fois leur droit de veto en 1970, à propos de la crise en Rhodésie. La première fois qu’ils utilisent seuls le veto se passe en 1972, pour éviter une résolution censurant Israël. Depuis lors, c’est devenu le plus important utilisateur du veto, principalement contre des résolutions critiquant la politique d’Israël, à l’exception de la Résolution 2334 du Conseil de sécurité votée en décembre 20164. C’est une cause de friction continuelle entre l’Assemblée générale et le Conseil de sécurité.

  2. Posté par aldo le

    Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. C’est difficile mais c’est aussi une conclusion à tirer. Mêmes les commentateurs ne sont pas lus en raison de la vitesse de passage de l’information et de la multiplicité des articles qui profitent aux intoxicateurs de la presse officielle. Et dans cette floraison d’actualités, il est bien difficile de savoir ce qui est important ou secondaire. Ce n’est qu’après publication et temps passé, qu’on peut mieux discerner la véritable valeur des certaines informations.

  3. Posté par Francoise le

    Je vous suis très reconnaissante pour le travail que vous fournissez. J’apprécie votre site et, croyez-moi, je vous soutiendrais sur-le-champ et généreusement si je le pouvais.
    Bien que je travaille (à mi-temps seulement parce que je ne trouve pas mieux), je ne peux m’offrir que le strict minimum. Je ne vis pas. Je survis. Me nourrir est un problème. Au lieu d’aller acheter un petit pain en bas de chez moi, je vais à la supérette qui se trouve à presque 15 minutes, parce là-bas il coûte 13 centimes au lieu de 33. M’habiller en est un plus grand encore. Me chauffer? Il n’en est pratiquement pas question. Je me couvre bien et n’ouvre le radiateur que dans une seule pièce quand je ne tiens plus. Mes meubles viennent de Caritas… Mes loisirs? Internet et promenades, quoi que, ne me sentant plus en sécurité, je renonce à ces dernières depuis une bonne année. J’appartiens à la catégorie des allemands pauvres.
    Dans peu je serai à la retraite et ma situation ne sera pas meilleure. Ma pension sera ridiculement faible, ce qui m’obligera à travailler tant que mes forces me le permettront, et tant qu’un employeur voudra bien de moi.
    Je suis pourtant cultivée; j’ai fait des études; j’ai beaucoup de cordes à mon arc mais elles n’intéressent personne. Je m’estime très compétente dans plusieurs domaines et on m’apprécie pour cela, à condition que je fasse du bénévolat.
    La société ne veut pas de femmes seules et vieillissantes. Il est probable qu’un jour viendra où on les incitera à réclamer l’euthanasie.
    Combien de vos lecteurs sont-ils dans ce cas?

  4. Posté par Michel Garrot le

    Christian Hofer : « Mmmh, plutôt du lundi au dimanche ». – En effet, et moi aussi, il m’arrive de publier 7 jours sur 7, et, surtout, j’écris 7 jours sur 7, pour ne publier « que » du lundi au vendredi. Bref, en résumé et en conclusion, j’essaye de me fixer le règle «  »du lundi au vendredi » pour publier. En tous les cas merci à Uli Windisch et Christian Hofer qui publient tous les jours !

  5. Posté par Christian Hofer le

    « du lundi au vendredi »

    Mmmh, plutôt du lundi au dimanche. ;)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.