Un ancien ambassadeur britannique le répète : Bachar el-Assad n’a pas organisé d’attaque chimique

post_thumb_default

 

Quelques heures avant la folle décision de Donald Trump de bombarder de missiles une base militaire syrienne, Peter Ford, ancien ambassadeur britannique en Syrie, avait accordé une interview à Sky News qui mérite attention.

Peter Ford : Il faut se demander à qui profite (le crime). Clairement, ce n’est pas le régime syrien ou les Russes qui en bénéficient, et je considère comme hautement improbable l’hypothèse que l’un ou l’autre soient derrière tout ça.

Il y a plusieurs possibilités.

La première, c’est que tout ça soit des fake news, les images, les vidéos, les informations viennent toutes de sources de l’opposition, et non de journalistes indépendants crédibles.

Il est également possible que les images montrent les suites d’un bombardement qui aurait frappé un dépôt djihadiste de munitions chimiques. Nous savons de source sûre que les djihadistes stockaient des armes chimiques dans des écoles à Alep-Est car elles ont été vues ensuite par des journalistes occidentaux. C’est une autre possibilité.

Sky News : Quoi qu’il en soit, ceux qui prennent ces informations pour argent comptant soulèvent la question d’une intervention contre le régime d’Assad.

En réalité, nous n’apprenons jamais. Les (prétendues) armes chimiques de l’Irak, vous vous en souvenez ? On en a été matraqués (pour nous forcer à intervenir). À Alep, on nous a dit qu’un holocauste était en train de se produire, des massacres… Mais rien de tel ne s’est produit. Des reporters indépendants y sont allés après et n’ont trouvé aucune preuve de massacre. Ce que nous avons vu, ce sont des combattants se faire évacuer en bus calmement. Et nous avons découvert par la suite que beaucoup d’images étaient fausses.

Il y a aussi ce qui ont dit « OK, on en est là maintenant, mais une intervention en 2013 aurait pu changer les choses ».

Il n’est pas constructif de débattre de ce qui aurait pu se passer si ou si… Personnellement, je pense qu’en 2013, il était judicieux de ne pas intervenir aux côtés des djihadistes. Peut-être que je me trompe, mais je pense que la plupart des gens, lorsqu’ils y ont réfléchi une seconde, se sont demandés ce qui allait remplacer Assad et le régime séculier qui protège les minorités, les chrétiens, les droits des femmes… Je ne pense pas que les islamistes auraient constitué un meilleur pari, et c’est encore plus le cas aujourd’hui.

Ayez bien à l’esprit le fait qu’Idlib, où cela s’est produit, est un nid de vipères des djihadistes les plus extrémistes.

(Les interventionnistes) sont (comme) des chiens qui reviennent à leur propre vomi. Ils ont commis toutes ces erreurs – l’Irak, la Libye –, ils n’apprennent jamais, ils veulent reproduire le même scénario en Syrie. Heureusement, l’administration Trump a finalement évolué la semaine dernière, et cela peut être significatif, elle a finalement évolué la semaine dernière pour désavouer la politique d’Obama consistant à essayer de renverser le régime syrien, l’entourage de Trump a dit qu’ils sont plus intéressés par l’éradication de Daech, que telle est leur priorité.

Et il est significatif que cette attaque se produise à peine quelques jours après. Si les djihadistes voulaient compliquer la tâche de Trump visant à rationaliser la politique américaine, ils auraient justement, sans aucun doute, essayé de monter des fausses informations comme cela.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

8 commentaires

  1. Posté par Pierre H. le

    Le centre des opérations russo-irano-syrien et le Hezbollah ont publié un communiqué :

    Le centre des opérations russo-irano-syrien et le Hezbollah ont publié un communiqué en réponse à l’attaque américaine de la base aérienne syrienne. En voici les principaux points :

    1. Nous riposterons par la force à toute nouvelle agression de la Syrie, et advienne ce qu’il advienne.

    2. La Russie et l’Iran ne permettront jamais aux Etats-Unis de dominer le monde et imposer un monde unipolaire.

    3. Nous ne permettrons pas la poursuite de l’agression de la Syrie en violation des lois internationales, en dehors de l’ONU.

    4. Nous serons aux côtés des forces syriennes pour libérer toute la Syrie de toute occupation quelle qu’elle soit.

    5. Les Etats-Unis connaissent nos capacités à répondre. Désormais nous répondrons fermement à toute agression car la ligne rouge est franchie.

    6. Ils doivent savoir que nous surveillons attentivement toutes les manœuvres et mouvements américains pour diviser la Syrie et l’Irak. Toute présence militaire américaine dans ces deux pays est illégale.

    Source : Al-Mayadeen TV
    Traduction : Farid Laid Seraghni

    via: http://www.cercledesvolontaires.fr/2017/04/09/bombardement-americain-syrie-communique-russo-syro-iranien/

    Partager la publication « Bombardement américain en Syrie : communiqué russo-syro-iranien »

    En savoir plus sur http://reseauinternational.net/bombardement-americain-en-syrie-communique-russo-syro-iranien/#BTTJyPE93oR0E8K7.99

  2. Posté par Pierre H. le

    Autre info que j’ai concernant les tirs de missiles Tomahawk dont je parle dans mon commentaire ci-dessous…
    Les Américains ont calculé la quantité de lanceurs S-300/S-400 à disposition en Syrie et ont voulu envoyer 60 missiles pour créer une saturation de missiles dans les airs, mais 36 d’entre-eux ont été soit détruits par les S-300 syriens, soit par des appareils de contre-mesures russes qui les ont fait tomber avant les cibles en les désactivant. Les Américains les ont envoyé par dessus le Liban pour éviter les S-400 russes qui protègent la Syrie par l’accès à la mer syrien.

    En fait, si certains Tomahawk ont réussi à passer, c’est parce que les Russes ont garder les meilleurs dans les tubes, les S-400 au cas où les Tomahawk n’auraient été de le prélude à une attaque aérienne par la suite !

  3. Posté par Pierre H. le

    Il a raison ! Et entre parenthèses, comme Maurice ci-dessous, je suis extrêmement déçu de Trump qui fait tout le contraire de ce qu’il a dit lors de sa campagne. Ce qui est curieux avec cette soi-disant attaque au gaz, c’est que de l’interview des rescapés que j’ai vu à la télé française, il en ressort ceci. Les interviewés prétendent être des rescapés de l’attaque au gaz qui ont réussi à sortir des décombres et qui sont allés aidés leurs compatriotes toujours coincés à sortir des décombres. Chose curieuse, ils ont tous des magnifiques training Adidas immaculés, sans aucun grain de poussière (même pas un) dessus. Tout aussi étrange l’équipe de TV qui est déjà sur place pour l’interview peine les évènements arrivés. Dans un autre article des observateurs.ch, Les Observateurs inclus en 2ème partie un avis différent émanant de JEAN-PATRICK GRUMBERG du site de soi-disant réinformation DREUZZ que je ne lis plus depuis au moins 2 ans après avoir constaté que DREUZZ soutenait l’hégémonie américaine et considérait qu’un bon président américain était un président qui bombardait le reste de la planète continuellement. Parmi les « preuves » de la culpabilité d’Assad, les perles de JEAN-PATRICK GRUMBERG sont les citations des chaînes CNN, BBC, NYT, chaînes et journaux toujours vomis par DREUZZ habituellement mais du coup, elles ont applaudis les bombardement du Sieur Trump qu’elles détestaient avant et de fait, deviennent crédibles… Puis l’OMS, évidemment, Médecins sans Frontières, évidemment, etc.

    Concernant les bombardements qui ont suivi, soutenus par Monsieur Grumberg et Dreuzz qui prétendent que sur les 60 Tomahawk tirés, 59 ont atteint leurs cibles et 1 s’est écrasé en mer (ce qui est faux, puisque 37 Tomahawk ont été interceptés par la DCA syrienne et seulement 23 ont atteint leurs cibles (quelle humiliation!!!)). Et alors que Monsieur Grumberg soutient sans réserve ces frappes illégales et contraires au droit international, la Suède a été la première à les condamner, suivi par l’Egypte. La Belgique et l’Allemagne, elles, ont dit qu’elles ne prendraient pas part à ce genre d’actions… Et que s’est-il passé quasiment 24 à 48 heures après à Stockholm et au Caire ? Vous l’avez deviné ! Des attentants terroristes ! Va-t-il se passer quelque chose Belgique et en Allemagne ? L’avenir proche nous le dira…

    Ci-dessous, je ne puis garantir que la vidéo soit authentique mais je la poste à titre d’information :
    Depuis le tir de 59 missiles Tomahawk vendredi contre un aérodrome de Homs, une question ne cesse de revenir dans toutes les analyses : 23 des 59 missiles de croisière US ont atteint leur cible. Et le reste des engins ? Qu’est-il advenu de 34 autres Tomahawk tirés depuis deux navires de guerre US déployés en Méditerranée ? La réponse, c’est cette vidéo diffusée ce samedi par Al-Alam qui pourrait l’apporter : la DCA syrienne a intercepté et détruit les 34 missiles Tomahawk avant qu’ils n’atteignent la base aérienne de Shayrat.
    L’information souligne le décret de la présidence syrienne pour l’interception et la destruction en vol des missiles américains à la minute où l’attaque a commencé. D’autres analystes relèvent le rôle des radars russes qui seraient immédiatement entrés en fonction, après le tir du premier missile. S’agit-il de S-300 syriens ou de S-400 russes déployés en Syrie ? Pourquoi avoir caché cette « riposte cinglante » et n’en parler que deux jours après l’attaque ?
    La vidéo publiée par les sources militaires syriennes prouve une chose : si la Syrie et son allié russe ont évité de la publier dans les heures suivant les frappes US, c’était pour éviter une escalade. Mais au regard de la campagne intense de menace contre la Syrie et la Russie, il n’existerait peut-être plus aucune raison pour dévoiler « les faiblesses des missiles US » et « la puissance de la DCA syrienne ».
    Les États-Unis ont annoncé ce dimanche par la voix du porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, n’avoir pas averti au préalable la Russie de l’attaque qu’ils allaient lancer contre le territoire syrien. Interrogé par Fox News, le porte-parole a affirmé que « nous n’avons eu aucun contact avec les dirigeants politiques russes », ce qui revient à dire que les États-Unis ont effectivement voulu « prendre de court » les Russes. Mais la surprise semble ne pas « avoir trop bien fonctionné » !
    Les analystes affirment encore que la Russie, dont les navires de guerre viennent de regagner la Méditerranée, a fait preuve de retenue pour éviter « une guerre balistique » qui aurait pu déboucher sur un « conflit nucléaire ».
    Source de la vidéo : Al-Alam
    https://www.youtube.com/watch?v=0CKAC_omShM

  4. Posté par Maurice le

    Trump est terriblement décevant. J’étais du côté du choix des Etats-uniens qui l’ont élu, et j’ai dû défendre – difficilement – ses positions contre tous ceux qui le méprisent, mais il vient de retourner sa veste, lui qui disait que les Etats-Unis doivent cesser de s’ingérer dans les autres pays, et qui maintenant bombarde la Syrie et menace la Corée-du-Nord.
    Je crains qu’il soit encore pire qu’une Clinton déclarant ouvertement la guerre à tous ceux qui s’opposent aux Etats-Unis. Et ce Trump qui semblait si fort se laisse à son tour berner et trahit ses promesses, celles-là mêmes pour lesquels il a été élu.
    Quelles horreurs attendent le monde après cela ?

  5. Posté par Hervé le

    Certaines sources affirment que beaucoup des corps identifiés font partie d’un groupe de civils enlevés la semaine passée par les terroristes. Un attentat en Russie, une attaque chimique en Syrie… c’est dingue comme certaines choses s’articulent parfaitement pour ceux qui ont un intérêt à raviver le conflit.

  6. Posté par Aude le

    Daesh doit bien s’amuser….un soutien inespéré de Trump qui veut…paraît-il éradiquer ces fous d’Allah….En réalité, il leur fait la part belle….
    Ces barbares ne se gêneront pas…de faire des sales coups en Amérique….
    Le bout recherché…mettre la pagaille entre les USA et la Russie…Il faut diviser la cohabition anti-Daesh…c’est réussi…
    Et Israël..n’est pas absente dans cette affaire….son Ennemi étant de préférence El Assad…
    Et on repart à zéro… quel foutu bordel!!!!

  7. Posté par FrançoisB le

    Enfin un exposé lucide, d’une personne qui a l’habitude de la région et qui sait choisir ses mots. Cela nous change de nos « journalistes » qui sont des oies et canards suivant stupidement le premier joueur de flûte venu !

  8. Posté par Palador le

    Si Trump met Assad à terre, ça va galvaniser Daesch, la Syrie entière va être sous leur domination, les islamistes vont rejoindre ce mouvement par milliers, ils sont déjà à la frontière turque. Avec les foyers islamistes en Europe ça va pèter un peu partout. Si la Turquie tombe à son tour comme la Syrie, Daesch va arriver chez nous.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.