Rediffusion et MàJ 5.4.2017 : Journaliste ou diffamateur obsessionnel ? « Suisse : Pourquoi le journaliste Grégoire Barbey rêve de devenir musulman »

Barbey Grégoire

Le même journaliste (photo ci-dessus) Grégoire Barbey s'en prend maintenant à  l'homme politique Yvan Perrin de manière odieuse et scandaleuse et diffame par la même occasion notre site LesObservateurs.ch qu'il ne cite pas nommément- par lâcheté?- en nous désignant comme "site notoirement raciste et xénophobe". Nous ne sommes en rien raciste, cela fait des années que nous luttons contre ce phénomène, et le racisme étant condamnable nous allons dorénavant systématiquement faire appel à la justice et exiger de très importants dommages et intérêts car la volonté de nuire à notre site est ici encore plus évidente.

Le plus simple aurait été d'ignorer ce journaliste accusé publiquement de faits d'une gravité extrême  dont il a dû répondre. Pour rappel : le détail de ces accusations figure dans l'article complet repris ci-dessous, en juin 2015,  et publié en premier par un autre site à l'occasion d'une attaque tout aussi scandaleuse et indigne de sa part contre une autre journaliste.

Pour son professionnalisme ne manquez surtout pas la vidéo (seulement 2') de l'une de ses interventions télévisuelles. Ce n'est pas un montage!

Extraits de l'article de juin 2015 repris en totalité ci-dessous:

"Ce pauvre garçon a dû répondre d’accusations graves, comme voies de fait qualifiées, injures, menaces, contraintes sexuelles et viol. Concrètement, la plaignante, son ancienne compagne, affirme que «Il m’empêchait de voire ma famille, de sortir; m’enfermait, me contrôlait; menaçait de me faire du mal ou de se suicider. Il tapait contre les murs et cassait la vaisselle lors de crises de plus en plus rapprochées. Il pouvait aussi se rouler par terre»....

..."La compagne continue de décrire son calvaire : «J’ai été obligée de déménager. Il me traitait de salope, de conne. Il exigeait des relations sexuelles et des fellations malgré mes refus», a-t-elle expliqué lors de l’enquête. Elle finissait par plier, par peur des représailles. Puis serait venue la violence physique: gifles et coups. Cette femme contrôlée comme au Moyen Âge vivait dans la «terreur»...

Voici son texte relative à la diffamation d'Yvan Perrin et de notre site Lesobservateurs.ch paru dans la Tribune de Genève, le 4.avril 2017, qui lui offre un blog :

Yvan Perrin, le glas de l’amertume

4 avril 2017  Grégoire Barbey  Politique locale

Défaite historique de l’UDC dans le canton de Neuchâtel ce dimanche 2 avril 2017. La section cantonale a perdu onze sièges sur les vingt qu’elle possédait au sein du Grand Conseil. Une députation qui soudain se réduit de moitié, et un président de parti qui se liquéfie littéralement, affirmant ne pas comprendre les raisons d’un si cuisant échec. Et pourtant, Yvan Perrin ne manque pas d’éléments pour expliquer ce désaveu cinglant de sa stratégie et de sa politique.

Yvan Perrin est, sur le plan humain, une personnalité courageuse. Atteint dans sa santé psychique, il démissionne en 2014 du Conseil d’Etat, où il avait obtenu un siège historique. Il ne s’en est jamais caché, et cela l’honore, car les maladies psychiques, dont la dépression, sont souvent considérées comme honteuses par ceux qui en sont victimes. Bref, Yvan Perrin a traversé le désert comme cela peut arriver à tout un chacun, et est revenu sous les feux des projecteurs l’an dernier, reprenant les rênes d’une section neuchâteloise bien mal en point.

Malheureusement, Yvan Perrin a signé son retour avec un certain esprit de revanche. Son discours, déjà franchement marqué très à droite à l’époque, s’est largement radicalisé. Pour preuve, les nombreux articles qu’il a publiés sur un site notoirement raciste et xénophobe ces derniers mois. Des mots très durs à l’endroit de ses adversaires politiques, une posture rigide, une attitude qui trahissait bien souvent une grande amertume ont transformé l’image d’un homme autrefois touchant par son humanité en un idéologue d’extrême droite infréquentable.

Les flots d’une haine mal contenue se sont déversés pendant plusieurs mois sur les réseaux sociaux, dans la presse et plus largement sur internet. Yvan Perrin s’est particulièrement illustré fin janvier à l’annonce de la fermeture du magazine romandL’Hebdo en se réjouissant de ce sort funeste. Et il n’a pas caché sa fierté de n’avoir pour ce journal et les gens qui le composaient que du mépris et de l’intolérance. Le président de l’UDC neuchâteloise a imprimé sa marque sur sa section, allant jusqu’à déposer récemment une initiative au titre malheureux «Les nôtres avant les autres» pour lutter contre l’afflux de frontaliers venant travailler dans le canton.

L’aventure politique d’Yvan Perrin trouve dans cette défaite historique une fin tragique. C’est la triste illustration que l’esprit de revanche est rédhibitoire. Cet homme qui avait su trouver les mots justes et touchants pour décrire son propre malheur se tait désormais, sans doute de peur de devoir exprimer la réalité: son retour en politique n’aura été que de courte durée.

Grégoire Barbey

 

Ci-dessous : L'article publié en premier sur Riposte laïque et repris sur notre  site Lesobservateurs.ch en juin 2015 dans lequel ce même individu, Grégoire Barbey, s'en prenait à une autre journaliste, M. Vallette :

Ci-dessus, Grégoire Barbey

Notre amie Mireille Vallette nous informait, hier, de la création de l’Association Suisse Vigilance Islam, dont elle est la présidente. Elle nous apprenait surtout que, dans les heures qui ont suivi l’annonce de la naissance de l’ASVI, les réseaux sociaux s’étaient quelque peu enflammés.

http://ripostelaique.com/suisse-journaliste-gregoire-barbey-veut-interdire-vigilance-islam.html

Un jeune journaliste, Grégoire Barbey, avait même pris la tête de la croisade, réclamant ni plus ni moins l’interdiction politique d’une telle association, ce qui, dans un pays comme la Suisse, étonne quelque peu. Le bougre n’y allait pas avec le dos de la cuillère, parlant ni plus ni moins, au sujet de la création de l’association présidée par Mireille Vallette, « d’un geste terrifiant qui pousse au génocide ». Et ce grand « Je suis Charlie » ne pouvait que conclure : « La création de cette association doit susciter une réponse politique immédiate et ferme. D’autant qu’elle « se révèle probablement anticonstitutionnelle ».

Comme quoi on peut se dire libéral en économie, comme Barbey, et se comporter en parfait stalinien liberticide dans la vie de tous les jours.

http://www.hebdo.ch/les-blogs/barbey-grégoire-irrévérences/vigilance-islam-une-association-inacceptable

L’homme, dont il se dit qu’il aurait un parcours journalistique atypique, n’ayant pas fait les écoles traditionnelles de ce si beau métier, paraît avoir ses entrées sur les plateaux de télévision, même si son élocution, dans cette interview, laisse à désirer.

.

.
Nous sommes habitués à tous ces bobos du système qui, à la moindre critique contre la religion d’amour, de tolérance et de paix, gémissent, la main sur le cœur : « Touche pas à mon islam ». Mais, concernant Grégoire Barbey, nous avons compris autre chose : cet homme rêve de devenir musulman. Les preuves ? Le malheureux a été traîné devant les tribunaux, dans son pays la Suisse, pour des faits qui, en terre d’islam, n’auraient jamais provoqué la moindre réaction judiciaire. Certes, il n’a pas encore été condamné, et la présomption d’innocence nous impose la prudence, sans toutefois cacher la réalité des faits qui ont été rendus publics par le tribunal de Lausanne, en janvier dernier.

http://www.sept.info/club/la-face-cachee-dun-journaliste/

Ce pauvre garçon a dû répondre d’accusations graves, comme voies de fait qualifiées, injures, menaces, contraintes sexuelles et viol. Concrètement, la plaignante, son ancienne compagne, affirme que «Il m’empêchait de voire ma famille, de sortir; m’enfermait, me contrôlait; menaçait de me faire du mal ou de se suicider. Il tapait contre les murs et cassait la vaisselle lors de crises de plus en plus rapprochées. Il pouvait aussi se rouler par terre».

Faut-il rappeler qu’en terre d’islam, une femme ne peut sortir dans la rue que si elle est accompagnée du mari ou d’un membre masculin de la famille du conjoint. Mais inutile de se rouler par terre, Grégoire, une bonne dérouillée, et on n’en parle plus…

La compagne continue de décrire son calvaire : «J’ai été obligée de déménager. Il me traitait de salope, de conne. Il exigeait des relations sexuelles et des fellations malgré mes refus», a-t-elle expliqué lors de l’enquête. Elle finissait par plier, par peur des représailles. Puis serait venue la violence physique: gifles et coups. Cette femme contrôlée comme au Moyen Âge vivait dans la «terreur».

Alors là c’est le comble. Une femme qui refuse de se soumettre à son mari, en terre d’islam, c’est au mieux la répudiation (même si elle se soumet, d’ailleurs), au pire la mort. Donc, le généreux Grégoire n’a pas été trop méchant, se contentant de la frapper.

« Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les » (verset 34 de la sourate 4).

La suite est au diapason. Il l’aurait avertie qu’il allait s’immoler et qu’elle brûlerait avec lui. « Dix mois d’enfer donc avant que la situation, déjà fortement compromise puisqu’elle voulait le quitter malgré ses craintes, a encore plus dérapé le 30 janvier 2013 lorsque la femme rentre tardivement chez elle. Furieux, il la laisse d’abord devant la porte de leur logement, l’insulte, l’empoigne tout en pointant un couteau avec une lame de 30 centimètres en proférant des menaces de mort. Il veut ensuite se suicider avec l’arme blanche ou enjamber le balcon (2ème étage) ».

Là il déconne, Grégoire. S’immoler par le feu parce que sa meuf n’est pas soumise ? Il faut qu’il s’endurcisse, en terre d’islam, on brûle les femmes infidèles, ou irrespectueuses et désobéissante, mais on continue à vivre, on ne crame pas avec ! Par contre, le couteau de 30 centimètres sur la gorge, très bien, il a des dispositions prometteuses, le bougre !

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en vertu de la préférence que Dieu leur a accordé sur elles, et à cause des dépenses qu’il font pour assurer leur entretien ». (verset 38 sourate 4).

En plus, il se défend bien, le Grégoire ! «Une vision unilatérale des choses. Je n’ai jamais cassé du matériel, levé la main sur elle. Je ne l’ai pas empêché de voir des amis ou sa famille. On en discutait avant. Je n’ai jamais abusé d’elle. Il n’y a pas eu de chantage au suicide».

Le juge lui montre tout de même qu’il envoyait jusqu’à 15 sms en 15 minutes, avec menaces et insultes, mais il persiste dans un superbe numéro de takkya, et nie l’ensemble. Excellent, Grégoire, ne jamais avouer, toujours mentir et se dire victime…

Les paroles d’un musulman malhonnête ont plus de valeur que celles d’un dhimmi honnête (Sarakhsi, juriste hanafiste mort en 1090).

On résume donc. Voilà un malheureux qui cogne sa compagne, l’insulte, la viole, lui fait subir des fellations, la menace avec un couteau sous la gorge et l’empêche de sortir de chez elle, et qui, même avec des preuves accablantes sous le nez, nie tout. Mais c’est un parfait musulman, et tout cela est permis dans le Coran par des sourates et hadiths opportunes. Et ce petit génie de journaliste, qui, à 24 ans, passe sur les plateaux de télévision, se voit traîné devant les tribunaux comme un malfrat !

Les femmes sont pour vous un labour. Allez à votre labour à votre guise, et travaillez d’avance pour votre salut (sourate 2, verset 223).

On comprend mieux sa réaction sanguine, à la création de l’ASVI, pour deux raisons. Mireille est d’abord féministe, ce que ne doit pas trop aimer ce jeune homme. Et surtout, en attaquant l’islam, elle sape les fondements d’un texte-alibi qui autorise tous les comportements barbares avec les femmes, d’abord de les voiler, avant de les violer. Donc, sus à Mireille, sus à l’ASVI, il faut que le gouvernement interdise une association qui, en attaquant l’islam, pourrait blesser les musulmans… et les lèche-babouches européens fascinés par la barbarie islamique qui cautionne leurs plus bas instincts.

Finalement, il ne reste plus qu’une chose à faire, pour le valeureux Grégoire Barbey : se convertir à l’islam, jouir des avantages du Coran, et devenir un chef musulman en Suisse. Seul problème, le créneau est déjà pris, avec l’inimitable converti Blancho, qui, lui, défend la lapidation.

http://ripostelaique.com/naissance-dun-mythe-suisse-le-converti-nicolas-blancho-lislamiste-qui-monte.html

Mais finalement, un tandem Blancho-Barbey sur les plateaux de télévision, cela pourrait avoir de l’allure, surtout s’il y a Oskar Freysinger et Mireille Vallette en face…

Hans Sutter, collaborateur à Riposte Laïque

Article paru en premier sur Riposte Laïque

Juin 2015

28 commentaires

  1. Posté par bonardo le

    Cher Monsieur ,j`aimerais bien boire un café avec vous et discuter ,si je peux vous venir en aide ,merci de me contacter ,je pratique la relation d`aide ,l`écoute active ,et la sophrologie ,et je suis certain que je pourrais vous venir en aide ,de plus gratuitement ,bien à vous.

  2. Posté par Carole le

    Et bien voici l’exemple type du journaliste de notre époque … un parfait incapable qui se permet de juger les autres

  3. Posté par rikiki le

    Au fait, on remarque surtout un grand professionnalisme, connaissance parfaite du sujet mais ayant beaucoup de difficulté à formuler son idée. Un orateur à qui l’on ne donne pas 30 secondes, et l’on s’endort !

  4. Posté par Loulou le

    On en trouve d’autres en fouillant un peu. C’est un champion, il évolue hors catégorie. Il doit crouler sous les invitations à dîner.

  5. Posté par Amarillys Taylor le

    Pitoyable prestation à la TV. Comment peut on infliger ces balbutiements, idéation rallentie et autres borborygmes au téléspectateur déjà bien abreuvé d’idioties ? Ce sera bientôt un repris de justice s’il y en a une, et on demande aux médias de nous épargner les élucubrations de cet individu, futur converti et espérons, acquéreur de la nationalité saoudienne, quatarie ou autre…

  6. Posté par aldo le

    Pour devenir un vrai musulman, il va devoir passer par la circoncision, non ? Nous ne pouvons que lui conseiller un spécialiste bien connu dont l’adresse pourrait lui être communiquée facilement par toutes les bonnes mosquées.. http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/En-voulant-circoncire-un-enfant-un-chirurgien-lui-sectionne-le-gland/story/28026640 Avec un peu de chance le chirurgien n’aura peut être rien à couper. Mais s’il trouve que ce n’est pas le cas, attention à ne pas lui couper le gland. Espérons qu’il n’habite pas Gland. On voit déjà la presse triviale du Matin de Gland titrer à « Gland: un gland perd son gland ». Ce qui serait odieux. Mais pire si ça arrivait réellement à ce kamikaze de l’intelligence. https://ripostelaique.com/musulmans-reflechissez-72-vierges-chacun-dans-le-paradis-eternel-comment-on-fait.html Imaginez la déception des 72 vierges: « Alors, tu nous cache quelque chose ? » « Sors la, bordel ! On a faim! On nous avait mis sur la liste d’attente, on attend que ça depuis le dernier passage de Mahomet le 8 juin 632 après J.-C., et maintenant on est disponibles: le pauvre il avait été loupé. »

  7. Posté par Loulou le

    Qu’est-il advenu des accusations proférées contre ce petit génie? Procès? Verdict?
    Il n’est pas gâté par la nature, le pauvre. Cela ne doit pas être facile tous les jours. En ce qui me concerne j’éprouve passablement de pitié pour lui.

  8. Posté par Aude le

    Drôle de zygomar…..à l’équilibre plutôt fragile…..

  9. Posté par Le raisonneur le

    Ce type est incroyable ! C’est l’anti-Marc-Bonnant parfait ! Mon rêve : organiser un face à face entre ces deux extrêmes, l’homme de gauche handicapé du langage et l’homme de droite brillant orateur. Le débat serait irréaliste, on pourrait en faire un documentaire ahurissant et concourir pour le Grand Prix du Jury au Festival de Cannes…

  10. Posté par Dominique Schwander le

    C’est ce genre de prostituée intellectuelle (comme les appelait le rédacteur en chef du NY Times) et de pauvre couillon que nous payons avec l’argent que nous extorque Bilag?
    Cet extrême gauchiste raciste qui milite contre la démocratie et la liberté d’expression aurait dû être mis à la porte.

  11. Posté par Jacques Beckie le

    C’est vraiment vous Barbey Claude qui avez posté en majuscule ci-dessous ?….Mdr

  12. Posté par Vengeur le

    Celui qui menace de porter plainte doit faire attention à ce qu’il dit et dira, fait et fera car ses menaces peuvent très bien se retourner contre lui. Si il est correct de ne pas dire n’importe quoi c’est valable aussi pour celui qu’il défend et par la même occasion, lui même.

  13. Posté par P. le

    Est-ce que ce brave homme a déjà été jugé ? Il a été condamné ? Acquitté ?

  14. Posté par bobpholos le

    Ce monsieur devrait consulter car je crains une schizophrénie avérée.

  15. Posté par Témoin le

    Je suis stupéfaite que des personnes continuent à s’extasier sur le soit disant talent de ce petit chose. Il n’en n’a aucun, et je sais que tout ce que son ex compagne raconte est vrai. […]

  16. Posté par BARBEY CLAUDE le

    LES DOMMAGES CO LATERAUX SONTS GRAVE VEUILLER PRENDRE CONTACTE AVEC MOI SINON PLAINTE SERAS DEPOSEE CECI EST IMPRIMER CA PERMET PAS DE SALIR LES FAMILLES MEME JOURNALISTE QUE VOUS ETES .

  17. Posté par BARBEY CLAUDE le

    IL EST TRES POLIS ET JUSTE …..

  18. Posté par Paul Emile le

    Il devrait mieux lire la posologie avant d’aller s’enterrer à la télévision.

  19. Posté par Alfonse Dupuis le

    Malheureusement , à sa demande , le lien a été supprimé. Mais il était cocasse d’entendre Barbey s’auto-proclamé leader des Indignés de Genève. Que nous réserve la suite ?

    https://m.facebook.com/onefm.ch/posts/10150537308496951

  20. Posté par John Simpson le

    @Dominique Baettig. Très juste d’autant plus que c’est ce petit Barbey qui avait dénoncé le politicien Denis Menoud à la cicad pour un simple jeu de mots…

  21. Posté par Hotch le

    Si c’est une réclame pour le diagnostic préimplantatoire, elle arrive trop tard : 10 jours pour la loi, et -malheureusement- une vingtaine d’années pour lui.

  22. Posté par Sentinelle le

    On a eu droit aux élucubrations des jeunes socialistes suisses – p.ex au sujet des drapeaux du 1er Août ou de l’abolition du mariage -, voici un jeune « journaliste », avec sa tête de poupon et un tout petit dossier juridique, qui monte sur ses grands chevaux en attaquant l’ASVI : « La création de cette association (…) se révèle probablement anticonstitutionnelle ».

    Merci à Hans Sutter d’avoir mouché ce petit morveux !

  23. Posté par Aude le

    Oh la la…si ce personnage est journaliste, je suis la reine d’Angleterre…..

  24. Posté par Popeye le

    « La Télé » est une chaîne infâme. Elle ne se contente pas de donner la parole à ce minus mais passe son temps à faire l’éloge de l’immigration. Il est même difficile de zapper sans tomber sur une émission (passée en boucle) qui ne vante pas le multiculturalisme, l’immigration/invasion, la diversité, les merveilleux Kosovars, etc. . Même la RTSocialiste n’en est pas (encore) à un tel niveau de propagande xenophile, ce qui n’est pas peu dire !

  25. Posté par Le pragmatique le

    Magnifique, je n’ai pu résister à lire l’article jusqu’au bout.

    Belle plume et ondes positives. Le caillassage de socialauts dans l’allégresse s’impose comme un nectar.

  26. Posté par D. Baettig le

    Le style inquisitorial, hystérique, intrusif, dénonciateur et moraliste de ce personnage qui a des relais médiatiques, ne relève pas de la défense ou de la fascination par l’islam mais plutôt des méthodes de la CICAD ou/et de la mentalité de la gauche socialiste ( style Valls ou Taubira).
    Liberté d’opinion, de pensée, de critique, d’aimer ou pas un phénomène, une religion, voilà les valeurs pour lesquels il est vital de se battre.

  27. Posté par Andrea le

    Qu’il est content de sa petite formule  » à défaut de faire couler de l’alcol ».
    Si j’avais été la journaliste, j’aurais prolongé le silence jusqu’à l’inacceptable…
    Journaliste, gauchiste, sans rien avoir à dire, juste l’envie d’exister. Pour cela, ile est bon de se mettre contre quelque chose, « s’ériger », « militer », « se battre », même sans avoir quelque chose dà proposer.
    C’est une triste race, et elle n’est pas près de l’extinction, malheureusement.

  28. Posté par Sekeleno le

    Je pense que le jour où il sera dépucelé et que le lait derrière ses oreilles aura fini de couler, il bafouillera moins.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.