Le terrorisme, la nouvelle normalité : vivre ensemble, mourir ensemble

Stéphane Montabert
Suisse naturalisé, Conseiller communal UDC, Renens
Politiquement correctExc

Il y a un an, Bruxelles découvrait que le vivre-ensemble pouvait aussi impliquer le mourir-ensemble. La date de l'anniversaire n'a sans doute pas échappé à Khalid Masood lorsqu'il décida de lancer son véhicule contre les promeneurs et les touristes sur le pont de Westminster, en face du Parlement britannique.

Russell_square_police_road.JPGCet attentat (la Première ministre Theresa May se retrancha dans les premières heures derrière les termes de "dramatique incident") a été perpétré par un individu né dans le Kent en 1964, et dont on connaît désormais un peu mieux l'histoire.

[Le quinquagénaire] a connu de nombreux démêlées avec la justice.

Sa première condamnation remonte à 1983. L'homme, connu sous différents pseudonymes selon Scotland Yard, avait depuis été condamné à plusieurs reprises pour « agressions » et « possession d'armes », notamment la dernière fois en décembre 2003, après avoir été arrêté en possession d'un couteau. (...)

L'homme, âgé de 52 ans, était apparu « il y a quelques années » sur les radars du MI5, le service de renseignement intérieur britannique, dans le cadre d'une enquête en lien avec « l'extrémisme violent », a expliqué la Première ministre Theresa May jeudi matin. Mais il n'était alors qu'un « personnage périphérique », a précisé la cheffe du gouvernement. (...)

Vêtu de noir et portant une barbe au moment de l'attaque, l'homme, qui vivait dernièrement dans les West Midlands, dans le centre de l'Angleterre, « ne faisait pas l'objet d'enquêtes en cours », a souligné la police. « Les services de renseignement ne possédaient pas d'éléments sur son intention de mener une attaque terroriste », a-t-elle ajouté.

Ces faits, encore fragmentaires, donnent lieu à plusieurs lectures possibles. La simplicité du mode d'exécution - un banal véhicule - est loin de la sophistication de certaines opérations terroristes, comme lors des attentats de Paris en 2015 ou même de ceux qui frappèrent Londres en 2005. Elle donne à penser que les mouvements terroristes sont de plus en plus désorganisés et aux abois, réduits à agir par surprise sur une base quasiment individuelle. D'autres pourront rétorquer que le centre politique du pouvoir anglais a été attaqué avec la plus grande facilité, et que le mode opératoire montre que nos sociétés sont éternellement vulnérables.

Les partisans des frontières ouvertes pourront se "réjouir" que l'attentat soit commis par un Anglais de naissance, même si l'assimilation de M. Masood au sein de sa société hôte semble avoir connu quelques ratés. Alors que plusieurs attentats ont été commis par des migrants, ce rééquilibrage permet de soulager les soupçons pesant sur eux. On peut à contrario s'inquiéter qu'un individu né et ayant vécu en Angleterre pendant un demi-siècle en soit malgré tout arrivé à haïr ses contemporains au point de se lancer dans un attentat suicide. Après ce contre-exemple, que valent encore les certitudes régulièrement servies sur l'intégration?

Selon la police londonienne, Khalid Masood n'a "jamais été condamné pour des délits terroristes", comme si ce détail devait l'exonérer de ses propres manquements. Le quotidien The Guardian ajoute qu'il ne figurait pas sur la liste du MI5 des 3'000 personnes "les plus susceptibles (sic) de commettre un acte terroriste". Ce qui signifie qu'il y a au Royaume-Uni, de l'aveu même des autorités, plus de 3'000 personnes plus susceptibles que M. Masood de commettre un attentat au moment où vous lisez ces lignes. Combien d'entre elles sont en mesure de conduire un véhicule?

Les nombreux démêlés avec la justice de Khalid Masood et son apparition dans une enquête sur les milieux islamistes ne furent pas suffisants pour déclencher des signaux d'alarme auprès de services de renseignement dont c'est le métier. Il est possible qu'il s'agisse d'une simple incompétence crasse, mais aussi que cet échec soit dû à autre chose - par exemple le trop grand nombre de terroristes potentiels que ces services sont déjà chargés de surveiller. Il est difficile de ne pas citer alors Nigel Farage qui montre que sur cet aspect encore il avait raison bien avant tout le monde.

Les populations musulmanes installées ou importées sur notre continent représentent un immense vivier de terroristes potentiels. Tant que ce vivier sera renforcé par l'immigration illégale, arrosé par l'État-Providence, incité à passer à l'acte par la pusillanimité de nos gouvernements, préservé au nom du multiculturalisme, excusé par les pseudo-intellectuels anti-occidentaux, l'épidémie de terrorisme continuera.

Dans certaines parties du monde, ces attentats sont quasiment quotidiens. Faute d'ouvrir les yeux, les populations européennes devront rapidement s'habituer à cette nouvelle normalité.

Stéphane Montabert - Sur le Web et sur LesObservateurs.ch, le 23 mars 2017

11 commentaires

  1. Posté par Corto le

    A ce demander si certains cantons ne voient pas dans cette islamisation, une aubaine pour se débarrasser de certains cantons, ou plutôt d’un certain canton !

    Je ne donne pas long pour Genève et je peux vous garantir qu’en cas de guerre civile en France, l’armée suisse ne bougera pas le petit doigt !!!

  2. Posté par masha granges le

    Vous aviez le choix de dire NON à la nationalité facilitée! Il y a sutout les faux suisse qui se sont déplacés et en générale les gauchiste. Le suisse , le vrai, est trop repues ou trop peu motivés pour protéger son pays. Il faut couper l’herbe sous les pieds des adda ,amarelles et surtout de la traitesse SS suprême de notre patrie. Reveillez vous, chèrs concitoyens SUISSE! Il est déjà très tard!

  3. Posté par Corto le

    Chers blogueurs, ils semblerait que nous soyons de plus en plus a faire le constat que quelque chose de concerté à l’échelle politique soit profondément implanté dans notre société.

    Vivons-nous encore en démocratie ?

    Pensez-vous réellement qu’une majorité d’européens, comme certains voudraient le faire croire, souhaitent islamiser notre société occidentale ?

    Il y a 2 possibilités :

    1). Soit les politiques parvenus dans l’impossibilité de déclencher des guerres traditionnelles, c’est à dire des guerres entre nations comme nous en avons eu depuis l’aube de la « civilisation » occidentale.

    2). Soit, les modèles hiérarchiques hérités de siècles de décadences ne sont plus alimentés par des mythes éculés. Les bases mêmes sur quoi reposent les hiérarchies des pouvoirs en place sont devenus désuets et inutiles.

    Des millénaires de pouvoirs totalitaires reposants sur des mythes totalement psychotiques se confrontent à des technologies ayant dépassés leur créateur, ne serait-il par plus sage de confier les responsabilités politiques à des ordinateurs plutôt qu de continuer des les confier à ces reliques héritées d’un passé chaotique !

    Ne nous trompons pas, l’horreur que nous confrontons depuis quelques décennies en Europe avec l’islam, n’est rien d’autre qu’un flash-back de ce que notre société a vécue pendant des siècles, cette fois sous l’emprise des églises qui n’ont rien à envier aux mosquées salafistes ou chiites.

    Les élites politiques et religieuses occidentales mettent tout en oeuvre afin de revenir à ce que notre société était avant que les révolutions séparent le « religieux » du politique. N’est-ce pas étrange de voir les héritiers de la république vouloir menacer à ce point l’esprit républicain. Cela particulièrement, venant de la part de la gauche se disant particulièrement laïque ?

    N’est-il pas choquant de constater que des élus de gauche puissent autant oeuvrer et cela dans l’unique but que d’instaurer une dictature idéologique basée sur le « religieux » ?

    Ce sont ceux qui se revendique le plus de l’émancipation de l’état vis-à-vis de l’église qui, soudain, militent le plus pour implanter une idéologie encore plus opposée à leurs slogans originaux !

    Avons-nous vraiment à faire à des représentants de la gauche ou bien avons-nous à faire à des usurpateurs infiltrés par l’islam ?

    Je m’excuse, mais après avoir questionné plusieurs connaissances ayant été gauchistes il y a 30 ou 40 ans, aucun d’entre eux ne défendent l’islam, c’est tout le contraire.

    Combien d’anciens « gauchistes » se reconnaissent dans cette mascarade surréaliste ?

    L’islam est exactement le contraire de ce que les valeurs de gauche ont défendues et cela de Marx à Cohn-Bendit. Allons plus loin, parlons de cette gauche féministe, mouvements dédiés à l’émancipation de la femme, incroyable, même ces bastions virulents de l’athéisme pencheraient pour les surates du coran ?

    Ce serait la droite conservatrice qui serait devenue l’unique bastion de la défense du féminisme ?

  4. Posté par Hervé le

    L’intégration réussie sur les générations est un mythe, en voici encore un exemple. Socialement, criminellement, financièrement, les enfants d’immigrés ne s’en sortent pas mieux que leurs parents. Et certaines cultures ont même la fâcheuse tendance de faire significativement pire. Venir dans un pays laïc, et continuer à mettre sa religion sur un piédestal est la preuve que cela ne marchera jamais.

  5. Posté par GéraldS le

    J’espère que les premières victimes du premier attentat en Suisse soient la Sommaruga et sont son copain de trahison Burkhalter.

  6. Posté par Myrisa Jones le

    Grâce à qui, Madame SS, voyons-nous le risque de radicalisation et d’attentats augmenter en Suisse?
    Je constate que pour l’instant et d’après vos déclarations, vous ne vous sentez toujours pas responsable, avec vos amis politiques, de ce qui va nous tomber dessus prochainement.
    Vous pensez prendre le train comme, soit-disant, une simple citoyenne lambda alors que vous voyagez certainement en 1ère classe si je ne me trompe, comme tous vos collègues pro-immigrationniste et europâtres.
    Et vous parlez de respect, vous qui avez organisé également le coup d’Etat institutionnel en jetant à la poubelle la votation populaire du 9 février 2014 grâce à la complicité de Mme Amarelle, votre conseillère privilégiée en la matière.
    Tôt ou tard vous serez néanmoins rattrapée par la réalité. Car si l’insécurité et les difficultés économiques auxquelles sont confrontés de plus en plus d’habitants de ce pays, continuent sur la même courbe montante qu’aujourd’hui, grâce à votre adulation maladive de l’immigration de masse, principalement musulmane et masculine, encouragée et exigée par vos potes de l’UE, vous serez mise au pilori.
    Ce serait mieux pour nous tous que ce soit plutôt tôt que trop tard…

    TERRORISME SOMMARUGA: «CELA PEUT AUSSI ARRIVER EN SUISSE»
    Dans une grande interview au Blick, la ministre de la Justice évoque l’attentat de Londres et les risques de terrorisme en Suisse.

    http://www.lematin.ch/suisse/sommaruga-peut-arriver-suisse/story/13940032

  7. Posté par Bussy le

    Il n’y a plus d’attentats sophistiqués parce que ceux qui les financent et dirigent la manoeuvre n’en veulent plus pour le moment ayant remarqué que ces attentats freinaient l’islamisation des sociétés occidentales, voire risquaient de la stopper complètement.
    Donc, pendant quelques années, à part des cas isolés qui n’obéissent à personne si ce n’est au coran, il ne se passera rien d’important, ils pourront ainsi continuer à bourrer massivement l’Europe de musulmans, puis, dès que leur nombre sera plus significatif, ils exigeront de passer à la charia ou alors il y aura à ce moment-là un déluge d’attentats sophistiqués pour terroriser et faire plier nos sociétés.

  8. Posté par Corto le

    « tout ce que » pardon

  9. Posté par Corto le

    Tout ce nos autorités souhaitent, c’est que nous mourrions en silence !

    Ah, si ils pouvaient ne même pas parler des attentats terroristes musulmans !!!

    Si ils pouvaient effacer les bandes vidéos des attentats terroristes musulmans après chaque tuerie et n’utiliser ces bandes vidéos, uniquement pour réprimer les non-musulmans !!!

    Ce serait le paradis aux 70 femmes voilées !

  10. Posté par silvanaC le

    Si j’ai bien compris, le terroriste était de 2ème génération. Très probablement ses enfants, élevés dans les mêmes dogmes de celui qui a perpétré l’attaque, auront les mêmes idées que son géniteur. Cette 3ème génération aurait la nationalité facilitée en CH! Décidément, la Suisse a survécu pendant plusieurs siècles en lutant, et en emportant, plusieurs batailles contre des dangers venant de l’extérieur. Elle est entrain de capituler par une traîtrise interne…. triste.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.