Laurent Flutsch est un crétin, pourrait-il être silencieux ?

Christian Addy
Informaticien, photographe, blogueur
post_thumb_default

Laurent Flutsch est un crétin, pourrait-il être silencieux ?

Vigousse, canard à deux balles dans son titre, est censé être drôle. On peut donc légitimement s'attendre à rire, à sourire à tout le moins, que nenni. Je ne le parcours qu'une ou deux fois par an mais ne suis jamais déçu : Vigousse n'est pas amusant, franchement bobo et tristement bienpensant, tellement bienpensant qu'il ne sait plus se relire.

Prenons l'article de Laurent Flutsch sur la motion de Jean-Luc Addor, visant à autoriser l'emploi réglementé de silencieux pour les armes de service et les armes de tir sportif en stand. L'idée n'est pas nouvelle et le législateur avait craint, en son temps, le développement de ces accessoires permettant de se servir incognito d'une arme naturellement bruyante. Le Conseiller National argumentait que ces dispositifs sont aujourd'hui courants et faciles d'accès, et qu'il vaudrait mieux bénéficier de leurs avantages plutôt que de craindre, à tout va, leurs supposés inconvénients. On peut être pour ou contre, argumenter, mais de là à stigmatiser bêtement le porteur du message en lui prêtant des intentions malhonnêtes, n'est ni drôle, ni méchant, pas même sarcastique, pas polémique, juste crétin au sens où Michel Onfray le définissait en parlant de l'Ex-premier Ministre Français. J'ai pourtant relu l'article aux méthodes "Flutsch" de "l'Agence" ou de "La Soupe" mais, même là, l'éditorialiste n'est doctement pas marrant. Il n'y réussi pas un seul mot d'esprit sur trois colonnes d'une demi-page !

Pire, les arguments sont dignes d'une rédaction d'école primaire, et encore, nos enfants vont sur Internet. Le scribouillard de l'humour auto-proclamé n'a même pas pris la peine de se rendre sur le web pour y apprendre ce qu'est un silencieux, comment on le fabrique, combien il coûte, rien. L'écrivain débite vainement une suite d'arguments de bistrot que n'importe quel amateur d'arme, n'importe quel sous-officier,  même le plus débutant des tireurs, trouveront ridicules.

Pour fabriquer un silencieux capable de transformer votre fusil d'assaut en pétoire discrète, il ne faut que 5 minutes, montre en main. Je ne parle pas ici de bricolage dangereux, mais bien d'un bon système, parfaitement documenté sur youtube, démonstrations à l'appui, un vrai silencieux, capable de permettre le tir de milliers de cartouches sans se désagréger ni affaiblir la précision. Il y a plusieurs méthodes, mais la plus simple et efficace est de récupérer un banal filtre à huile, de lui faire un simple trou à l'opposé du pas de vis et de fixer ce dernier au bout de votre canon. Vos tirs ne seront pas plus bruyants que le débouchage de la bouteille de Blanc Vaudois que le peu inspiré rédacteur aurait dû ingurgiter pour tenter au moins d'être drôle, à défaut d'être honnête dans son argumentation.

La satire ne consiste pas forcément à taper gratuitement sur un UDC. Comme disait Daniel Rausis en parlant de La Soupe, certains font de l'humour, d'autres en ont.

Christian Addy

 

Facebook : https://www.facebook.com/christian.addy/notes

 

 

Un commentaire

  1. Posté par Gaston Siebesiech le

    Flütsch, Flouttsch, Flopsch, Flueotsch, Prout, who care!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.