Oskar Freysinger, l’islam et les censeurs

Mireille Vallette
journaliste
Freysinger avec Blancho _Infrarouge

 

La biographie d’Oskar Freysinger donne une idée du genre d’attitudes totalitaires auxquelles le politicien a été confronté. La presse et le milieu culturel en sont les vedettes. L’éjection d’Oskar Freysinger du Conseil d’État valaisan m’a rappelé la biographie du politicien publiée en 2010, «Oskar et les minarets*». Elle illustre magnifiquement la manière dont il a […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

12 commentaires

  1. Posté par Phénix le

    Envoyer un tout-ménage pour vanter les qualités de son candidat ok, mais en envoyer un nauséabond pour détruire un homme politique (M.Freysinger) c’est une honte.
    Ceux qui y ont contribué ont effectué un travail que je qualifierais d’égoutier.
    A cause de ces gens une partie de la population n’est pas représentée au conseil d’état.
    Et bien évidemment on retrouve au sommet la même personne pour tirer les ficelles que celle qu’il y avait à Berne 10 ans plus tôt pour préparer un coup du même acabit et qui à privé le peuple de son conseiller fédéral.
    Il est bien dommage qu’une partie de l’électorat n’a pas su voir les vrais visages (très différents) de ces 2 personnes.

  2. Posté par C dans l'air le

    Le fourbe, le traître, le manipulateur de ChD a encore frappé. Tout ces journaux de Mdia ont travaillé main dans la main avec l’homme qui avait trempé le biscuit dans le mille feuille qui n’était pas le sien. Lui qui prônait la famille; elle était bien bonne celle-là! A en croire les Valescos, ils ont la mémoire courte et ils ont préféré élire un infidèle qu’un vrai homme politique connaissant ses sujets. Les grands hommes n’ont pas besoin d’artifices et de reconnaissance et Oskar en fut UN.

  3. Posté par Mady le

    @Nicolas. C’est tout simplement incroyable ce qui s’est passé en Valais. Comme vous je suis choquée de la manière dont Monsieur Freysinger a été évincé du Gouvernement Valaisan. Mais ils ont vraiment tout fait pour que çà arrive et c’est vraiment malheureux de perdre un tel personnage qui ne pensait qu’à une chose : Protéger la population suisse contre ceux qui mettent la tête dans le sable pour ne rien voir venir. Pourtant tous les indices sont là pour nous faire peur. Quand toute cette équipe de biens-pensants ouvrira enfin les yeux, il sera trop tard.

  4. Posté par jean le

    Nicolas Blancho ? Comment cela se fait il qu’il ait encore le droit de vivre en Suisse ? Renvoyons le chez ses maitres au plus vite!

  5. Posté par blum le

    C’est un bien mauvais signal pour l’Europe, que l’éviction de M. Freysinger.
    Quoi de pire, en nos temps, que d’être accusé de nazisme?
    Vous êtes patriote, donc vous êtes nazi. Point.
    Vous voilà disqualifié pour concourir aux élections, dans votre propre pays où
    les conquérants nouveaux sont accueillis à bras ouverts, avec leurs rites archaïques auxquels vous êtes sommé de vous plier.
    J’avais l’espoir de voir l’élection de M. Wilders, aux Pays Bas; mais, là encore, le venin islamiste, mêlé au curare de gauche, a fait son oeuvre.
    Pour mon propre pays, la France, je garde un espoir, bien ténu, de voir, sinon le patriotisme , du moins le sens de la survie, l’emporter.
    Plus largement, je ne puis m’empêcher de VOIR comme un consentement général de nos pays d’Europe, à la dissolution qui ne pourra qu’être finale.
    Avez-vous déjà vu l’islam se repentir de sa colonisation, en Asie, en Afrique, en Europe?

  6. Posté par Vengeur le

    Les valaisans !!! dans leurs majorité puisque il faut bien le dire (les faits me donne raison) les valaisans lorsqu’ils votent sont autant des veaux que la majorité de la population puisque les élections sont à ce point faussées qu’ils ne se posent même pas la question du pourquoi de cette manipulation. Désolant et inquiétant….

  7. Posté par Tommy le

    Entre Freysinger et Blancho, les Valaisans choisiraient encore ce dernier!
    C’est vrai qu’il ressemble à une chèvre des Alpes et qu’il ne pique pas le Fendant aux autres!

  8. Posté par Cordy André le

    L’éviction de M.Freysinger: C’est une bien triste évidence…les manigances entre certains partis,le matraquage médiatique , la diabolisation,le tout ménage (ou on nous dit pour qui il faudrait voter (un quasi inconnu)pour le faire tomber ont réussi…est ce que ce genre de coup réapparaît par cycle une fois tout les 10 ans?…Berne 10 ans plus tôt: un film similaire avec le même acteur.

  9. Posté par Palador le

    Bravo excellent article ! Tout est dit. Ca me fait immanquablement penser au sort du dessinateur suisse  » artiste mal pensant » malgré un grand talent on l’a viré de son école à moins d’une année de son diplôme, et black listé dans toute sa profession. Moi qui avait toujours pensé que l’art était fait pour interrogé, provoqué et secoué les consciences ! Apparemment pas pour tout le monde… :) Comme dans le cas de Freysinger toujours « ces deux poids deux mesures »

  10. Posté par Bussy le

    C’est profondément incompréhensible ces gens soi-disant élites, bien-pensants, à la pointe, mondialistes, ouverts, tolérants, qui veulent nous faire régresser au moyen-âge !
    Et parmi eux il y a des femmes, des homosexuels, des gens de culture….. ne voient-ils pas quelle est leur sort dans l’islam ?

  11. Posté par Nicolas le

    Bien au delà du Valais, d’innombrables citoyens sont choqués de son éviction et soutiennent plus que jamais Oskar Freysinger. Ce brillant politicien mérite qu’on le lui rappelle dans ces moments difficiles de sa carrière. Le site des Observateurs serait bien inspiré de présenter une rubrique ouverte aux signatures, même anonymes, de tous ceux qui pensent à lui et attendent son retour sur le devant de la scène.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.