L’UDC veut que les autorités puissent saisir le mobile des réfugiés

eyrthréens

Asile. Faut-il obliger les requérants d'asile à fournir leur téléphone portable, tablette ou ordinateur aux autorités suisses si celles-ci n'arrivent pas à établir leur identité avec exactitude?

C'est en tout cas la volonté de deux conseillers nationaux UDC alémaniques. Ils ont déposé il y a dix jours une question au Parlement, relayée dans le Blick. Peter Keller et Gregor Rutz veulent mieux lutter contre lafraude à l'asile.

Elle consiste pour un requérant sans papiers d'identité à prétendre venir d'un pays particulier dans le but d'avoir plus de chances d'obtenir l'asile ou de devenir inexpulsable.

Pour tenter d'y mettre fin, les deux conseillers nationaux se sont inspirés d'une idée allemande: donner la possibilité au Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) de contrôler dans les appareils électroniques des réfugiés leur origine, et ce même sans leur consentement.

"Le Ministère allemand de l'intérieur estime que, l'année dernière, 50% à 60% des requérants d'asile auraient pu faire l'objet de cette mesure destinée à contrôler si un réfugié a indiqué une fausse identité afin d'éviter le refoulement ou obtenir indûment des prestations sociales", font valoir les deux élus de Nidwald et de Zurich.

"Que l'on change la loi!"

Lundi, le Conseil fédéral a répondu que la mesure était encore à l'étude en Allemagne. Mais surtout qu'elle nécessiterait une modification législative. Car actuellement "une telle action consititue une atteinte importante à la vie privée de la personne concernée".

En effet, procéder à une analyse approfondie d'un téléphone portable nécessite l'aval d'un procureur.

"Eh bien, que l'on change la loi! appuie le conseiller national Jean-Luc Addor (UDC/VS). L'objet est suffisant pour la création d'une telle base légale. On a souvent peu de moyens de vérifier les dires des uns et des autres. Cette méthode en est un. Les données contenues dans les téléphones portables sont accessibles et permettent de manière simple de savoir si des personnes se moquent de nous ou non. L'enjeu à la fin est quand même d'obtenir le droit de rester chez nous. Ce n'est pas rien.

(...)

Source

Nos remerciements à Info

13 commentaires

  1. Posté par bigjames le

    J’ai le bonheur d’en voir tous les jours vautrés, dernier smartphones collés à l’oreille, se dorer au soleil dès qu’il pointe son nez.
    Des envies de vômir…..

  2. Posté par Dominique Schwander le

    Les autorités ont l’obligation de contrôler l’identité et l’âge d’un immigrant. Ils doivent adapter d’urgence nos lois. Tant qu’ils sont incapable de faire ce contrôle, ils doivent expulser. C’est logique et juste.

  3. Posté par Ralebol le

    Excellente idée et à mettre en pratique rapidement. Mais alors comment vont ils survivre sans leur grigri électronique? Pour sûr qu’un nouveau collectif d’illuminés va se créer, dans le style: Touche pas à mon I-Pote.

  4. Posté par Julie Rochat le

    Magnifique photo….. Une belle bande d’inutiles… Ah mais non, suis-je bête ! Ils sont en train de chercher du boulot, forcément…. Ils sont là à se royaumer, à nos frais bien évidemment. Je ne sais pas pour vous mais moi je ne supporte plus de voir ces criquets, même en peinture !!

  5. Posté par Yolande C.H. le

    Le droit à la sphère privée,( comme tous les autres droits), est issu d’une communauté qui se crée elle-même son état de droit et le représente. Ces migrants qui dissimulent, qui mentent, et pour certains qui méprisent ces états de droit par leurs comportements non coopératifs, voire agressifs , démontrent leur franche hostilité et doivent être scrupuleusement contrôlés: il en va de la survie des droits .

  6. Posté par Mario le

    J’oubliais: il y a aussi la possibilité que le CF dépose un décret d’urgence pour valider la saisie des portables à des fins de vérification!

  7. Posté par Mario le

    Oui! Il est manifestement évident que la loi doit être modifiée au plus vite pour s’adapter aux problèmes de la réalité à laquelle nous sommes confrontés contre notre gré! Leur sphère privée on s’en fout complètement, du moment où ils mentent et dissimulent leur origine! Il faudrait arrêter de nous prendre pour des cons!

  8. Posté par Tommy le

    Moi, je suis pour le numéro tatoué sur le bras. Et de plus, qui leur paie le smartphone et l’abonnement ?
    Et leur droit à la sphère privée, on s’en fout. Les politiques ne protègent d’ailleurs plus la nôtre.
    La sphère privée, c’est aussi le droit de ne pas être cambriolés, agressés ou menacés.

  9. Posté par Patrice Monod le

    Surtout ils devraient être immédiatement, à leur entrée dans un pays, équipés d’un papier d’identité avec un système d’emprintes digitales infalcifiables et tous figurant sur un répertoire international. Ça éviterait qu’ils perdent leurs papiers chaque fois qu’ils changent de pays et ils seraient reconnaissables partout. Plus possible, comme certains terroristes, de se faire attraper avec plusieurs passeports dans la poche.

  10. Posté par Jeferson le

    Ce conseil fédéral s’enfonce dans le déni. Et l’invasion programmée de nos pays occidentaux par des centaines de milliers de jeunes musulmans ne constitue-t-elle pas une « atteinte importante à la survie des populations concernées »?
    En temps de guerre -et on risque bientôt d’y être hélas, il n’y a qu’à voir la situation en France où manifestement on ne cherche plus à empêcher une guerre civile, mais tout au plus à en limiter les conséquences-, ce genre de réponse s’appelle de la haute trahison est passible de la peine capitale.
    Que l’on dresse 7 poteaux sur la place fédérale pour faire passer le message!

  11. Posté par Bilou le

    Eh ben… Bonne chance à l’UDC ! Non mais, vous n’y pensez pas : Ces pauvres « réfugiés » qui ont perdu leur pièce d’identité mais jamais leur IPhone durant leur périple… (et au pire… on les ré-équipe aux frais du contribuable), et l’UDC voudrait les priver de cet outil servant à faire des photos, des messages et des conversations destinées à encourager la famille et les copains restés au bled à venir tenter leur chance ici ??? Un scandale !

  12. Posté par bigjames le

    Par la même occasion, pourrait donner de précieuses informations au Ministère Public sur d’éventuels projets terroristes, non ?
    Une pierre deux coups.
    Que du bon sens. Sauf pour les gauchistes.

  13. Posté par Hans C. le

    Il n’y a qu’une seule solution, urgente : moratoire, voire suppression du droit dit « d’asile » qui n’est autre qu’un droit d’envahir. Question de vie ou de mort pour les autochtones.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.