Belgique : les victimes des attentats islamistes ont beaucoup de mal à se faire indemniser

screenshot_301

Les attentats-suicides qui ont frappé la station de métro Maelbeek et l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, commis par la cellule de l’État islamique (EI) qui avait déjà attaqué Paris quatre mois plus tôt, ont fait 32 morts et plus de 320 blessés. Sans compter les centaines de proches dont des pans entiers de vie ont été bouleversés.

Source Fdesouche.com

Rappel: France. Prison de déradicalisation pour terroristes: Sport, téléphone, bibliothèque, cinéma, yoga, cellules luxueuses…

2 commentaires

  1. Posté par Dominique Schwander le

    Ce n’est pas aux Français, etc, de payer pour les attentats des musulmans mais aux musulmans. Il suffit de mettre une taxe sur les montants qu’ils envoient dans leur pays d’origine, puisque nos politiciens sont incapables de faire en sorte que les gouvernements des pays musulmans paient les frais causés par leurs ressortissants.

  2. Posté par miranda le

    Pourquoi la Belgique et autres pays européens ne s’inspireraient pas de ce qui a été fait en France. Tous les français paient une somme modique dans leur contrat(s) d’assurance(s) pour que soient indemnisées les victimes d’attentat. Je l’ai appris récemment. Peut-être que l’état voulait cacher notre participation? En tout cas, cela indemnise les victimes qui en ont grand besoin.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.