1,6 milliard de musulmans – Les conséquences

Michel Garroté
Politologue, blogueur
islam-11

islam-16

   
Michel Garroté : La compilation ci-dessous se subdivise en cinq analyses qui se complètent autour d'un même sujet (à savoir l'Europe et l'islam) : "Les alibis d'un modèle économique obligatoire".  --  "Une logique de citadelle qui consiste à serrer les fesses".  --  "1,6 milliard de musulmans - 23% de la population mondiale".  --  "Le nazislamiste Erdogan".  --  "Criminalité et terrorisme djihadiste, même combat". Libre à nos lectrices et lecteurs de lire la compilation en entier ou de "descendre" directement sur la ou les analyses qui les intéressent le plus. Cela étant dit, il faut bien comprendre que chaque analyse éclaire les autres. Il s'agit d'un seul et même sujet, traité sous divers angles d'approche. Courage et bonne lecture !
-
Les alibis d'un modèle économique obligatoire :
-
Sur le Figarovox, la journaliste Natacha Polony écrit notamment (extraits ; voir lien en bas de page) : Fermeture, repli, souverainisme, xénophobie, racisme, populisme sont devenus les alibis d'un modèle économique obligatoire. Celui d'un libre-échange unifiant le marché mondial pour exacerber la concurrence de tous contre tous. Les mots sont les mêmes, usés jusqu'à l'encre. Ils envahissent cette non-campagne comme ils avaient colonisé le référendum sur le traité constitutionnel. Ils saturaient alors les éditoriaux et les déclarations politiques comme ils saturent aujourd'hui l'espace médiatique. Repli, fermeture, isolement. En poussant un peu plus avant, racisme, xénophobie, haine de l'Autre. Car s'est installé dans le langage un continuum, presque une équivalence, entre certaines options politiques et ces mots-stigmates détecteurs d'infamie. Prétendre qu'il vaut mieux consommer des produits fabriqués en France plutôt qu'importés de pays privés de normes sociales ou environnementales, mais quel chauvinisme  ! Quel réflexe identitaire  !, ajoute Natacha Polony (fin des extraits ; voir lien en bas de page).
-
Une logique de citadelle qui consiste à serrer les fesses :
-
Christophe Guilluy, géographe social, fin observateur de la "France périphérique", déclare sur le site Internet 'Causeur' (extraits adaptés ; voir lien en bas de page) :  Si rien n’est fait, Marine Le Pen ou un autre candidat contestant le modèle dominant sous une autre étiquette gagnera en 2022, si ce n’est en 2017. On est à un moment de basculement. Il suffit de prolonger les courbes et les dynamiques en cours pour comprendre que si cela ne se fait pas maintenant, cela arrivera plus tard. De deux choses l’une : soit on décide de se rendre sur "les territoires délaissés" ("la France populaire périphérique" ; "la France rurale et péri-urbaine") de prendre au sérieux le diagnostic des habitants, soit on reste dans une logique de citadelle qui consiste à serrer les fesses pour préserver l’essentiel et essayer de passer encore un tour, explique Christophe Guilluy.
-
Christophe Guilluy précise : La question centrale demeure : comment donner du travail à ces millions de Français ? Comment faire une société avec cette France rurale et péri-urbaine ? Le revenu universel valide la mise à l’écart de la classe moyenne paupérisée. A partir de là, reste à gérer politiquement la question pour éviter les révoltes et autres basculements politiques violents. Dans l’esprit des gagnants de la mondialisation, cela risque de se faire à l’ancienne, avec beaucoup de redistribution, des cotations, voire un revenu universel. Mais ils oublient un petit détail : ce gros bloc constitue potentiellement une majorité de Français, considère Christophe Guilluy.
-
Christophe Guilluy estime : En réalité, les tenants du système n’ont aucun projet pour le développement économique de ces territoires, si ce n’est de prétendre que la prospérité des métropoles arrivera par ruissellement jusqu’aux zones rurales et que le numérique nous fera nous en sortir. Ils ne perçoivent absolument pas la dynamique de désaffiliation politique et culturelle qui s’approfondit dans ces territoires. Ce n’est pas socialement  ni politiquement durable. Si la France d’en haut ne fixe pas comme priorité le sauvetage des classes populaires, le système est condamné. Les métropoles sont devenues les citadelles intellectuelles du monde d’en haut, ajoute Christophe Guilluy (fin des extraits adaptés ; voir lien en bas de page).
-
1,6 milliard de musulmans - 23% de la population mondiale :
-
Guylain Chevrier, docteur en histoire, enseignant, formateur et consultant, déclare sur le site Internet 'Atlantico' (extraits ; voir liens en bas de page) : Selon une étude récente du 'Pew Research Center', il est constaté que dans le monde, les musulmans ont la démographie la plus forte. L'islam est la seconde religion au monde avec 1,6 milliard de croyants, 23% de la population mondiale, après le christianisme. Rappelons que la région Moyen-Orient-Afrique du Nord, où l’islam est né au VIIe siècle, fortement islamisée, abrite seulement environ 20% des musulmans du monde. La majorité des musulmans, 62%, vivent dans la région Asie-Pacifique, en Indonésie, en Inde, au Pakistan, au Bangladesh, en Iran et en Turquie. Cette croissance la plus rapide tient à deux facteurs qui se combinent, estime Guylain Chevrier.
-
Guylain Chevrier précise : D’une part, les musulmans ont plus d'enfants que les membres d'autres groupes religieux. Le taux de fécondité est de 3,1 enfants par femme, dans le monde musulman, contre 2,3 pour tous les autres groupes combinés. Les musulmans sont aussi les plus jeunes (âge médian de 23 ans en 2010) de tous les principaux groupes religieux, sept ans plus jeunes qu’au regard de l'âge médian des non-musulmans. A être plus jeunes, les musulmans seront plus nombreux à atteindre l’âge où on commence à avoir des enfants, par rapport aux autres groupes plus âgés, qui donc en auront moins. Ceci, combiné avec des taux de fécondité élevés, va alimenter la croissance de la population musulmane. Le facteur culturel est aussi à prendre en compte, ajoute Guylain Chevrier (fin des extraits ; voir liens en bas de page).
-
Le nazislamiste Erdogan :
-
Sur son blog, le chroniqueur catholique de droite Bernard Antony écrit notamment (extraits ; voir lien en bas de page) : Erdogan, habitué jusqu’ici à toutes les complaisances occidentales, a été surpris par le fait que l’Allemagne et les Pays-Bas, en une sorte de sursaut élémentaire lui aient refusé de venir fanatiser un peu plus ses partisans parmi les populations turques de ces pays. Pour la plupart d’ailleurs de ces ressortissants, la possession de la nationalité des pays d’accueil ne présente que l’intérêt de multiples commodités de vie mais ne les empêche pas de demeurer turcs avant tout et par-dessus tout.
-
Bernard Antony : En attendant le jour où, devenus majoritaires dans quelque région sur le modèle du Kosovo, ils pourront y proclamer l’indépendance d’une entité qui pourra être fédérativement rattachée à la mère-patrie ottomane, comme il en est de l’entité turque du nord de Chypre. Dans l’affaire de ses meetings, Erdogan a préféré bien sûr la complaisance française de pré-dhimmitude. Mais contre l’Allemagne, il a proféré une menace dont seuls nos diplomates, politiciens et commentateurs ignorants ne voient pas combien elle s’inscrit à l’évidence dans une continuité mimétique. Il a déclaré : « Si je veux venir en Allemagne, je le ferai et si vous ne me laissez pas passer par vos portes et ne me laissez pas parler, je mettrai le monde sens dessus dessous ».
-
Bernard Antony : Il ne faut pas prendre à la légère les éructations de ce genre de dictateur. Il traite de nazis les Hollandais et les Allemands mais, quoique sa moustache soit un peu moins marquée que celle d’Hitler, ses menaces, avec la gestuelle qui va avec, rappellent d’abord celles de ce dernier. Mais la continuité mimétique remonte en fait à bien plus haut. Erdogan, qui connaît son histoire turque et ses modèles, a d’évidence voulu parler comme Mehemet II écrivant en 1451 à Constantin XI de Constantinople : « Les deux rives du Bosphore m’appartiennent : celle d’Asie parce qu’elle est peuplée par mes ottomans, celle d’Europe car vous n’êtes plus capables de la défendre », ajoute Bernard Antony (fin des extraits ; voir lien en bas de page).
-
Criminalité et terrorisme djihadiste, même combat :
-
Sur son blog, l'écrivain Guillaume Faye écrit notamment (extraits ; voir lien en bas de page) : En France, la guérilla ethnique a commencé et elle est le prélude d’une guerre civile en gestation, probablement de forte intensité, sanglante et dévastatrice, et qui sera un cataclysme, y compris économique. Profitez des dernières années de tranquillité relatives. La tempête approche. Pas une semaine, en France et ailleurs en Europe de l’Ouest, sans qu’éclatent des affrontements ethniques - à sens unique. Souvent, sans qu’il y ait besoin de prétextes : les émeutiers - d’origine maghrébine et africaine en totalité - sont des agresseurs qui ne revendiquent même plus leurs violences sous la justification d’une protestation, affirme Guillaume Faye.
-
Guillaume Faye précise : Les émeutes et agressions sont pratiquement gratuites et incessantes. La guérilla a commencé, première phase de la guerre. Elle annonce l’embrasement dévastateur qui se prépare et qui sera peut-être salvateur. Criminalité et terrorisme djihadiste, même combat : c’est une criminalité d’intimidation, un mélange de délinquance crapuleuse avec saccage urbain et de raids de guérilla. Toujours sur fond de djihad islamique. Ce à quoi s’ajoutent des actes de terrorisme ”artisanaux”, dont l’égorgement du Père Hamel, pendant sa messe, est un symbole majeur, ajoute Guillaume Faye (fin des extraits ; voir lien en bas de page).
-
Compilation de Michel Garroté pour https://lesobservateurs.ch/, 20.3.2017
-
http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2017/03/17/31007-20170317ARTFIG00214-natacha-polony-clause-moliere-et-enfumage-antifasciste.php
-
http://www.causeur.fr/christophe-guilluy-macron-fn-fillon-43306.html
-
https://fr.news.yahoo.com/musulmans-loccident-le%C3%A7ons-grande-enqu%C3%AAte-pew-research-center-094031388.html
-
http://www.atlantico.fr/decryptage/musulmans-et-occident-lecons-grande-enquete-pew-research-center-guylain-chevrier-2994804.html?yahoo=1
-
http://www.bernard-antony.com/2017/03/de-mehemet-ii-erdogan-i-la-continuite.html
-
http://www.gfaye.com/la-guerilla-ethnique-a-commence/
-

3 commentaires

  1. Posté par conrad.hausmann le

    Gabriel : 100 % dans le juste! Taux de fécondité en terre d’ Islam environ le double de l’Occident.

  2. Posté par Elsa le

    Le lobotomisé au coran sur cette photographie est probablement déjà en Europe, après avoir traversé quatre pays! Cherchez où est l’erreur…

  3. Posté par Gabriel le

    Le stratégie de groupe permet aux musulmans d’avoir plus d’enfants.les femmes musulmanes sont pour les trois quart non carriéristes et la multiplication des aides sociales incitent ce comportement gagnant ( remplacement de population en cours) face à l’individualisme occidental qui croûle sous l’impôt, l’obligeant à être carriéristes ( esclave d’une boîte)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.