5 commentaires

  1. Posté par Gédécé le

    en effet, je confirme. Le visuel visible ci-dessus est tellement conforme à la réalité que j’observe tous les jours sur les réseaux sociaux ! Et je le prouve tous les jours chez moi.. Il va d’ailleurs falloir que je m’occupe un de ces jours des observateurs… #PesteBrune

  2. Posté par Christian Hofer le

    Il y a un autre élément qui est inhérent à cette émission et à toutes celles qui font semblant de dire la vérité:

    C’est qu’un Européen de souche n’aurait jamais pu dire cela. Il n’aurait jamais été invité ni écouté. Il ne peut le dire que parce qu’il inattaquable par son origine ethnique. On doit désormais espérer qu’un des leurs ait l’honnêteté de dire un peu de vérité sur ce qui se passe.

    Et cela, c’est encore un palier supplémentaire du racisme anti-Blanc. Car son analyse n’est que l’une des nombreuses que nous avons faites ici et sur d’autres sites.

    Enfin, je note qu’il met sur un pied d’égalité le racisme des Maghrébins et des Noirs avec celui – fantasmé – d’une extrême droite. Or je rappelle que nous sommes tout de même dans un pays blanc, sur un continent qui voit débarquer des millions d’individus d’Afrique et du Moyen-Orient. Nous avons le droit de dire que nous ne sommes pas d’accord de nous faire envahir, de nous protéger.

  3. Posté par TulliaCiceronis le

    Ah ! ces « critiques venus de la gauche » qui nous abreuvent tout soudainement, sur l’air de qui a inventé le fil à couper le beurre, de constats empruntés à cette « faschosphère » naguère honnie, laquelle leur a mâché le boulot, et à ses risques et périls ! Ils semblent de plus en plus nombreux, ces opportunistes, à sentir que le vent a tourné et à se « convertir ». Je gage que, dans dix ans, ils occuperont les places sur lesquelles ils vomissent (de plus en plus faiblement), tout en vous assurant que le retournement de veste, non, ce n’est pas du tout leur genre. Il est temps de se méfier…des balances. Plus jouissif : la mine d’obséquieux faux-cul de l’animateur jouant l’ébahi par la « hardiesse » d’un propos qu’il n’ose rétorquer, vu sans doute l’origine du gentil discoureur.

  4. Posté par Stephane Montabert le

    Je remarque que cet élu de gauche trace un parallèle entre un camp d’été « anti-raciste » interdit au blanc, et un camp d’été « interdit aux noirs et aux arabes » que le Front National AURAIT PU mettre en place.

    En d’autres termes, il place sur sur le même plan d’ignominie, si l’on peut dire, une manifestation raciste anti-blanc qui a bel et bien eu lieu, concrètement, et une manifestation raciste purement fantasmée de la part d’une formation politique qu’il déteste.

    Or, jusqu’à preuve du contraire, on ne peut pas poursuivre juridiquement « avec la même intensité » des fantasmes et la réalité, même si cette perspective suscite les applaudissements du public.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.