L’islam, le grand absent de la présidentielle française

Gérard Brazon
Ancien Conseiller municipal et permanent syndical, souverainiste, responsable politique à Siel
présid-françaises-2017

L'Islam est le grand absent de cette campagne Présidentielle. Rien d'étonnant devant la terreur judiciaire qui règne en ce moment dans notre pays dit des "Droits de l'Homme" !

Liberté que de crimes commet-on en ton nom ! Le pire des crimes étant celui de faire taire la presse alternative, celle des réseaux, et de s'attaquer à la libre expression des citoyens par des lois mortifères dites mémorielles.

L'islam disais-je, n'existe nulle part dans les propos de tous les candidats y compris ceux de Marine Le Pen. On se doute bien des raisons finalement. L'autocensure étant la première de toutes. Le premier qui s'y risquerait, se retrouverait sous le feu des dhimmis et particulièrement sous les bombardements des islamo-gauchistes patentés sévissant dans les associations droits de l'hommistes qui s'offusquent plus facilement des propos imbéciles et antisémites tenus par Alain Soral, que par ceux des amis de la bien pensance sévissant à France Inter, Bondy Blog, et autres Inrocks  comme Medhi Merklat et son acolyte Badroudine Saïd Abdallah. Nous avons pu réaliser combien le patriotisme et l'amour pour la France était profond pour ces deux là ! À tel point que la justice, sensibilisée  et touchée par cet amour, n'a encore rien fait, ni rien dit concernant les propos tenus par ces deux là !

01-Medhi-301-Medhi-289x30001-Medhi-4-300x170

On ne peut pas en dire autant pour ceux qui subissent la vindicte judiciaire comme Éric Zemmour, Pascal Hilout, Ivan Rioufol, Pierre Cassen, Christine Tasin , Georges Bensoussan, et bien d'autres qui n'ont pas eux, le soutien d'une Christiane Taubira qui estimait qu'il ne fallait pas "charger" les issus de l'immigration avec le lourd  passé d'esclavagistes de leurs ancêtres. Les métropolitains blancs, par contre, peuvent être chargés !

Exit donc les propos antisémites, raciste des "issus de la minorité" ! Bonjour la France, pays des libertés à géométrie variable. Pour s'exprimer librement, il vaut mieux être "issus des banlieues difficiles", être noirs, ou arabes, plutôt qu'être Blancs ou Asiatiques. C'est un constat désespérant qui ne rend service à personne finalement, en transformant notre devise Liberté (pour certainsEgalite (Interdit aux patriotesFraternité (pour les immigrés) !

Tous les candidats éviteront de parler de cette engeance qui s'étale dans notre pays comme une peste verte détruisant toutes nos libertés d'expression, en instaurant une sorte de délit de blasphème qui ferait hurler d'indignation les Révolutionnaires de 1789 et 93. Une attitude indigne de la loi de 1905 sur la laïcité.

Alors, ils nous feront le coup de l'islam radical, celui des méchants islamistes de DAESH, des imams salafistes, des mosquées intégristes, et que sais-je encore ! Point de l'islam issu en direct du Coran ! Ce Coran mis en avant par tous ceux qui brûlent, décapitent, mettent en esclavage et violent, comme l'enseigne Mahomet dans les hadiths.

Tous passeront sous silence, que dans la majorité des cas, un feu de cheminée n'est pas dû à une fuite d'eau. Les Salafistes ne sont pas des adeptes d'une secte adorant les gallinacés.  Les terroristes de l'islam, ne sont pas des adorateurs de gastéropodes. Allah n'est pas un Dieu des lumières.

Allah est un Dieu de guerre, de meurtres commandités, de la haine du différent. Dieu exclusif, jaloux, raciste, sexiste. Ce Dieu est à l'origine d'une religion qui s'appelle Islam, qui veut dire en arabe Soumission, c'est peu de dire que cette religion n'a aucune ouverture d'esprit.

Certes, la plupart des croyants n'est jamais lu son livre débordant de haine et de rancune. La plupart n'ont aucune idée des hadiths sanguinaires, de la pédophilie ambiante, du lamentable sexisme d'un prophète guerrier et assassin qui serait de nos jours, traduit devant un tribunal pour "crime de guerre et contre l'humanité".

Tous les candidats vont éviter de parler de l'islam, des raisons  du terrorisme, de l'antisémitisme de fond qui baigne l'enseignement de mort de cette religion, de son absolutisme intransigeant et de sa volonté de domination totale.

pasdamalgame-1

Tous les candidats éviteront de parler du Wahhâbisme, de cette vision d'un islam rigoriste issu de l'Arabie Saoudite avec lequel, la plupart des candidats ont d'excellentes relations. Nul ne dira pourquoi le Qatar a des liens étranges avec nos politiciens d'hier et d'aujourd'hui, de droite comme de gauche et avec nos services fiscaux.

Aucun de ces candidats ne remettra en cause, dans ses déclarations, dans les débats, les accords signé avec l'OCI à Bruxelles, cette organisation islamique de 57 pays qui exige le délit de blasphème sous la forme d'une pénalisation des critiques de l'islam et la poursuite des islamophobes qui devraient êtres considérés comme des criminels au même titre que les antisémites, les négationnistes, et autres. Comme si l'on pouvait considérer les crimes des nazis égaux aux critiques de l'islam. Comme si l'islam était innocent des écrits antisémites du Coran et de l'ensemble de l'enseignement islamique dans les écoles coraniques. Voire ce tableau des libertés de la femme.

tableau

Aucun Macron, Hamon, Mélenchon, Fillon, Le Pen ne diront leur sentiment face à 1400 ans d'invasions multiples, d'épuration de cultures antéislamiques, de mises en esclavage des blancs du Caucase, de la traite négrière intra africaine, de massacres de noirs et de blancs à travers la vente des eunuques, très rémunérateur, de pillage sur les côtes européennes et cela, jusqu'en 1830, année bénie de la prise d'Alger qui libéra tous les esclaves de cette ville forteresse.  L'islam, avant sa mise sous contrôle par la colonisation, a commis des millions de morts, laissé des lacs de sang sur son passage, permit des étangs de douleurs, additionna des monceaux de cadavres sur son passage, domina au nom d'un prophète ignoble, et au nom d'un dieu.

Aucun Asselineau, Poutou, Dupont Aignan, n'osera dire que l'islam est à la source du terrorisme, lui-même issu du Coran et qu'il n'y a pas deux, trois islams mais bien un seul. Il n'existe de nos jours, qu'un seul islam, celui qui considère la femme, sa liberté, comme dépendante de la volonté des hommes (Sourate 4 verset 34)

Cette élection se fera sous la surveillance des gardes chiourmes médiatiques des islamo-collabos, celui des supplétifs droits-de-l 'hommiste, sous l'œil des syndicats de la magistrature mais pas seulement.

Cette élection particulière, inédite, mise en pièces détachées par le jeu des primaires déliquescentes, aboutira à une élection par défaut, une de plus, celle qui arrange finalement nos élites et Bruxelles et fera rire l'Europe, si ce n'est le Monde. France dérision !

Une élection ou les patriotes se retrouvent à plusieurs prétendants sur la piste, et qui au lieu de se dire bonne chance, où à bientôt ensemble, au deuxième tour, prononcent des phrases assassines comme celle de Nicolas Dupont Aignan vis-à-vis de Marine Le Pen. Personne ne devrait ainsi insulter l'avenir.

Alors, c'est dans un drôle de théâtre que ces candidats vont jouer leur rôle. Un théâtre aux décors judiciaires pipés, masquant la réalité des "faits divers". Avec aux manettes, des metteurs en scène installés à Bruxelles, à Doha ou à Riad. Tous ces candidats vous diront qu'ils seront, après le deuxième tour, "l'élu du peuple" ! Je crains fort, que ce soit encore le peuple qui se verra contraint de jouer le rôle du cocu, dans ce vaudeville politique !

J'irai voter,  j'irai déposer dans l'urne mon vote pour Marine Le Pen, et même si j'enrage souvent,  je comprends son silence sur l'islam protégé par les hyènes affamées de scandales judiciaires, et conchiant la démocratie. Je continue d'espérer que nous serons un jour, la majorité pour renverser cette maudite table du mondialisme.

euro-chaines

Gérard Brazon

 

 

 

 

 

 

4 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Peut-être que l’Islam fait partie de la campagne mais par des phénomènes périphériques comme la corruption islamique. Ainsi la radio à la botte, qui crache sur Fillon et ses costumes a oublié ceux de Moscovici. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/03/22/97001-20170322FILWWW00075-moscovici-s-est-fait-offrir-des-costumes-de-luxe.php Voilà qu’il y a une étiquette commune sur ces fameux costards: l’avocat franco-libanais Robert Bourgi. On pourrait aussi parle d’étiquette commune UMPS-LRPS. Ainsi les cadeaux des rois et des émirs des pays islamistes ont besoin d’un paravent avocat. Vu les prix articulés c’est une forme de donation financière qui ne finira pas sur le bon coin. C’est du genre: Cher ami à combien pouvez-vous me reprendre ce costume neuf de votre établissement, qui n’a jamais servi ? Finalement, à ce prix ils ne peuvent même pas choisir du sur-mesure, sinon ce serait de la préméditation du genre: « envoyez la facture à l’avocat Bourgi. ». Encore un bourge qui fricote avec Moscovici, on aura tout vu.

    Gageons que les costard de Chirac, Sarkozy, Hollande et bientôt ceux de super-Macron comportent eux aussi une étiquette prestigieuse, mais cachée, comme cash, casher : Crif. Ce sont bien là des étiquettes qui démontrent l’existence et la résurgence des guerres de religions, même sans en avoir l’air.

  2. Posté par IslamologyTeacher le

    La machinerie de la médiatisation de l’Islam telle qu’elle est mise en branle, n’y est pour rien dans tout cela?

  3. Posté par Claire le

    Excellent article, de A à Z, tout y est. Il est clair que le débat politique en France n’existe plus, simplement parce que nous ne sommes plus en démocratie. Les lois liberticides (Plében, Gayssot, Taubira) empêchent les citoyens de s’exprimer. Ceux qui l’osent sont traînés devant la 17ème chambre correctionnelle et, le plus souvent, condamnés.
    Les « affaires » montées de toutes pièces contre les deux candidats de droite occupent le devant de la scène, ce qui évite d’aborder les sujets qui fâchent. Le peuple a de moins en moins l’occasion et la possibilité de s’exprimer, hormis via les sites de réinformation. Les élections deviennent souvent une façon d’exprimer son désaccord par le vote blanc, qui ne compte pas, ou en votant pour le « moins pire » des candidats. C’est désolant.
    La colère gronde, mais ne peut pas s’exprimer sainement. C’est le problème de la cocotte-minute: elle finira bien par exploser puisqu’il n’y a pas de soupape de sécurité.

  4. Posté par Patrick Lévy le

    L’Islam est , en Europe, la destruction; lisez la presse, ceux sont les musulmans qui agissent négativement; Abou Bakr Naji a écrit : Gestion de la barbarie. Patrick Lévy.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.