UE et citoyens en armes. Directive sur les armes: la séance du Parlement européen du 14.3.2017

Frank Leutenegger
Journaliste, retraité RTS,  www.swissguns.ch
SwissGunsBelleImgae

Directive sur les armes: la séance du Parlement européen du 14.3.2017

 

Le parlement européen a discuté ce matin 14 mars du projet de durcissement de la règlementation sur les armes. Dans l'ensemble, ,on relève 20 interventions en faveur des propriétaires d'armes, 15 pour une législation aussi dure que possible

 

Il faut relever l'attitude de la présidente de la commission chargée du dossier, Vicky Ford. Alors que celle-ci a toujours fait patte de velours avec les pro-armes, mais là, elle s'est dévoilée. Selon elle, les amateurs d'armes, tireurs, chasseurs et collectionneurs sont des menteurs, qui ont diffusé de fausses informations, pour faire capoter un projet important pour la sécurité publique. Elle appuie son propos avec un exemple d'une trentaine d'armes de guerre saisies en Angleterre... en omettant de préciser que  ces armes, comme pratiquement toute les autres, sont déjà interdites dans le Royaume uni.

 

Presque tous les intervenants du camp rose-vert n'ont eu que cette question de sécurité à la bouche. L'un d'entre eux a même ajouté que les armes n'avaient pas leur place dans un monde civilisé, que c'étaient des instruments barbares, comme la chasse est elle-même une culture de mort. Un député vert, pourtant, le Slovène Igor Soltes, a estimé qu'on avait fait fausse route en s'attaquant aux propriétaires d'armes légaux.

 

Du côté des partisans pro-armes, on peut souligner l'intervention de l'Allemand Markus Pretzell, qui a cité la Suisse et son système d'armes à la maison comme exemple à suivre. De son côté, la Croate Ruza Tomasic s'est déclarée pour un port d'armes citoyen, estimant qu'elle se sentirait plus en sécurité, s'il y avait dans les rues des gens honnêtes... et armés.

 

Enfin, une annonce choc: le Polonais Robert Jaroslaw Iwaskiewicz a annoncé officiellement que son pays envisage de légaliser le port d'armes pour tous les citoyens honnêtes.

 

Au final, sans discuter les amendements, la modification de la directive européenne sur les armes a été adoptée par le parlement, par 491 voix contre 178 et 28 abstentions. Aucun amendement n'a fait l'objet de discussion.

 

Etapes suivantes

 

Le texte de cette directive modifiée doit être approuvé par le Conseil des ministres de l'Europe, ce qui devrait être assez rapide, car ce ne sera qu'une formalité. Ensuite, les Etats membres, dont la Suisse, auront 15 mois pour transférer les nouvelles exigences dans leur droit national.

 

Les principales modifications

 

Les Suisses doivent donc savoir  ce qui les attend:

 

  • Enregistrement général de toutes les armes dans un registre national, accessible aux autres Etat membres.
  • Interdiction des armes tirant en rafales; c'est déjà le cas, mais les exceptions seront nettement plus difficiles à obtenir.
  • Interdiction des magasins de fusils de plus de 10 coups et des magasins de pistolets de plus de 20 coups.
  • Contrôles beaucoup plus sévère des propriétaires d'armes. Collectionneurs reconnus et musées pourront conserver certaines armes de guerre, mais sous des conditions drastiques
  • Définition stricte des tireurs: ils doivent pratiquer activement la compétition et cela depuis plus de 12 mois pour avoir droit à une arme semi-automatique. C'est évidemment la fin des jeunes tireurs

 

A l'évidence, il nous faut dès maintenant préparer le référendum contre la loi fédérale qui va nous être imposée de Bruxelles.

 

Frank A. Leutenegger, 14 mars 2017

 

 

9 commentaires

  1. Posté par petitjean le

    non seulement les peuples sont désarmés intellectuellement, mais en plus nos oligarques veulent les désarmer au sens propre
    qu’attendons nous pour agir ?

  2. Posté par guy le

    Il reste donc 15 mois aux patriotes pour faire des reserves d’armes et surtout de munitions avant la fin de toute possibilite de defendre leur liberte et leur securite face a la vermine rouge et a l’islam qui s ‘installe ; n’en doutons pas la loi sera appliquee severement sans qu’ aucune initiative n’y change rien car depuis belle lurette le regime en place ne respecte plus la democratie .

  3. Posté par GéraldS le

    Notre gouvernement composés de vassaux à l’ EU devraient se souvenir que la Suisse ne fait pas partie de l’ EU . Peut être que Guillaume Tell était une légende , mais j’ espère qu’ il y a encore quelque Suisses qui refusent la domination étrangère et qui sauront se défendre .

  4. Posté par Héradote le

    Encore une fois, l’EU nous tord le bras, avec à la clé la menace de rompre les accords existants. Nous allons donc au conflit. Un référendum a toutes les chances d’aboutir, c’est moins sûr devant le peuple. On peut compter sur la SSR pour faire une campagne active contre le droit à une arme personnelle.
    Il est temps de se poser LA question : Sommes-nous prêts à laisser nos droits, coutumes et décisions populaires être découpées en rondelles à chaque décision de l’EU ?
    Que restera-t-il de notre souveraineté dans quelques années ? Il est temps de mettre le peuple suisse au pied du mur, dire NON une fois pour toutes à ces diktats, mettre notre droit en dessus de celui de l’EU, et accepter les conséquences d’une rupture avec l’EU. Il en coûtera peut-être, mais c’est le prix de la liberté. Avons-nous vraiment besoin d’une croissance sans limite ? Avec son cortège de nuisances et de criminalité ?
    Soyons dignes de nos ancêtres, qui n’ont pas eu peur de prendre des risques pour la liberté.

  5. Posté par jean le

    Au début de l’école de recrue, jai recu un fusil devant le drapeau Suisse.
    Vers la fin de cette même école de recrue, jai fait le serment de protéger mon pays.
    J’ai gardé mon fusil pendant 10 ans à la maison, avec des munitions, sans qu’on me demande mon avis. je l’ai rendu a 32 ans puis me suis ravisé et ai re-acheté des armes et inscrit dans des socitétés de tir.
    et maintenant des gens SANS AUCUNE LEGITIMITE en Suisse, décident que je n’ai plus le droit de posséder des armes ? pourquoi ? pour lutter contre le terrorisme ?
    allez un peu de bon sens Medames Messieurs les touristes de Bruxelles, vous ne pensez pas que le peuple Suisse va vous confier sa protection ?

    MOLON LABE

  6. Posté par Dominique Schwander le

    Vu que je ne vois aucune mesure pour rechercher, contrôler et lutter contre les armes illégales, j’en déduis qu’il y a de nombreux complices de trafiquants d’armes permis ses bruxellisés. J’espère que les Polonais légaliseront le port d’arme pour leurs citoyens autochtones honnêtes.

  7. Posté par Antoine Gayet le

    Singulier que les socialistes se passionnent autant pour la sécurité! Eux qui prétendent que les délits liés à l’immigration et les attentats ne sont que des « faits divers » s’intéressent soudain à des cas anecdotiques de délits commis par des détenteurs légaux d’armes à feu. S’ils voulaient réellement lutter contre les crimes violents et les délits sexuels, ils devraient plutôt s’intéresser à leurs petits protégés. C’est à croire que ces id… ne voyagent jamais et ne sont jamais sortis de chez eux. La corrélation entre zones de migration et criminalité/insécurité/incivilités est même abordabl e pour le sujet moyen qui se promène un peu dans les agglomérations et ce, indépendemment des facteurs économiques (les zones rurales, pauvres, sont sures).

  8. Posté par Arnold le

    Il y a un lien entre la quasi interdiction des armes et la disparition du cash (ce qui leur permettra de voler sans difficulté votre argent, et en Suisse cela commence aussi) voulue par le système (mondialiste). Ils sont entrain de perdre la bataille, et plus la défaite approche plus ils vont tirer sur la laisse. L’histoire se répète (interdiction de l’or et des armes a déjà eu lieu), mais l’histoire se répètera jusqu’au bout, jusqu’au procès de Nuremberg. Et tout les traîtres (les lâches méritent le même sort), il y en a beaucoup, finiront jugés et condamnés comme il se doit. Ces abrutis n’arrêtent pas de nous passer en boucle de ne pas oublier les heures les plus sombres de l’histoire. Ils oublient la meilleures partie, celle qui les concernent, c’est-à-dire la dernière.
    Et pour les locataires de la Berne Fédérale, il en ira de même. Et j’espère que je pourrais participer à la fête.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.