Défense des citoyens en armes. Qui pour le Valais?

Frank Leutenegger
Journaliste, retraité RTS,  www.swissguns.ch
SwissGunsBelleImgae

Qui pour le Valais ?

 

Une fois n'est pas coutume. Normalement, SwissGuns ne fait pas de politique, mais cette fois, devant le risque de voir nos ennemis acharnés s'imposer en Valais, il faut rappeler quelques petites choses.

 

L'un des candidats encore en liste fait partie de ces gens. Le socialiste Stéphane Rossini avait fait campagne en faveur de la fameuse initiative contre la violence des armes, heureusement balayée par le peuple, le 13 février 2011.

 

A l'inverse, un autre candidat toujours  dans la course: Oskar Freysinger. Il y a 4 ans, la conseillère d'Etat en charge de la sécurité, Esther Waeber Kalbermatten (socialiste et également candidate) avait décrété une variante personnelle de la loi fédérale sur les armes: désormais, en Valais, une arme seulement par permis d'achat, au lieu des trois autorisées par la LArm.

 

Quelques jours à peine après son élection, Oskar Freysinger était intervenu: la loi, c'est la loi. Elle prévoit 3 armes par permis ? Le Valais n'a pas à se distinguer en violant une loi fédérale. Et il a aussitôt réinstauré la règle un permis-3 armes, malgré l'opposition de certains membres de la police cantonale.

 

Autre  particularité valaisanne: la direction de Justice et police avait décrété que tout demandeur de permis d'armes devait présenter un certificat de bonne mœurs et se présenter  personnellement devant les autorités, pour que celles-ci puissent se rendre compte de visu des mœurs du requérant.

 

Alerté, le nouveau conseiller d'Etat Freysinger a également fait sauter cet idiotisme.

 

Alors aujourd'hui, quel bulletin avez-vous l'intention de glisser dans l'urne aux 13 étoiles ? Celui qui fera passer au gouvernement deux de nos ennemis avérés... ou celui qui permettra à notre défenseur infatigable de continuer à nous épauler ?

 

Réfléchissez, Valaisans !

 

Frank Leutenegger, SwissGuns,  9 mars 2017

6 commentaires

  1. Posté par Helvète le

    Il pouvait bien militer à hauts cris lors de l’émission infrarouge, lors de la votation contre la violence des armes, M. Rossini ! Un vrai politicien de gauche, faites comme je dis et ne dites pas comme je fais. Cette loi, ainsi que la toute proche directive européenne sur les armes ne porteront préjudice qu’aux tireurs de loisir, tireurs sportifs et collectionneurs. Donc ce monsieur veut nous déposséder des armes que nous utilisons pour tirer sur des cibles en carton, mais de son côté, cela ne le gêne aucunement d’ôter le vie à des animaux, en famille. Cela m’apparaît comme un bel exemple d’hypocrisie voire de duplicité.
    Référence : http://www.chassenature.ch/du-national-a-la-chasse-au-chamois/

  2. Posté par Marcassin le

    C’est tout réfléchi. Voter et faites voter Freysinger !

  3. Posté par Palador le

    qDe toutes façon vu l’avenir très incertain en Suisse et en Europe, la subermersion par l’immigration, la vague galopante de violence et d’insécurité qui ne va aller qu’en augmentant, les suisses n’auront d’autre choix que d’entrer dans l’illégalité à savoir s’armer au marché noir puisque les politiques sont incapables d’assurer la sécurité de leur concitoyens. Mieux vaut être dans l’illégalité et n’avoir aucun permis de port d’armes et en posséder une sur soi plutôt u’attendre le prochain déséquilibré ou Allah Akhbar venir vous trouer la peau avec un couteau, une hâche, une kalach, un cutter ou autre joyeuseté. Faites votre choix…

  4. Posté par Ababakar Oktopus le

    Heureusement que vous ne faites pas de politique alors….
    Ah ces salauds de flics qui demandent à ce que l’on ne puisse pas vendre des armes à n’importe qui…ils y connaissent rien aux armes et à leur utilité…. Ils y sont jamais confronté c’est bien connu.

  5. Posté par Petinos le

    Malheureusement les Valaisans ne connaissent pas votre site! Et l’issue du scrutin est trés incertaine !

  6. Posté par Dominique Schwander le

    Swissguns a bien raison. Votons pour Freysinger et l’histoire de notre patrie.
    Machiavel a écrit en 1833: «gli Svizzeri sono armatissimi e liberissimi» (les Suisses sont les plus armés et les plus libres). Ne l’oublions pas et soyons fiers de nos traditions, de nos vertus et de nos armes de service à domicile ou mieux sur nous. Tell dans « Wilhelm Tell » de Schiller a dit: « Celui qui veut se frayer un chemin a travers la vie doit avoir une arme pour la défense et pour l’attaque. » … « Le bras me manque quand l’arme me manque. »

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.