Taqiyya aux Oscars : à propos des Casques blancs et du Coran

islam-is-love

David Wood : Taqiyya at the Oscars: The White Helmets vs. the Quran

 

Le documentaire d’Orlando von Einsiedel sur les Casques blancs en Syrie a été primé aux Oscars.

En recevant son prix, le réalisateur a lu un message du fondateur, Raed al-Saleh, disant : « Notre organisation est guidée par un verset du Coran : Sauver une vie, c’est sauver toute l’humanité. »

C’est ainsi que devant des millions de téléspectateurs, le Coran a été présenté comme un livre de paix.

 

C’est vrai que les Casques blancs sont des héros. Quand il y a des bombardements, les gens s’enfuient, mais eux, au contraire, accourent pour sauver des vies.

En même temps, on ne peut pas laisser passer cette contre-vérité sur le Coran.

 

La vraie source de la citation est ailleurs. Hollywood devrait le savoir, car Steven Spielberg la mentionne dans sa Liste de Schindler.

« Celui qui sauve une vie sauve le monde entier » est une citation du Talmud, Sanhédrin 4:5. Il s’agit d’un commentaire à Genèse 4:10. Le rabbin demande pourquoi, dans l’histoire de Caïn et Abel, le texte hébreu dit : « les sangs de ton frère crient de la terre jusqu’à moi », au pluriel. Il répond : c’est parce que ce n’est pas seulement la vie d’Abel, mais aussi celle de tous les descendants qu’il aurait eux.

Tuer une personne, c’est tuer tout un monde. Donc épargner une personne, c’est épargner un monde. [L’anglais « save » signifie « sauver » ou « épargner ».] Dans ce contexte, la phrase a un sens.

Mahomet a dû entendre des Juifs d’Arabie citer cela et cela a atterri dans le Coran.

 

Les musulmans aiment dire que le Coran dit : Sauver une vie, c’est sauver toute l’humanité.

Mais ils n’aiment pas citer le passage entier, qui dit que ce commandement s’adresse aux enfants d’Israël :

[Source pour la version française : http://www.intratext.com/ixt/FRA0015/_PG.HTM]

27. Et raconte-leur en toute vérité l'histoire des deux fils d'Adam. Les deux offrirent des sacrifices; celui de l'un fut accepté et celui de l'autre ne le fut pas. Celui-ci dit: ‹Je te tuerai sûrement›. ‹Allah n'accepte, dit l'autre, que de la part des pieux›.

30. Son âme l'incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi du nombre des perdants.

31. Puis Allah envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère. Il dit: ‹Malheur à moi! Suis-je incapable d'être, comme ce corbeau, à même d'ensevelir le cadavre de mon frère?› Il devint alors du nombre de ceux que ronge le remords.

32. C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.

 

L’idée du Talmud, c’est qu’en tuant une personne, on en tue beaucoup plus qu’on ne croit. Mais cette réflexion est totalement absente du Coran.

Une fois de plus, Mahomet fait du plagiat sans comprendre ce qu’il plagie.

 

Le comble, c’est que pas plus tard qu’au verset suivant, Allah ordonne aux musulmans de tuer, mutiler ou chasser les infidèles :

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir …

 

« Semer la corruption et faire la guerre contre Allah », c’est par exemple s’opposer à la charia, promouvoir une autre religion, promouvoir une autre secte musulmane, quitter l’islam, ne pas porter les vêtement prescrits…

 

Souhaitons que le monde soutienne les efforts des Casques Blancs.

Mais leur travail ne sera jamais terminé aussi longtemps que l’Occident continuera à croire que le message du Coran, c’est la paix.

 

Résumé : Cenator pour Les Observateurs

5 commentaires

  1. Posté par Lepère Hoquet le

    Islam is war. Lepère Hoquet.

  2. Posté par Lepère Hoquet le

    La Taqiyya de l’islam est le mensonge officialisé. Lepère Hoquet.

  3. Posté par Maurice le

    Ces casques sont aussi blancs que le verset cité appartient au Coran : tous deux sont issus des ténèbres…

  4. Posté par Azty le

    La sourate 5 au verset 32 ne dit absolument pas que celui qui tue un innocent, c’est comme s’il avait tué toute l’humanité.
    Il rappelle une injonction faite aux Hébreux dans le Talmud sans préciser son caractère « mansukh » ou « nasikh » comme il est nécessaire de le savoir pour tous les versets du coran.
    D’autre-part, ce verset parle de ceux qui n’ont commis aucune corruption sur terre. Or, refuser l’islam et le faire savoir constitue pour les musulmans une grande corruption…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.