Qui aura le profit aura l’honneur

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national
TrahisonStopMain

Qui aura le profit aura l'honneur

 

La citation de Philippe de Commynes qui sert de titre au présent billet mériterait d'être soufflée à l'oreille de notre Ministre des Affaires Etrangères Didier Burkhalter. Selon Le Matin du jour, l'intéressé s'apprêtait en effet à verser 1,3 milliard aux nouveaux pays de l'Union européenne, ceux de l'Est, ceci sans contrepartie. Cadeau ! Voici l'argent des contribuables suisses, usez-en selon votre bon plaisir ! Pour commettre ce geste désintéressé, il pouvait compter sur le soutien de l'autre PLR du Conseil fédéral, Johann Schneider-Ammann. Hélas pour ces deux carpettes, le reste du gouvernement, à tout le moins sa majorité, ne l'entend pas de cette oreille et souhaite obtenir en échange quelque geste de bonne volonté de la part de Bruxelles. La nouvelle ne peut qu'étonner puisque les représentants UDC plus Doris Leuthard ne sont que trois. Il faut donc qu'au moins un représentant socialiste se soit prononcé contre cette version moderne du don gratuit pour que cette position l'emporte. Il faut bien lire l'article deux fois pour se convaincre de cette étonnante réalité.

 

Prétendument champion des bilatérales, le Parti Libéral-Radical est en fait nettement plus assujetti à l'aréopage de Bruxelles que le Parti Socialiste. Les camarades ne font pourtant pas mystère de leur volonté de fondre la Suisse dans l'Union mais force est de constater que contrairement au PLR, ils ont encore un peu de fierté. Cette situation doit grandement chagriner celui qui est à Jean-Claude Juncker ce que Nestor fut au capitaine Haddock. D'ordinaire, il sait complaire à ses maîtres. On l'a vu lorsqu'il était question d'appliquer l'article constitutionnel contre l'immigration de masse. Avant-même de se demander si la démocratie directe devait être respectée, quelques hauts fonctionnaires et élus sont allés non pas à Canossa mais à Bruxelles pour recevoir leurs instructions. Par ce geste, l'homme a clairement fait savoir que l'opinion de la Commission européenne lui importait nettement plus qu'une futile décision politique prise par le peuple et les cantons suisses. Au vu de la considération que Didier Burkhalter porte à la population de notre pays, il n'est guère surprenant qu'il souhaite semer à tout vent l'argent des contribuables.

 

Cruelle simultanéité, alors que le gouvernement et le parlement se félicitent de leur forfaiture, notre voisine l'Autriche fait savoir qu'elle s'apprête à mettre en œuvre la préférence nationale à l'emploi. Manifestement ce qui est impossible à Berne ne l'est pas à Vienne. Peut-être qu'on trouve en Autriche ce courage qui fait tant défaut chez nous ?

 

Sans doute Didier Burkhalter est-il encore traumatisé par la votation sur la RIEIII il y a quinze jours. Pierre Moscovici, Commissaire européen aux Affaires économiques et financières, à la Fiscalité et à l'Union douanière, avait fait savoir que l'Union européenne était "déçue" par le choix de la Suisse. Enfer et damnation ! Notre pays déçoit Bruxelles, vite un peu de baume pour atténuer les conséquences de ce crime de lèse-majesté, un baume à 1,3 milliard.

 

Hélas, le sort s'acharne sur nos deux europhoriques honteux, la majorité du Conseil fédéral ne les suit pas et entend négocier avec l'Union avant d'ouvrir les cordons de la bourse. Gros revers, certes inattendu, pour notre Ministre qui va devoir maintenant expliquer à quoi nos impôts sont destinés au sein des pays bénéficiaires. On se réjouit déjà.

 

Pour conclure, revenons à Commynes. En l'état actuel des choses, l'Union européenne n'a pas encore le profit et par conséquent l'honneur mais la Suisse a déjà perdu le sien.

 

 

La Côte-aux-Fées, le 26 février 2017                                   Yvan Perrin, président UDC-NE

10 commentaires

  1. Posté par Descombes Pierre le

    Burkhalter n’est certainement pas une ordure, c’est juste un imbécile. C’est pour ça qu’il est conseiller fédéral.

  2. Posté par rikiki le

    Ecoeuré depuis longtemps par ce crétin de Nestor. Un arriviste de première !

  3. Posté par Madelaine le

    Presque humiliant pour Nestor dont je garde quelques délicieux souvenirs. Cela dit, merci Monsieur Perrin : vous lire est toujours un vrai plaisir, même si le sujet, le didier, est d’une insondable navrance!

  4. Posté par Vengeur le

    Très bon billet..merci M.Perrin. Mais l’UDC peine à se faire entendre et comprendre, car soutenir RIEIII fût une grosse erreur. Les zurichois de ce parti feraient bien de faire attention à leurs prises de positions, car c’est de cette manière que l’on perd du soutien.

  5. Posté par Cenator le

    Nos élus sont si crétins que le jour où l’UE s’effondrera, ils se précipiteront pour déposer une demande d’adhésion de la Suisse, assortie d’un fonds de sauvetage!

  6. Posté par Don Aldo le

    Didi Burkha Lter, le + corrompu des actuels CF, pour assurer son siège à l’ONU et ses prébendes et pouvoir partager la couche de Calamity Rey et la mère 3 pieds avec le grand criminel So Rosse, quel honneur ! Il est prêt à vendre la Suisse, ses veaux, vaches et cochons de contribuables. Qu’ est-ce donc 1, 3 milliard de francs pour qqun qui n’a jamais vraiment travaillé ? Même le socialiste Berset semble plus au fait du libéralisme que le valet radicalo-libéral neuchâtelois. Honte à lui et au PLR. Le futur proche sera rude pour ces Judas.

  7. Posté par Sergio le

    Le programme du PS est limpide sur le sujet, la finalité est l’adhésion de la Suisse à l’UE. Mais les deux autres lavettes, elles avancent masquées. Personnages visqueux et félons, prêts à la compromission et à la servilité afin de concrétiser leurs intérêts personnels.

  8. Posté par Loulou le

    Très bon billet, merci!

  9. Posté par GéraldS le

    Burkhalter est vraiment une ord..e , il veut donner 1,3 milliard à l ‘ UE alors que lui et ses collègues disent n’ avoir pas assez d’ argent pour augmenter de 70 frs les rentes avs

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.